Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Oxy.gène–C-27 /06/1461(brigandage)

Aller en bas 
AuteurMessage
asterie**
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 10420
Fief : La châtre
Fontion sociale : Médecin
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Oxy.gène–C-27 /06/1461(brigandage)   Sam 20 Juil 2013, 11:25

Juge :Asterie
Procès instruit par :Alleaume

Accusé :Oxy.gène
Accusation :


Témoins :


Sanction prononcée par la Cour :
Arrow
Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 2 jours et � une amende de 20 écus.


Minutes du procès :

Citation :
Acte d'accusation
* Dans cette affaire,il y avait deux accusés, et il ouvrit alors le procès du nouvel agresseur, ensuite il irait faire les réquisitoires sur les brigandages. Le Procureur en avait assez de ses brigands qui croyaient que le Berry était un terrain de chasse, il allait leur apprendre. *

Votre Honneur,

J'ouvre en ce 17ème jour de juin, de l'an 1461 un procès à l'encontre de Oxy.gene, sous le chef d'inculpation de Trouble à l'Ordre Public.

* Le Procureur prit le Coutumier entre les mains pour lire le texte de Loy qui avait été enfreint par le prévenu, afin que tout le monde puisse savoir ce qu'il en était. *

Voici un bref rappel de la loy afin que nul ne puisse contester que les faits qui vous sont reprochés ne vous ont pas été rapportés,

Sur la sécurité du Duché.

5) Le brigandage avec ou sans violence n’est pas toléré en territoire berrichon. Les contrevenants seront poursuivis pour trouble a l’ordre public. (Loi faite sous Josybabas le 27 juillet 1454)

17.Constitue un acte de trouble à l ordre public, toute perturbation au bon ordre, à la sécurité, à la salubrité et à la tranquillité publique (extrait du droit coutumier établi par Volpone et Arnvald en 1451)

* Les deux Loys lus, il reposa le Coutumier sur son bureau de la Procure, puis s'avança en direction du banc des accusés afin de rentrer dans le fonds de l'accusation, sur les faits, sur ce qui était reproché à cette vil personne que voila ! *

Oxy.gene !
Vous passez aujourd'hui devantle tribunal pour répondre de vos actes de brigandages commit sur un soldat de l'ost ! Vous avez osez vous en prendre à messire Shern, et lui dérobe épée, écus, et 7 miches de pains !

Preuves :

https://redcdn.net/hpimg4/pics/216003screenshotracket.png
Conformément à la coutume berrichonne, le prévenu a le droit de se faire représenter par l'avocat de son choix. L'ordre des avocats du dragon propose de représenter à titre gracieux toute personne qui en fera la demande.

La parole est maintenant à la défense, et aux témoins de l'accusation.


* Une fois que son acte d'accusation était terminé de lecture, il s'installa sur son banc et attendit la suite du procès.
Il signa l'acte d'accusation juste en dessous, pour les archives. *

Fait par Alleaume de Niraco,
Procureur du Berry, le 17/06/1461
Sous le mandat du Duc George le Poilu 1er
.
Citation :
Première plaidoirie de la défense
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.
.
Citation :
Réquisitoire de l'accusation
* Alleaume se leva, avec le dossier en main, il savait d'avance que l'accusé ne serait pas là, comme tout les brigands ses derniers temps.. Il écouta la plaidoirie du témoin. Il prit alors la parole afin de faire le réquisitoire. *

Bien, comme à l'accoutumé, les brigands ne se présentent plus au triunal. A quoi bon se déplacer après tout ? Qui ne dit mots est conscentant !

Votre Honneur,
Sans ambiguité nous ne pouvons pas nier la culpabilité de ce triste sire, je vous demande donc de le reconnaitre coupale de brigandage et de le condamner à 100 écus d'amende et trois jours de prisons !

Merci de votre écoute.

* Il replia ses vélins, puis retourna à sa place afin d'attendre la suite du procès *
.
Citation :
Dernière plaidoirie de la défense
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.
.
Citation :
La défense a appelé personne à la barre

.
Citation :
L'accusation a appelé shern à la barre
Voici son témoignage :
Shern entra en uniforme, vêtu en dessous de sa cotte de mailles et son épée au fourreau. Il prit place l'air énervé par cette histoire, avide de réparations.

"Bonjour votre honneur, et bonjour maître."

La juge lui demanda de raconter les faits.

"Bien, je vais tâcher d'être le plus objectif possible et de m'en tenir à mes seuls souvenirs même si ma colère et mon amertume sont encore vives.

C'était donc la nuit de Samedi soir, le soleil venait de se coucher et je profitais avec ma monture de la fraîcheur du climat. Je m'étais perdu en ratant un embranchement pour me rendre à Châteauroux et je suis arrivé au niveau d'une ferme abandonnée près de la route à l'Ouest de la ville. Ayant compris mon erreur, je repris la route vers la ville lorsque mon cheval fut effrayé par un pieu brandi comme une lance face à lui. Je fut directement désarçonné et encore sonné par le choc je sentis un couteau ou une dague sous ma gorge, ne me permettant pas de sortir mon épée afin de me défendre.

Le vol fut rapide, sans pitié. Le chargement de mon cheval fut intégralement dérobé, 7 miches de pain, 6 écus de maïs et 2 morceaux de viande, ainsi qu'une deuxième épée. Ma bourse fut bien évidemment prise mais ils n'ont pas pris le risque de prendre mon épée et mon écu, et je pense que pour leur propre sécurité, ils ont bien fait. Leur erreur fut de prononcer leurs noms. Celui qui avait effrayé mon cheval était un brun au visage masqué que je n'ai pu apercevoir malgré leurs torches, appelé Oxy.gene par sa complice. Celle-ci était une blonde aux cheveux bouclés, certainement motif du nom donné par son compère, Bouclette. Je fut violemment assommé afin de m'empêcher de réagir et lorsque je me suis réveillé, j'étais au pied de mon cheval et sans quoi manger. Je les remercie d'ailleurs pour la journée sans nourriture, et je remercie l'armée de me permettre de me sustenter.

Hum, je pense que c'est tout, du moins c'est tout ce qui peut vous permettre de vous intéresser. Un dernier détail, mes collègues de Bourges ont aperçu un homme et une femme correspondant à leur signalement dans la capitale..."
.
Citation :
Verdict de la Cour
**Une nouvelle affaire cette fois –ci brigandage sur un soldat de l’ost !
Elle écouta l’acte d’accusation. Puis le témoignage du soldat shern. Et bien sûr pas accusé à l’horizon.

Merci pour votre témoignage décidément à croire que le Berry est un terrain de chasse !

Attendu que l’accusé ne s’est point présenté dans ce tribunal.
Attendu que le brigandage est puni en Berry.

Je vous condamne à deux jours de prison et de vingt écus d’amende pour frais de dossier et de nourriture.

Qu’il en soit ainsi!

**Le petit marteau retendit dans la salle du tribunal.

Fait à Bourges, les 27 jours de Juin de l'an Pâques 1961, par Asterie Ambparé, Juge du Berry, au nom du Duc du Berry, Georges le poilu.
.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chez-les-ambpare.forumchti.com/index.htm
 
Oxy.gène–C-27 /06/1461(brigandage)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vauxal-C-18/06/1461 TOP (brigandage)
» [ARC]Réforme du brigandage
» Yasmin_b - 22.IX.1458 - C - TOP (Brigandage)
» [Elias1710 - TOP Brigandage] [Annulé]
» Meek051179 - brigandage sur Vereka(Tribunal)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Greffe Ducal :: Archive des procès :: Brigandage-
Sauter vers: