Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Demande au conseil ducal du Berry

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rapha13
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 459
Fief : Charost
Fontion sociale : Baron
Date d'inscription : 07/01/2010

MessageSujet: Demande au conseil ducal du Berry   Lun 11 Avr 2011, 21:55

Citation :
Demande d'Assistance pour La Croisade contre la République Réformée de Genève



    De Nous, Monseigneur Rapha Montecristo, Archidiacre de Vienne,
    Aux Autorités du Duché du Berry,
    A vous notre cher ami votre grâce George le Poilu Duc du Berry,
    A tous ceux que nous avons côtoyer tout au long de notre cursus en Berry,
    A tout un peuple dont je fais partie et dont je connais les valeurs aristotéliciennes,
    En l'Archidiocèse de Vienne,
    En ce jour du 11 Avril 1459,


    C'est le cœur serré qu'aujourd'hui que je vous écrit cette missive depuis la taverne "A la Croisée de Genève" laquelle appartient à Son Éminence MrGroar, en cette période difficile qui allie toutes les provinces du royaumes derrière les étendards des Saintes Armées de notre Sainte Mère l'Église.

    Je vais aller droit au but, si vous me le permettez. Voilà plusieurs semaines que la Croisade s'étend en Genève. Les réserves de vivres baissent et les volonté de l'Église de remettre la ville à flots nécessite une grande force financière ainsi que les différents combats des Lions qui essayent chaque jours de prendre la mairie en vain grâce aux croisés alliés et aux Saintes Armées nécessitent beaucoup d'hommes néanmoins nous avons eu beaucoup de pertes, et si je vous écrits aujourd'hui, à vous, conseillers, c'est pour vous exhorter en tant que fervent croyant de la Sainte Foy ce qui suit :

    - L'envoie d'une lance à Genève le plus vite possible pour faire face aux attaques incessantes des hérétiques réformés et Lion de Judas.
    - L'envoie de vivre qui permettrait aux Saintes Armées de pouvoir se nourrir et prendre des forces pour combattre les vils Lions qui souillent le sol de cette Terre.

    Nous joignons avec cette missive les annonces de la congrégation des Saintes Armées qui je pense ne vous ont pas été donner.

    Ainsi, j'éspère sincèrement que vous accepterez tout ce que nous vous demandons et dans l'attente d'une réponse nous vous présentons nos salutations les plus distingués.

    Puisse Aristote vous guider,


Fait à Genève, sur les remparts, le 11 Avril de l'an de grâce 1459
Monseigneur Rapha Montecristo,
Archidiacre de Vienne



(PS : pour contacter rapha IG = rapha13 / MSN = rapha13.rr@live.fr)

Citation :


    La Croisade contre la République Réformée de Genève continue

    A l'attention de tous les aristotéliciens, quelle que soit leur condition sociale et leur lieu de résidence,

    Moi MrGroar Von Valendras, Cardinal Connétable, assisté de Tibère de Plantagenet dict Rehael, Cardinal Connétable Suppléant,
    Au nom de l'Église Aristotélicienne et de l'ensemble des membres de la Congrégation des Saintes Armées,


    Il y a bientôt deux mois les Saintes Armées, composées de tous les Ordres Militaires et Religieux ainsi que de la Garde Épiscopale francophone et italophone, aidées de tous leurs alliés croisés, notamment le Duché de Savoie avec la collaboration étroite de sieurs Valzan et White et la lance des Baroudeurs commandée par dame Tinounou, prenaient le pouvoir dans le Canton de Genève et boutaient ainsi la République Réformée de l'Avoyerie, sous le commandement militaire du Commandeur Hobb Siegfried Von Korwald.

    Aujourd'hui, les Saintes Armées, toujours assistées d'alliés croisés notamment avec les armées commandées par sieur Namaycush Salmo Salar et dame Leyah Bleizhmorgan sur ordre du Périgord, continuent leur combat contre les manifestations terrestres de l'influence du sans nom. Les troupes croisées ont toujours le moral, leur volonté et leur ténacité ne déclinent point, des provisions sont encore disponibles et des batailles sont gagnées chaque semaine. Par ailleurs, la Délégation Aristotélicienne en charge de la gestion du Canton de Genève commence enfin à mettre en place des plans économiques, malgré le contexte très difficile qu'on peut aisément imaginer dans une ville où les ennemis et les défenseurs de la foi se croisent à chaque coin de rue, où les commerçants du marché font trop souvent abstraction de l'amitié aristotélicienne au profit de leur propre bénéfice et où les chemins ne sont pas encore sécurisés.

    Des renforts humains arrivent toujours, des ravitaillements vitaux ont lieu régulièrement, des roulements sont organisés pour que les croisés puissent se reposer, mais malgré cela l'Église Aristotélicienne souhaite aujourd'hui renouveler son appel auprès de l'Amitié Aristotélicienne constituée de tous les hommes et femmes aristotéliciens, créatures du Très Haut et valeureux défenseurs de la Vérité.

    La propagande du sans nom fait rage et instille des idées pernicieuses dans des recoins inimaginables des esprits de certains humains, et trop nombreux sont ceux qui se rassemblent encore et toujours pour combattre les idéaux qu'Aristote nous a enseignés à tous. Il est nécessaire et vital que d'autres aristotéliciens que les savoyards, les périgourdins, la Reine du Royaume de France, les bourbonnais, les provençaux, le Languedoc, les italiens, les allemands et quelques autres que j'oublie malgré moi se réunissent sous la bannière de cette Croisade et viennent à Genève apporter une aide matérielle et humaine inestimable!

    Le sacrifice que font chaque jour tous ceux qui participent actuellement à cette Croisade est incalculable malheureusement. Et nombreux sont ceux qui voudraient lutter contre le sans nom mais qui sont trop isolés pour savoir comment s'organiser. Vous qui avez des responsabilités, vous qui avez des écus, vous qui avez des denrées, vous qui avez des amis: vous avez le pouvoir de montrer votre amour envers le Très Haut! Rassemblez les volontaires, motivez les hésitants, montrez l'exemple, diffusez la bonne parole! Rendez honneur au Très Haut, glorifiez l'Amitié Aristotélicienne, choisissez l'Amour aux dépends de la haine!

    Le premier pas est très simple à faire: contactez n'importe quel membre de l'Eglise Aristotélicienne et demandez lui de faire part à la Congrégation des Saintes Armées de votre volonté de participer à cette entreprise en faveur du Très Haut, ou tout simplement contactez le Commandeur Hobb ou moi-même, nous vous promettons qu'ensuite vous obtiendrez un accompagnement pour organiser votre aide, quelle qu'elle soit!

    Puisse le Très Haut vous donner la force de nous rejoindre!


    Fait à Genève le Vendredi 18 Mars 1459,
    Par MrGroar Von Valendras, Cardinal Connétable, et Tibère de Plantagenet dict Rehael, Cardinal Connétable suppléant.



Citation :


    De la lutte contre les hérétiques et leurs partisans

    Moi MrGroar Von Valendras, Cardinal Connétable, assisté de Tibère de Plantagenet dict Rehael, Cardinal Connétable Suppléant,
    Au nom de la Délégation Aristotélicienne en charge de l'administration de l'avoyerie du Canton de Genève depuis le 28 janvier 1459,
    Souhaite m'exprimer au sujet du comportement de la Confédération Helvétique.


    Dès le premier jour de l'appel à la Croisade contre la Réforme Aristotélicienne et le Lion de Juda lancé le 28 janvier 1459, il a été clairement annoncé que toute personne ou entité apportant aide aux ennemis des armées croisées serait considérée comme un partisan de l'hérésie, puisque cela contribue à accroitre l'influence malsaine du sans nom.

    Depuis quelques semaines, deux armées harcèlent les armées croisées. La première, l'Armée des Bocans, dirigée par le capitaine Wahl, et la seconde, l'Armée Edelweiss, dirigée par le capitaine Cameliane, portent toutes deux l'étendard de la Confédération Helvétique. Elles ont dans leurs rangs des individus dont l'âme a clairement été identifiée comme étant sous l'emprise du sans nom depuis de longues années déjà. Et elles tentent vainement de mettre à terre les troupes croisées à l'occasion d'expéditions dans le Canton de Genève.

    Comment interpréter le fait que ces armées soient sous la protection du Conseil de la Confédération Helvétique? Devons-nous malheureusement admettre que le gouvernement de cette province est tombé entièrement dans l'hérésie? Pouvons-nous espérer qu'il ne s'agit là que d'une erreur passagère due à une incompréhension des objectifs de la Croisade? Il va de soit en tout cas que cela n'augure rien de bon pour le peuple helvète car cela est perçu par un grand nombre de provinces comme un affront majeur envers la Foi aristotélicienne.

    Les Saintes Armées et leurs alliés croisés continueront de toute façon la lutte contre l'hérésie, les soldats qui composent ces forces au service du Très Haut sont prêts à mourir par Amour pour Lui plutôt que de laisser une nouvelle fois cette région aux mains des hérétiques. Des renforts humains, matériels et financiers importants arrivent chaque semaine et l'autosuffisance est assurée pour plusieurs semaines, plusieurs mois. Des roulements de lances ont été récemment faits pour permettre à la moitié des croisés de se reposer. Des aristotéliciens de tous horizons, de la Hollande à l'Espagne, de la Bretagne à l'Italie, demandent chaque jour par quels moyens ils peuvent apporter leur aide dans ce combat et prennent la route pour venir rejoindre les croisés à Genève: des troupes armées se sont mobilisées et vont encore le faire, afin de rejoindre les rangs des croisés. Des provinces se disent même prêtes à venir se partager le territoire helvète pour le sauver de sa perdition spirituelle si ses dirigeants continuent à vouloir empêcher les armées croisées de lutter contre l'hérésie. La Reyne du Royaume de France a elle-même renouvelé dernièrement son soutien à la Croisade.

    Il est totalement absurde que la Confédération Helvétique se fourvoie ainsi en apportant de l'aide aux hérétiques alors que la détermination et les moyens des croisés s'intensifient de jours en jours et que des voix puissantes s'élèvent pour dénoncer ce comportement, se tenant prêtes à monter au front. Il est inconcevable que les dirigeants de cette province puissent prendre la responsabilité de mener à sa perte le peuple qu'ils représentent face aux yeux du monde.

    Aussi je demande instamment au peuple helvète de songer un instant à ce que pourrait être son avenir dès lors que les yeux et les oreilles du monde verront et entendront ce que son gouvernement s'apprête à cautionner en menant des armées combattre les défenseurs de la Foi que sont les croisés. J'exhorte le peuple helvète à se soulever contre ce gouvernement qui le mène à sa perte, sans quoi de nombreuses provinces enverront leurs troupes et démantèleront la Confédération Helvétique dans le but de dissoudre à jamais ce gouvernement corrompu qui aide sans relâche les hérétiques. Je prie pour que la raison retrouve son chemin dans les limbes obscures des esprits inconscients et irresponsables des dirigeants helvètes.


    Fait à Genève le Samedi 09 Avril 1459,
    Au nom de la Délégation Aristotélicienne,
    Par MrGroar Von Valendras, Cardinal Connétable, et Tibère de Plantagenet dict Rehael, Cardinal Connétable suppléant.



Citation :


    De la culpabilité de la Confédération Helvétique

    Moi MrGroar Von Valendras, Cardinal Connétable, assisté de Tibère de Plantagenet dict Rehael, Cardinal Connétable Suppléant,
    Au nom de la Délégation Aristotélicienne en charge de l'administration de l'avoyerie du Canton de Genève depuis le 28 janvier 1459,
    Souhaite dénoncer les attaques des armées hérétiques cautionnées par la Confédération Helvétique.


    Hier dimanche 10 avril 1459, jour de trêve dominicale, les armées hérétiques portant étendard de la Confédération Helvétique et assiégeant la nouvelle Genève Aristotélicienne ont attaqué sans vergogne les armées croisées, insultant de façon ignominieuse le Très Haut et toute la communauté aristotélicienne. Cet acte dont la portée est symbolique montre à quel point la Confédération Helvétique ne se cache même pas aux yeux du monde d'apporter une aide conséquente aux hérétiques en leur octroyant une reconnaissance officielle.

    La preuve que ces armées sont dirigées et composées d'hérétiques n'est plus à faire: leurs revendications sont publiques. De plus nous avons pu reconnaitre du haut des remparts certains individus dont l'absence de foi aristotélicienne n'est plus à démontrer: deux sicaires du groupuscule du Lion de Juda, les dénommés Zarathoustra et Raoulleglabre, un brigand notoire, le dénommé Cendres, et deux réformées, les dénommées Notwen et Tatoumi, font partie des troupes hérétiques qui ont hier terrassé le valeureux second du Commandeur de la Croisade, sieur Karl de Hasselt.

    Il est étonnant ici de voir que les dirigeants de la Confédération Helvétique n'ont vraisemblablement pas l'air d'avoir compris qu'ils ont plus à perdre en soutenant les hérétiques qu'en aidant les croisés dans leur mission. Le peuple helvète risque bien de se retrouver sous la menace d'un conflit généralisé à tous ses cantons, ce que l’Église Aristotélicienne déplorerait. De nombreux avertissements ont été faits aux aristotéliciens helvètes quant au danger camouflé que représente la réforme, qui n'est qu'une interprétation de l'aristotélisme faussée par l'influence du sans nom. Ces mises en garde peinent à se faire entendre, pourtant chaque jour la situation s'aggrave à cause de tous les malheureux dont l'esprit est confus et qui pensent qu'aider les hérétiques leur apportera la paix et la prospérité. Mais partout où les hérétiques sont parvenus à imposer leur vision erronée de la foi le peuple en a souffert.

    Il est à craindre que ce qui se déroule en Confédération Helvétique ne se propage aux provinces environnantes. Et à partir de ce moment là, les Saintes Armées ne seront plus en mesure de contenir la menace: des pillages auront lieu, des massacres décimeront les populations, l'économie en pâtira. Les fautifs seront multiples: d'un côté le mal originel que représentent les hérétiques, de l'autre les dirigeants aristotéliciens du temporel qui n'auront pas su voir ou entendre cette menace terrifiante et qui n'auront rien fait pour la stopper.

    Les Saintes Armées, même si elles perdent une bataille, n'abandonneront pas la lutte contre le fléau hérétique. La racine aristotélicienne a repris ses droits au sein même du terreau empoisonné qui a laissé proliférer l'engeance maléfique du sans nom. L'appel à la Croisade continue , les aristotéliciens du monde entier doivent poursuivre leur mobilisation et rejoindre les Armées Croisées. Les dirigeants du temporel doivent prendre leurs responsabilités: si cette menace n'est pas éradiquée jamais ils ne parviendront à faire avancer leurs provinces respectives!


    Fait à Genève le Lundi 11 Avril 1459,
    Par MrGroar Von Valendras, Cardinal Connétable, et Tibère de Plantagenet dict Rehael, Cardinal Connétable suppléant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://charost-rr.exprimetoi.net/
 
Demande au conseil ducal du Berry
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Demande au conseil ducal du Berry
» Bilans du Conseil Ducal
» (Normandie) Le Conseil Ducal de Normandie
» Conseil Ducal et autres personnes importantes
» [Caduc] 1458 - Décret d'exclusion de Gnaazdemozgoard du conseil ducal

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Le Château de Bourges :: Le Château de Bourges RP :: Le Rez de chaussée-
Sauter vers: