Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Ayla -R - 07/08/1461 (TOP) (lance)

Aller en bas 
AuteurMessage
asterie**
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 10420
Fief : La châtre
Fontion sociale : Médecin
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Ayla -R - 07/08/1461 (TOP) (lance)   Dim 01 Sep 2013, 16:07

Juge :Asterie

Procès instruit par :Vincent de Noldor

Accusé :Ayla

Accusation :duché du berry


Témoins :


Sanction prononcée par la Cour :

Le prévenu a été relaxé.


Minutes du procès :

Citation :
Acte d'accusation
Votre honneur

J’ouvre les procès suivant en ce jour du 30 juillet 1461 à l’encontre de Ayla.
Pour trouble à l’ordre public.
En effet je vous récite le décret en question fait par le duc Georges le 28 juillet 1461

Par décret ducal de ce jour, moi George le poilu, Duc de Berry, interdit les lances et corps d'armes à Saint Aignan.

Une dérogation peut être octroyée aux berrichons.

Tout contrevenant sera poursuivi en justice

Fait à Aigurande ce 28 juillet de l'an de Pâques 1461
Par conséquent votre honneur et sur la base de ce décret, et que ce décret na pas était respecter ce jour, les accusé ici présent devront répondre devant nous afin de connaitre la raison pour laquelle ils sont toujours en lance.
Je laisse la défense parler mes avant il est important de cité ce qui suis
Conformément à la coutume berrichonne, le prévenu a le droit de se faire représenter par l'avocat de son choix.

L'ordre des avocats du dragon propose de représenter à titre gracieux toute personne qui en feront la demande.

*retourne s’assoir et écoute la suite du procès, en signant l’acte pour les archive.

Fait Par Vincent de Noldor
Procureur du Berry le 30 juillet 1461
Sous le mandat du Duc Georges
.
Citation :
Première plaidoirie de la défense
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.
.
Citation :
Réquisitoire de l'accusation
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.
.
Citation :
Dernière plaidoirie de la défense
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.
.
Citation :
La défense a appelé Sarah_callahan à la barre
*L’Ecossaise fixe tour à tour les membres de la justice présents, une main posée sur son ventre rebondi par cinq mois de grossesse, l’autre appuyée sur la barre*

Tout d’abord, je tiens à vous saluer. Et à vous présenter mes excuses…En effet, vous faire perdre votre temps pour une affaire qui aurait pu être évitée, ça me rend malade. Je regrette, vraiment. Mais il va quand même falloir que vous fassiez preuve d’un peu de patience afin d’entendre mon témoignage. Je n'ai pas pu donner ma première plaidoirie à mon propre procès car je n'étais pas sur place mais aujourd'hui je me dois d'être là pour ma cousine. Cette femme en qui j'ai toute confiance et que vous accusez de semer le trouble.

*Léger raclement de gorge, grande inspiration*

Nous sommes accusés d’avoir rejoint une lance. Or, vous en conviendrez avec moi…dans mon état *raffermit sa prise sur son ventre* rejoindre ce genre de groupe pour se livrer à quelques forfaits serait totalement stupide. Et dangereux. Voyez-vous, cet enfant, j’y tiens. Et son père ne me pardonnerait jamais de mettre sa vie en danger. Pas vrai, Amour ?

*Un sourire niais est esquissé en direction de Saul avant qu’elle ne reprenne sa plaidoirie*

Quant au fait d’avoir fait partie d’une lance…Oui, c’est vrai. J’avoue avoir intégré cette lance et trainé ma cousine et mon fiancé dedans. Et c’était une belle erreur de jugement de ma part. Mais essayez de me comprendre. Je voyage avec le père de mon futur enfant et ma cousine, maman dévouée et guérisseuse émérite. Nous avions peur, peur d’être attaqués. Nous remontions vers mon Ecosse natale dans le but de rendre visite à une vieille tante, Una NicAdams. Elle se meurt et, bien que je n’aie eu que quelques occasions de converser avec elle, j’aimerai qu’elle soit là pour la naissance de l’enfant. Par la suite, nous nous installerons dans sa demeure et nous élèverons l’enfant. Alors, cette lance, c’était avant tout un moyen de se protéger d’hypothétiques attaques de brigands.

*Elle soupire, exténuée*

Certes, voyager avec des inconnus n’est pas bien prudent mais nous avons rencontré quelques-uns des leurs dans le comté du Limousin et…ils avaient l’air tellement gentils. Serviables, compatissants. Je n’ai pas imaginé une seule seconde que certains d’entre eux iraient s’attaquer à une ville. Aussi, lorsque j’ai reçu un courrier m’annonçant ma mise en accusation pour trouble à l’ordre public, j’ai cru à une erreur, surtout que nous avions quitté le duché. Et...il y a quelques jours, j’ai compris. Je vous jure que dès que nous avons appris, nous nous sommes empressés de quitter le groupe et de rallier le Berry. Nous sommes là, aujourd’hui, devant vous. Alors je vous en prie, ne nous condamnez pas pour cette erreur de jugement.

*Une larme roule sur sa joue*

Je ne veux pas que mon enfant naisse en prison…
.
Citation :
La défense a appelé saul à la barre
*Saul s'avance a sont tour et se présente a l'assemblé *

je reviens devant vous pour défendre comme je l'ai fait au cours de mon propre procès les deux femmes qui m'accompagnent . Excusez la fatigue de la route qui égarent un peu celles ci ...

Je n'aurais d'autres arguments que ceux présentés a mon procès .* leur tend sa déposition *

Et je réitère mes propos a savoir que si nous avons enfreint une de vos lois en entrant en lance , dans l'unique but de gagner en sécurité et en rapidité lors de notre voyage et sans intention aucune de semer quelques troubles que ce soient , alors je reconnais en être le responsable et demande a la cours la clémence pour les personnes qui m'accompagnent car elles n'ont fait que suivre mes instructions .

J'assume donc mes actes et espère que le tribunal saura faire preuve de mansuétude envers un simple groupe de voyageurs qui n'a d'autre ambition que de faire naitre un enfant sur la terre de ses ancêtres .

* s'incline respectueusement avant de reprendre sa place *
.
Citation :
L'accusation a appelé personne à la barre

.
Citation :
Verdict de la Cour
**La juge écouta le nouvel acte d’accusation non-respect de la loi pour interdiction de lances ou de groupes armés en Berry.
Après avoir écouté l’acte d’accusation la juge regarda dans le coin des accusés, personne elle soupira.
Le greffier s’avança et lui murmura que la personne ne pouvait venir problème de santé.
La juge acquiesça.
Puis se tourna vers le premier témoin. **

Je comprends dame je vous remercie de vous êtes déplacé, faites attention a ne pas trop vous surmener.

**Puis le second témoin **merci messire je conçois très bien que vous fassiez preuve de protection envers deux femmes seules dont une enceinte.

Attendu que nous avons des explications sur le pourquoi de cette lance.
Attendu que tout le monde a droit à une erreur, la prochaine fois l’accusé demandera une autorisation.
Attendu que les personnes présentes sont reparties du Berry.

Je prononce la relaxe.

Qu’il en soit ainsi !

**Le petit marteau retendit dans la salle du tribunal.

Fait à Bourges, les 7 jours d’août de l'an Pâques 1961, par Asterie d’ Ambparé, Juge du Berry, au nom du Duc du Berry, Georges le poilu.
.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chez-les-ambpare.forumchti.com/index.htm
 
Ayla -R - 07/08/1461 (TOP) (lance)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vendredi 4 Janvier 1461 - Aucune embauche
» Santiagoriccardo - Révolte - Varennes le 05/05/1461
» Phelim Lyon 25/02/1461
» Liste des équipes et joueurs inscrits à la 3e coupe royale
» LOIS D'ORLÉANS - MaJ Septembre 1461

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Greffe Ducal :: Archive des procès :: Douanes – Lances-
Sauter vers: