Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Llynack - Le 31 juillet 1456 - C - TOP (Loi martiale)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Escalibur2
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 2133
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: Llynack - Le 31 juillet 1456 - C - TOP (Loi martiale)   Mer 03 Sep 2008, 19:08

Citation :
Llynack - Le 31 juillet 1456 - C - Trouble à l'ordre public

Juge : Thomas de Clérel
Procès instruit par : Angel_le_Vaillant

Accusé : Llynack
Accusation : Angel_le_Vaillant (Procureur)

Témoins de la défense : Aucun
Témoins de l'accusation : SirSeb


Sanction prononcée par la cour : Coupable - Amende de 50 écus
Verdict le 21 août 1456


Acte d'accusation a écrit:
Messire le juge,

Les services de douanes berrichonnes m’ont signalé que l’accusé n’a pas quitté le Berry dans les 48 heures comme le prévoyait la loi martiale décrêté le samedi 26 juillet 1456 :

L’accusé est Llynak, paysan artisan érudit au moment des faits et domicilié à Gien en Orleans

Nous pouvons prouver le bien fondé de l'accusation le témoignage du douanier de Chateauroux :

Règle de droit:

"Pour avoir décelé nombre d’indésirables foulant nos terres en ces temps troublés et souhaitant assurer une paix durable à nos Berrichons :

Nous Ysandre, Xème Duchesse de Berry avec l'accord de nos conseillers, décrétons à partir de ce jour, nos frontières fermées à tout ressortissant étranger.

Les étrangers séjournant actuellement dans notre terre, ont 48 heures pour quitter le sol berrichon sous peine de poursuites judiciaires des plus sévères.

Pour les marchands ambulants ou visiteurs de passage, une demande de dérogation doit être adressée à

- notre personne, Ysandre , duchesse de Berry
- Notre prévôt , dame Néhéryn


Ces demandes seront bien sur examinées avec bienveillance tant que les personnes concernées ne représentent aucune menace envers le Berry.

Toute personne établie en Berry depuis le 1er juillet dernier sera tenue de répondre aux questions de la prévôté et justifier de son envie de s'établir en notre pays. Le refus de collaboration sera considéré comme un trouble à l'ordre public.

Tout étranger ayant un casier judiciaire dans un autre duché ou comté n’est plus le bienvenu en Berry.

Tout acte de brigandage sera puni de la façon la plus sévère possible et aucune circonstance atténuante ne sera retenue.

Nous, Ysandre, Xème Duchesse de Berry, demandons aux maires ainsi qu’ aux forces de l'ordre de relayer cette information à tous les habitants.

Que cela soit dit.

Fait à Bourges,
Le 26ème jour du mois de juillet en l'an grâce 1456.

Ysandre, Duchesse de Berry."

Droits du prévenu :

Rester en liberté jusqu’ à la fin du procès.
Se faire représenter, à titre gracieux, par un des avocats membre du cabinet les Avocats du Dragon ou du cabinet GLP.
(http://forum.royaumesrenaissants.com/groupcp.php?g=1304)

A Saint Aignan le 31 juillet de l'an 1456
Dame angel_le_vaillant
Procureur du Berry

Première plaidoirie de la défense a écrit:
*, Llynak se présenta à la barre, énervée et désespérée *

Votre honneur pour commencer, je pense que messire Sirseb se trompe de personne car je suis une femme, alors qu’à ce moment précis il parle d’un homme..

Ensuite,des lettres provenant de la douane me sont bien parvenu mais je n’ai pu y répondre étant très peu disponible, et de plus, je fus au couvent durant une journée ou deux.. Veuillez recevoir mes plus sincères excuses pour cela.

Pour ce qui est de quitter le Berry, je compte bien le faire, je vous avoue n’avoir guère envie de rester plus longtemps dans ce duché, étant donné le nombre de malfrats sur les routes, dont un qui m’a vidé de mes biens..
Mais je suis obligée de passer par ce duché, je quitte Saint-aignan dés ce soir pour me rendre à Blois, afin de gagner le plus rapidement possible, mon village Gien, ou je pourrai enfin me reposer au couvent.

En espérant ne plus me retrouver face à vous. Je vous salue..

*Elle salua très brièvement le jury et retourna s’asseoir*

Requisitoire de l'accusation a écrit:
* Angèle regarda l'accusé et lui dit *
Veuillez excusez Messire Sirseb, vous l'avez certainement troublé *

Votre Honneur,

Je vais encore radoter, nul n'est censé igorer la loi, m'enfin c'est placardé partout, il suffit de lever les yeux pour les voir !!!
Ils ne savent pas lire ou quoi !

Je vais demander un club de lecture specialement conçu pour ces lois !

Je demande le bannissement du Berry

Merci de votre attention

Dernière plaidoirie de la défense a écrit:
La personne intéressée ne s'est pas manifestée

L'accusation a appelé Sirseb à la barre a écrit:
*SirSeb s'approcha de la barre*

- Votre honneur, Messire Llynak est arrivée à la douane comme d'usage je remets la lettre de bienvenue...Il l'a prise la mise dans sa poche oublie peut être, donc le lendemain je fais parvenir un pigeon de rappel pour bien vérifier que nos lois us et coutumes sont respectée, et là ben mon pigeon m'est revenu mais sans réponse...
merci de votre attention. Et ce, avec deux de mes courrier rappels.

*SirSeb retourna s'assoir dans le tribunal*

Verdict de la cour a écrit:
Vu le décret sur la loi martiale.

Attendu que la cour fonde l’appartenance à la communauté berrichonne sur la propriété. Considérant qu’une personne n’ayant aucune propriété est un vagabond et qu’ainsi il ne peut se prévaloir de l’attachement à une province.

Attendu que l’accusé n’a ni champs, ni échoppe en Berry, la cour peut difficilement la considérer autrement que comme un étranger en Berry.

Attendu que la loi martiale a été publiée dans tous les villages berrichons et qu’elle laissait un délai raisonnable de 48 h aux étrangers pour quitter le Berry, l’accusé ne peut prétendre être de bonne foi.

Attendu que comme le confirme le témoignage du douanier de Châteauroux, l’accusé a en plus reçus un courrier lui demandant de quitter le Berry, la cour retiendra que l’accusé fait preuve d’une profonde mauvaise foi.

Mais attendu que l’accusé s’est excusé et a quitté rapidement le duché, la cour retiendra ces éléments comme éléments à décharges et fera preuve de clémence.

En conséquence moi, Thomas de Clérel, Juge de la duchesse du Berry, prononce le verdict suivant en ce vingt et unième jour d’août 1456 :

L’accusé est reconnu coupable de trouble à l’ordre public.

La cour le condamne à 50 écus d’amende.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Llynack - Le 31 juillet 1456 - C - TOP (Loi martiale)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Natorn - Le 29 juillet 1456 - C - TOP (Loi martiale)
» Protozoaire - Le 28 juillet 1456 - C - TOP (Loi martiale)
» Satyne - Le 28 juillet 1456 - C - TOP (Loi martiale)
» Kipetrovitchi - Le 31 juillet 1456 - C - TOP (Loi martiale)
» 24 Novembre 1456 : Mariage noble de Rosa et de Louis-Hubert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Greffe Ducal :: Archive des procès :: Non respect de la loi martiale /ou de la période de bannissement-
Sauter vers: