Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ouf!! - Le 16.XII.1456 - R - TOP (Lettre du maire)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Neheryn
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 3908
Age : 36
Fontion sociale : Prévôt
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Ouf!! - Le 16.XII.1456 - R - TOP (Lettre du maire)   Ven 19 Déc 2008, 16:50

Citation :
Accusé : Ouf!! - Le novembre 1456 - C - TOP

Juge : Ysandre

Procès instruit par : Zoyah

Accusé : Ouf!!
Accusation : Zoyah (Procureur)

Témoins de la défense : Berruyer
Floz

Témoins de l'accusation : Ysaoth


Sanction prononcée par la cour : Relaxée
Verdict le 16 décembre 1456


Acte d'accusation a écrit:
*Le procureur du Berry arriva quelque peu tendue au tribunal, parchemins sous le bras. Voilà une affaire dont je me serais bien passée ruminait-elle intérieurement en déposant sans un bruit un dossier. Après un léger éclaircissement de la voix, un sourire rassurant à l’accusée, elle prit la parole*


Votre Honneur,

A ce jour, j'inculpe Dame Ouf!! en sa qualité de Maire de la ville de Bourges, et la conduit devant vous car il s'avère que celle-ci se soit servis du courrier du maire de manière abusive se rendant coupable de trouble à l'ordre public.

En effet, il m'a été rapporté que dans son courrier du 10 novembre, elle ait indiqué le chemin vers les locaux d'un parti politique sous couvert d'assister à une conférence.

Voici le courrier susnommé *tend un parchemin à la juge*
http://i79.servimg.com/u/f79/11/99/35/89/ouf10.jpg
http://i79.servimg.com/u/f79/11/99/35/89/ouf110.jpg
http://i79.servimg.com/u/f79/11/99/35/89/ouf310.jpg
http://i79.servimg.com/u/f79/11/99/35/89/ouf410.jpg
http://i79.servimg.com/u/f79/11/99/35/89/ouf510.jpg

Et voici le passage incriminé * pointant du doigt vers une partie de la lettre*
http://i79.servimg.com/u/f79/11/99/35/89/ouf610.jpg

J'ai bien conscience que cela n'est nullement comparable avec l'affaire Nokomis_Chausiku vu précédemment ou encore celle de Andrédemortecouille.

En effet, Dame Ouf!! n'a pas utilisé les moyens de communication public pour ses fins personnelles, ni même pour critiquer le pouvoir en place. On peut même dire que c'est une mairesse active et courageuse, soucieuse du bien être de ses villageois. Je suis même sûre que ses intentions étaient forts louables. Mais nous ne sommes pas là pour juger des intentions mais des faits.*insistant sur le dernier mot*

Et les faits sont que la lettre du Maire donnait le chemin vers une salle de conférence, soit, mais indissociable d'un parti politique auquel appartient l'accusée. Ainsi Dame Ouf!! aussi remarquale soit-elle dans la gestion de sa mairie, semble ne pas avoir dissocié ses deux …hum…rôles, celui de maire agissant pour le bien de la communauté, et celui de partisane du parti vers lequel menait le chemin.

De plus, je tiens à porter à votre connaissance un autre détail concernant ce fameux chemin qui semble si anodin et dénué de propagande.*petit sourire narquois*

Cela aurait presque pu être le cas, si le lieu de conférence où Madame la maire invite à participer, et j’insiste bien sur ce mot, pariticiper, le permettait vraiment. Mais, il s'avère que si on peut en effet écouter la conférence, il en est autre de chose de participer car pour pouvoir s'exprimer soi-même et bien il faut devenir membre du parti en question. Ainsi, les accès à la conférence étant limités j'estime qu’il y a discrimination.

Donc :

Vu que la conférence se déroulait dans un lieu hautement politique alors que la culture est un "service public" et non une exclusivité d’un parti.

Vu que les accès à la conférence étaient restreints

Vu que dans la mesure où selon les us et coutumes berrichons, les prérogatives municipales ne doivent pas être détournées a des fins personnelles ou politiques.

Vu l’entourage hautement spécialisé en droit et autre de l’accusée enlève toute probabilité de maladresse

Pour ce délit, je demande une amende de 30 écus, le but n’étant pas de priver Bourges de son Maire.

Droits du prévenu :

Rester en liberté jusqu’ à la fin du procès.
Se faire représenter, à titre gracieux, par un des avocats membre du cabinet les Avocats du Dragon ou du cabinet GLP.
(http://forum.royaumesrenaissants.com/groupcp.php?g=1304)

A Bourges, le novembre 1456
Dame Zoyah
Procureur du Berry



Première plaidoirie de la défense a écrit:

*Après avoir écouté ce qu'on lui reprochait, Dame Ouf!! s'approcha doucement de la barre, salua la Duchesse et prit la parole*

Votre Honneur,

Je suis dans votre tribunal aujourd’hui concernant mon fameux courrier que j’ai adressé aux berruyers. Je souhaite cependant m’excuser de prendre votre temps car je pense que vous avez mieux à faire que d’être ici en ce moment.

Je souhaite vous faire part de mes intentions lorsque j’ai écris ce pigeon. A savoir mon but n’était pas d’indiquer aux berruyers le chemin à prendre pour aller au Fier mais bien entendu de leur faire partager une conférence qui avait lieu dans ses locaux.

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais en plus d’être mairesse je suis conseillère en animation de Bourges et je vous assure que c’est une lourde tache aussi dure que celle de mairesse. Car je pense que vous le savez, mais Bourges est malheureusement une ville fantôme et il est dur de motiver les berruyers à sortir de chez eux.

*Ouf !! s’arrêta un moment. Ce qui lui permit de repenser à ce que la procureur lui avait dit.
« Vu l’entourage hautement spécialisé en droit et autre de l’accusée enlève toute probabilité de maladresse »
La mairesse se mit à réfléchir et ne comprit pas ce que la procureur voulait dire. Norf, on a du lui cacher des amis secrets.
Elle reprit.*

Je pense que chaque berruyers disposent d’une liberté de décision et que je n’ai poussé personne dans les bras d’un parti politique, je vous le répète, mon action était simplement de but informationnel, afin de libérer les berruyers de leur traintrain journalier.

*Ouf !! reprit sa respiration, puis rajouta.*

J’insiste sur le fait que cette conférence était pour moi, un moyen de leur proposer une animation, une excuse afin qu’ils sortent de leur maison…. Cependant je veux bien comprendre mon inculpation, car il est vrai que le courrier du maire, ne sert qu’au bien de la communauté, et je n’ai pas fais la part des choses entre mon action de mairesse et celle de partisane du Fier.

Je vous remercie de m’avoir écouté et je vous certifie que je ne ferrais plus une erreur comme cela là, car mon but obsessionnel d’animer Bourges se dirige dorénavant sur la hall.

*La jeune mairesse retourna s’asseoir, en attendant la suite de son procès.*

réquisitoire de l'accusation a écrit:
Votre Honneur,

Il semblerait que toutes les personnes présentes soient d’accord sur plusieurs points.
D'abords sur le fait que l'accusée exerce sa fonction de maire avec brio et dévouement. Fait qui n'a jamais été remis en cause par la procure à aucun moment. *oscillant de l’index en signe de négation*
Que Bourges soit une ville « fantôme » difficile à réveiller et que Dame Ouf !! tente de l'animer avec les moyens à sa disposition...peut-être pas toujours les bons...mais surtout avec acharnement, et c'est tout à son honneur.
D'ailleurs pour revenir à un argument de la défense qui était, je cite l'accusée « J'insiste sur le fait que cette conférence était pour moi, un moyen de leur proposer une animation, une excuse afin qu'ils sortent de leur maison »
Je ne doute pas l'ombre d’un instant de la sincérité de Dame Ouf !! et je suis sûre que telles étaient ses intentions. * faisant face à Dame Ouf !!* Je voudrais juste souligner que je ne comprends pas en quoi indiquer le chemin d’une conférence se déroulant dans des locaux situés hors Bourges (Comprendre sur un autre forum) contribuerait à animer votre ville ? Si la conférence avait eu lieu sur la place Ducale (gargote) ou à Bourges même (La grande Halle), en effet, ça aurait représenté un intérêt certain mais là je ne vois pas vraiment.
* se retournant vers la juge*
Donc en dernier point : que la mairesse de Bourges a commis une erreur de « communicatio »n comme dirait Messire Flo en mettant ce chemin dans son courrier.
L'erreur peut sembler minime et ne pas mériter un procès au regard de certains esprits. Mais c'est de l'utilisation de moyens de communications municipaux, destinés à toucher une large population, dont il est question. Et dans ce cas précis, du courrier du Maire. Et ce n’est pas un outil à prendre à la légère. Je tiens à rappeler à Votre Grasce qu'en à peine un mois de temps, nous venons de faire face à deux abus concernant son utilisation. Celui-ci et celui de Dame Nokomis_Chausiku. Si tous les partis qui organisent quelques chose, ici c’est une conférence mais ailleurs cela pourrait-être …*semblant réfléchir* une « foire à l'andouille », pourquoi pas ?, plus sérieusement une « lecture de poésie », donc si ces partis sollicitent les maires afin d'indiquer le chemin de leurs locaux sous prétexte d'animer, les maires risquent d'être assaillis en période électorale. Sans oublier que dans ce cas précis les ordres religieux ou autre pourraient trouver également intéressant d’avoir accès au courrier du maire. Je crains que si on tolère le moindre écart aussi infime soit-il, nous rencontrerions à l'avenir d'autres cas du même type que celui-ci.
Pour ce qui est de la propagande véhiculée par ce lien, il va de soit qu'elle est sous-jacente. Tout ceux qui ont intégré un parti savent que le l'organisation de manifestations, que ce soit des conférences, des jeux, des pièces de théâtre, etc., au sein même de locaux politiques, a la fonction d'animer mais également de racoler de nouveaux partisans. Sinon, tous ces partis qui veulent le bien du Berry, organiseraient leurs activités culturelles ou festives sur la place ducale (Gargote) les rendant ainsi accessible à vraiment tout le monde. Cependant, je veux bien croire que ce n'était absolument pas les intentions de Dame Ouf !!
Pour clore mon réquisitoire, je demande une peine d'un écu symbolique.

Merci de m'avoir écouté.

Dernière plaidoirie de la défense a écrit:

*Ouf !! s’avança de nouveau à la barre…*

Votre Honneur,

Que puis-je rajouter à tout ça !
Oui en effet, j’ai fais une erreur en envoyant ce lien aux berruyers, cependant je souhaite rajouter que ma conviction d’animer Bourges reste la même !
Certes je ne ferrais plus de cette façon les prochaines fois, mais je suis quand même déçue d’être jugé pour ça aujourd’hui, alors que mes intentions n’étaient pas politiques !

Je tiens également à préciser *se retourna devant Zoyah* que personne ne m’a poussé à mettre cela sur le pigeon...Et je ne pense pas, que chaque partis politiques demandent aux maires de leurs villages de faire cela. Car comme je vous l’ai déjà dit, mon objectif n’était pas d’amener les berruyers a adhéré au parti du Fier, mais bien entendu de leur faire profiter d’une conférence et surtout de les faire sortir de chez eux…..

Concernant ma peine, * Ouf !! toussa * je veux bien accepter l’écu symbolique, cependant, je trouve dommage qu’on site ici l’affaire de Nokomis_Chausiku.
Est-ce que si cette ancienne mairesse n’avait pas utilisé la lettre du maire, vous m’auriez jugé pour ce fameux lien?
Je m’excuse de poser cette question, mais pour me juger presque un mois après les faits, je pense que si Dame Nokomis_Chausiku n’avait pas fait une erreur elle aussi, je ne serais pas ici aujourd’hui…

Pour finir je souhaite juste vous faire part de mon investissement dans notre chère capitale qui me tiens particulièrement à cœur...A savoir beaucoup de choses ont changés depuis que je suis mairesse, je me bats pour améliorer la ville et la vie des berruyers. De m’inculper dans ce procès ne donnera pas envie aux berruyers de me soutenir par la suite et ça me décrédibilisera...je sais bien que j’ai fais une faute mais cependant je vous le répète mon but était simplement d’animer Bourges ! Donc d’améliorer la vie de tous !

Je sais que vous remplissez votre mission à merveille, votre honneur, simplement je pense que je vous ai fais perdre assez de temps, et je m’en excuse.

Je vous remercie de m’avoir écouté !

*Ouf !! retourna s’asseoir en attendant le verdict. *

_________________
Envie de RP ? Arda Para Subire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatillon.0forum.biz/index.htm
Neheryn
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 3908
Age : 36
Fontion sociale : Prévôt
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: Ouf!! - Le 16.XII.1456 - R - TOP (Lettre du maire)   Ven 19 Déc 2008, 16:51

La défense a appelé Floz à la barre a écrit:

** Floz, pas très à l'aise, s'approche de la barre et salue l'assemblée. **



Votre Honneur,

Je suis Conseiller aux achats des voyageurs, et il se trouve que je suis aussi le fillot de Dame Ouf!!. Mais ces 2 point ne sont pas liés.
Si je précise ceci, c'est pour que ce tribunal sache que Ouff!! et moi sommes des amis proches.
Malgré cela, je n'ai subis aucune pression de mon entourage pour militer à ce parti politique. Je n'ai même jamais senti le besoin de m'y inscrire et c'est pour cette raison qu'aujourd'hui encore, je ne compte pas parmi les adhérents. Je vous invite à aller vérifier auprès des registres du FIER.
Si Ouf!! avait voulu recruter des nouveaux membres, elle aurait probablement commencé par son entourage. Hors, ce n'est pas le cas.

La fonction première de la lettre du maire est d'informer la population et je pense, en toute objectivité, que ce but a été atteint pour ceux qui ont assisté a cette conférence. De plus, pour toutes les questions qui concernent l'agriculture, des conseillers sont présents à la mairie.

Notre maire a commis une petite maladresse, et je suis d'accord avec ce qui a été dit plutot tôt, vous ne devez pas juger des intentions. Mais je pense que ce qui est reproché à Ouf!!, ce n'est qu'une erreur de communication

Je vous remercie de m'avoir écouté.


** Floz retourna s'asseoir en esquissant un petit sourire de soutien à l'intention de sa marraine**

La défense a appelé Berruyer à la barre a écrit:
Votre Honneur,

Je viens devant vous défendre notre mairesse au nom des berruyères et des berruyers.
En effet, nous trouvons cette mise en accusation sur fond politique des plus scandaleuse.

Pour preuve, voici une liste de berrichons soutenant activement Dame Ouf face à la machine politicienne HIPS essayant de discréditer un maire du FIER. Je vous laisse juge de déterminer le but de cet acte.

** Berruyer déroule son parchemin et commence à citer les noms des personnes soutenant la bourgmestre de Bourges ** :

Hercules85 – Sergent de police de Bourges
Ionp – Conseillere pour la culture
Seb_de_Montauban – Conseiller en elevage
Dalfarius – Meunier
Maroufi – Meunier
G_raym – Boucher
Lilitri – Conseillere aux animations de Bourges
G2l21 – Lieutenant de police de Bourges
George le poilu – ancien maire de Bourges (septembre 1455)
Tsoras – Conseiller aux artisans (ancien maire de Bourges octobre 1456)
Marzo – Meuniere
Aliocha51 – Tisserand
Arweena – Charpentier
Lekanger – Boucher
Nadadro – Eleveuse
Thomyoise – Cultivateur
Elixir987 – Tisserand
Didier121 – Eleveur
Damedil – Maraichere
Kristell25 de Mentreol – Cultivatrice
Bubul27 d’Arundel des Olonnes – Cultivateur
Berruyer – ancien maire de Bourges (juin et juillet 1456)

** Berruyer s’arrêta un instant, il ne pouvait tout lire tellement le soutien était impressionnant. De ce fait, et afin de ne point monopoliser l’assemblée trop longtemps, il posa le parchemin et poursuivit **

Je tiens à souligner, votre Honneur, et avant toute accusation du parti HIPS à l’encontre de ces personnes, qu’il s’agit en majorité de valeureux paysans et artisans n’étant membre d’aucun parti politique. Juste d’honnêtes gens, appréciant le fait que leur bourgmestre leur ait indiqué le chemin d’une conférence pour leur propre information.

Je tiens également à soulever un autre point qui me chagrine particulièrement. Tout au long de ce procès, l’ensemble des intervenants ont fait référence à l’affaire Nokomis_Chausiku.
En effet, en tant que conseiller ducal, j’ai constaté qu’il y avait eu débat au sein du conseil autours du cas de l’ancienne mairesse de Châteauroux.
Aussi, à ma grande surprise, aucun débat concernant Dame Ouf. Je pense donc encore ici à un coup bas de la politicienne procureur HIPS Zoyah, poussée par le politicien HIPS Ysaoth ayant déménagé à Bourges il y a une poignée de jours afin de discréditer un maire du FIER. Bref, encore ici, je vous laisse juge de déterminer le but de cet acte qui a été lancé sans consultation alors que, à écouter les dires de l’accusation, il s’agit d’un acte grave.

Ensuite, je voudrais rebondir sur les propos de la procureur, soulevés par l’accusée, je cite :

« Vu l’entourage hautement spécialisé en droit et autre de l’accusée enlève toute probabilité de maladresse »

Moi qui pensais que la justice se basait sur des faits, comment la procureur peut-elle avancer une telle argumentation non fondée, à l’encontre de l’accusée. Hormis ce fait, de qui veut-elle parler, ce procès concerne Dame Ouf et non son entourage.

Pour finir, votre Honneur, je souhaiterai, au nom des berruyers, que vous fassiez la balance entre les argumentations des différents intervenants. D’un côté, une accusation émanant entièrement d’un parti politique, face à une défense comprenant des sympathisants du parti opposé certes, mais aussi des personnes rattachées en aucun cas à un parti berrichon. Juste des femmes et des hommes soutenant leur bourgmestre dans sa gestion irréprochable de la Capitale.

Aussi, je souhaiterai, au nom des berruyers, que vous relaxiez l’accusée, afin que l’image de leur « guide » ne soit ternie par ce procès.

Je vous remercie, votre Honneur, d’avoir écouté la voix de plusieurs femmes et hommes comptant sur votre sagesse pour ne point tomber dans le maniement de l’accusation.

L'accusation a appelé Ysaoth à la barre a écrit:
*Cela faisait bien longtemps que le jeune homme n'avait mis les pieds dans cet endroit. Il s'approcha de la Duchesse qui présidait l'assemblée,la salua, puis il ferma les yeux pour remettre ses idées en places.*

Votre Grasce,

Ma position sur cette affaire est connue de beaucoup d'entre nous. Je ne l'ai jamais cachée ai j'ai réagit aussitôt après avoir lu la lettre de Madame le Maire de Bourges.
Je considère Dame Ouf comme une bonne Maire, surement ce dont Bourges avait besoin depuis fort longtemps. L'erreur est humaine, et je suis persuadé que dans cette affaire, Dame Ouf a été induite en erreur et fort mal conseillée. Cependant, la procure le souligne justement, malgré les intentions louables de Madame le Maire qui fourni un effort considérable à gérer une ville qui ne l'est pas vraiment, la justice ne se porte que sur les faits et non les intentions. Ainsi, il y a une erreur, qui à une conséquence très variable selon les personne, mais une erreur manifeste quand même. Mon témoignage d'ailleurs, au delà de la simple constatation de l'indication de ce lieux, pourrait porter sur le fait que le lieux en lui même est discriminatoire. Certes il diffuse la culture berrichonne. Mais j'aurais voulu participer à ces débats, dont je connais l'existence depuis fort longtemps. Mais je n'ai jamais pu. Et je trouve ça navrant, pour un service tel que celui de la culture d'être conditionné à ce point.

Bref, pour recentrer mon propos sur l'essentiel, oui, Dame Ouf a commis une erreur.
Et même si c'est une excellente Maire qui a le potentiel de faire de Bourges une ville qui se respecte, l'acte en lui même ne doit pas être à mon avis ignoré de la justice.

Je remercie la Cour de m'avoir accordé son attention.

Verdict de la cour a écrit:

** C'est les yeux battus et la mine soucieuse qu'Ysandre se présenta ce matin-là devant l'assemblée réunie afin d'assister à un procès faisant grand bruit ces temps derniers.
Les berrichons commencaient à s'impatienter grandement et l'on entendait ci et là râler sur la juge:avait-elle oublié le procès de la mairesse de Bourges?
Que nenni...
Ses nuits avaient été bien courtes, penchée sur son écritoire, tournant ce problème en son esprit dans tous les sens possibles.
Les chandelles moururent les unes après les autres et il lui avait fallu tailler de nombreuses fois la plume.
Déterminée à faire son travail en fonction de son intime conviction, la duchesse, debout intima le silence avant de prendre la parole.**


Berrichons, dame Ouf!

Il ressort du dossier de la procure et des aveux de l’accusée qu’elle a signalé dans sa lettre d’information la tenue d’une conférence, croyant celle-ci susceptible d’intéresser ses administrés.

Nous le savons tous, la coutume berrichonne interdit au maire d’utiliser les moyens publics à des fins personnelles. Cela a d’ailleurs été clairement rappelé lors des affaires Andrédemortecouille et Noko_Chausiku très récemment.

Cependant, l’information est un des rôles du maire qui est, en l'occurence, chargé des festivités et il ne pourrait lui être reproché d’avoir transmis une information à ses villageois. Seul est contraire à nos usages, l’utilisation de la lettre à des fins électorales ou personnelles.

Or dans cette affaire, nous reconnaissons que l’accusée n’a tiré aucun avantage électoral, politique, financier ou personnel en communiquant la tenue d’une conférence libre accès, qui ne demandait ni adhésion à un groupe, ni versement d’une somme d’argent, afin d'y assister.
Si l'on a reproché en d'autres lieux le fait que la conférence en question eût lieu dans le même bâtiment qu'un parti politique berrichon, la question qui m'a le plus interpellée a été de trancher si oui ou non , les participants à cette manifestation culturelle se devaient de quémander une carte afin d'adhérer au parti politique dont il est question.
Après enquête, il s'avère que les participants politiquement neutres ou partisan d'autres mouvements, avaient la possibilité de transmettre leurs questions à l'un des organisateurs afin que celle ci soit posée publiquement.

Je ne vois donc là, nulle promotion pour un parti, nulle explication complémentaire sur les organisateurs, mais simplement une mairesse signalant le thème « le Berry et ses spécificités », et je gage que personne n'eût oncques rien trouvé à redire si cela avait été organisé dans une maison privée.

La Cour s’inquiète, néanmoins, de la comparution devant elle des maires berrichons à si court intervalle. Ces procès mettant en cause leur honneur et portant atteinte à leur charge, je demande à la procure de n’inculper les représentants du peuple, délégués de notre Duc à la gestion municipale qu’avec des dossiers parfaitement solides.

Quoi qu’il en soit, il n’y a, en l’espèce, nulle infraction aux usages coutumiers berrichons et à ce titre, en mon âme et conscience (et croyez bien que j'ai torturé mie cette dernière) moi, Ysandre de Mistra, juge du Berry au nom de notre bien-aimé duc Thomasdeclerel, je prononce donc la relaxe de l’accusée, Dame Ouf!, mairesse de Bourges.

Fait le dix neuvième jour du mois de Décembre 1456, à Bourges.

_________________
Envie de RP ? Arda Para Subire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chatillon.0forum.biz/index.htm
 
Ouf!! - Le 16.XII.1456 - R - TOP (Lettre du maire)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ouf!! - Le 16.XII.1456 - R - TOP (Lettre du maire)
» Une lettre au Commandant Alurn, adressée à toute la garde...
» 24 Novembre 1456 : Mariage noble de Rosa et de Louis-Hubert
» Lettre en faveur des restes écarlates
» *lettre simple, à écriture rouge sang sur fond noir* Chers Gardes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Greffe Ducal :: Archive des procès :: Autres-
Sauter vers: