Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mahiro -24-V-1458- C - TOP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alleaume de Niraco
Vieux Duc
avatar

Nombre de messages : 8316
Fief : Argenton
Fontion sociale : Jeune Duc retraité
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Mahiro -24-V-1458- C - TOP    Jeu 16 Juin 2011, 19:31

Juge : Adilis
Procès instruit par : Alleaume

Accusé : Mahiro
Accusation : Duché du Berry

Sanction prononcée par la Cour :
Arrow Le prévenu a été condamné à une amende de 1 écu. Et a des excuses publiques au Duc.


Témoins :
  • Accusation :


Minutes du procès :

Citation :
Acte d'accusation

* Une plainte avait été déposé contre une certaine femme depuis ce matin à la Prévôté, il avait entendu parler de cette personne qui ne cessait de causer du tord dans le Berry et de troubler l'ordre publique en appelant à la haine et en injuriant les Berrichons, c'était un scandale qu'une étrangère puisse se permettre cela.

Il entra alors dans le tribunal du Berry et installa ses affaires sur le banc qui était le sien, et qui allait l'être pendant deux mois encore, il prit son acte d'accusation entre les mains et s'avança en direction d'Adilis, la Juge, qui se tenait prête à rendre la Justice. *

Votre Honneur,

J'ouvre en ce 24ème jour de mai, de l'an 1459 un procès à l'encontre de Dame Mahiro, sous le chef d'inculpation de Trouble à l'Ordre Public.

* Le Procureur prit le Coutumier entre les mains pour lire le texte de Loy qui avait été enfreint par le prévenu, afin que tout le monde puisse savoir ce qu'il en était. *

Voici un bref rappel de la loy afin que nul ne puisse contester que les faits qui vous sont reprochés ne vous ont pas été rapportés,

Sur la sécurité du Duché.

4.Les insultes, menaces ou diffamation ne peuvent pas être tolérées sur le territoire berrichon. Tout contrevenant sera poursuivi pour trouble à l�ordre public et sera passible dans certains cas d�éradication par les autorités royales (administrateurs) en conformité avec les vrais-faux délits de la charte des juges (Loi faite sous Josybabas en 1454 sur les insultes et autres dérapages verbaux)

17.Constitue un acte de trouble à l�ordre public, toute perturbation au bon ordre, à la sécurité, à la salubrité et à la tranquillité publique (extrait du droit coutumier établi par Volpone et Arnvald en 1451)

* Une fois le rappel à la loy fait, il allait pouvoir passer à la description des faits qui étaient reprochés à cette personne. Le Duc dans sa grande bonté avait décidé l'amnistie pour toute les personnes impliqués dans le conflit de Châteauroux, de prêt ou de loin, sauf les étrangers du Duché, qui n'était venu ici que pour semer le trouble et la discorde. *

Dame Mahiro,
après une plainte déposé contre vous et suivit d'enquête de nos services, il nous a été rapporté, que vous aviez dit les propos suivants en Gargotte :

"Sachez messire que votre âme lui est esclave de la perfidie. Vous n'êtes qu'un parasite qui se donne des grands airs de vautours. Mais chaque prédateurs est la proie d'un autre prédateur plus puissants. Vermine. Peste de Gorganza. "

"Vous avez devant vous la prétention d'un être qui use de son rôle et dont les moutons le suivent tête baisser ! Monsieur parle et son ami entrain de boire jacasse comme un perroquet. et voilà qu'ils croient détenir la parole unique. C'est désopilant. un jour George poilu ou pas, vous trouverez quelqu'un qui vous mettra dans le même état que Saaba et croyez moi que ce jour là je serez la première a vous cracher à la figure. Bande de misérables cloportes !"

Hors, notre Duc George Le Poilu dans sa grande sagesse à décidé d'amnistié toute les personnes sujettes au conflit de Châteauroux, hors il est apparu, que non content d'attiser le feu dans les tavernes de Châteauroux, vous continuez à insulter les habitants de ce Duché, et cela ne peut pas être toléré !

Nous vous demandons de vous expliquer de vos actes, et de répondre à savoir, pourquoi êtes vous venu sur nos terres prêcher la violence et injurier nos citoyens à tout va ?

Conformément à la coutume berrichonne, le prévenu a le droit de se faire représenter par l'avocat de son choix. L'ordre des avocats du dragon propose de représenter à titre gracieux toute personne qui en fera la demande.
(http://admin-berry.forumactif.com/t6462-liste-des-avocats-pouvant-plaider-en-berry#127951)

La parole maintenant à la défense.

Je vous remercie de votre écoute.

* Une fois que son acte d'accusation était terminé de lecture, il s'installa sur son banc et attendit la suite du procès.

Il signa l'acte d'accusation juste en dessous, pour les archives. *

Fait par Alleaume de Niraco,
Procureur du Berry, le 24/05/1459
Sous la Régence de George le Poilu 1er


Citation :
Première plaidoirie de la défense

La jeune femme entra dans les lieux, regarda autour d'elle et prit place avant de prendre la parole :
Hello,

Alors effectivement ce sont bien mes paroles, je ne le nis pas. Quand j'ai écrit cette missive, j'étais dans un état colérique et sans doute que cela ne me sert pas de défense mais j'aimerais replacer le contexte. J'apprend qu'un de mes meilleurs amis, pour ne pas dire mon meilleur ami s'est fait lachement amoché par un cerains George. Lorsque j'ai appris qu'il avait été roué de coup injustement, une colère sourde m'a envahit. Tout de suite après, j'ai pris mon parchemin et ma plume pour écrire à cette personne. J'ai eu une premiere réponse que voici :
"gazoute

point n'est prudent pour l"'étranger de rester en dessous de l'essaim d'abeille quand on bouscule le nid.

Prenez ce conseil avant de vous égarer sur les voies que le Sans nom ouvre sous vos pieds.

George le poilu"
Je me suis certes entétée jusqu'à ce que j'apprenne que je m'étais trompée de personne. Mon pigeon a envoyé la note au mauvais George.
Oui, ça peut paraitre assez euh... dérisoire ou que sais je encore mais bon, je pense que ça arrive qu'on se trompe de destintaire non? L'erreur est humaine...
Et puis je me permets, je crois qu'on dit tous des choses pas très correct sous l'influence de la colère. On les regrette, on ne s'en rend compte que lorsque la colère s'est apaisée. enfin voilà... Je pense que nous tous ici présent et même ceux à l'extérieur on déjà était dans ma situation à savoir s'être emporté à cause d'une grosse crise de colère.
Euh si possible j'aimerais appelé Clealan à la barre qui pourra sans doute affirmer mes dires, si vous m'en donnez le droit bien sûr.

La brune acheva sur cette requête et attendit la réponse du juge.



Citation :
La défense a appelé Clealan à la barre

Voici son témoignage :
Il entra dans le prétoire, et prêta serment,

Bonjour Votre Hosnneur, vous me connaissez je pense je suis citoyen Berrichon depuys ma naissance, Cette demoiselle , ma future fillotte, future berrichonne peut-être..étrangère oui comme dirait un certain george...ha George....erreur de nom confusion, au détour d'une conversation ma fillote m'avoue sa faute, elle qui avait promis de ne plus se mettre en colère, le fit et là elle me parle d'une lettre envoyé à George, ce même George qui a traité de chien et bousculé violemment son meilleur ami, et me confie que le Régent lui a répondu à sa lettre! Etonnement de ma part ! Qoui fillote tu as écris à notre Duc! Heu non parrain à George Poilu!....mais petite innicente c'est notre Duc, notre Régent! Etonnemment de la fillote qui poour une fois reste bouche bée quand nous lui apprenons que le George en question celui qui a été si impoli est le neveu George_Aristote! Le provocateur celui à qui il ne faut jamais préter le flanc...pour ne pas dire l'intérêt, enfin voilà Vostre Honneur il y a eu erreur de personne....je ne veux pas inciter ma fillote mais ce george là est d'une impolitesse sans nom...

Et j'ajoute que ma fillote Mahiro...n'a pas pour habitude d'insulter les Berrichons! Elle réside ici depuis deux mois..;et n'a jamais eu de souci auparavant.


Citation :
Réquisitoire de l'accusation

* Alleaume était assis sur son banc, il avait bien écouté la plaidoirie de l'accusé, une fois qu'elle eu terminée, il se leva à son tour, il prit quelques parchemins de vélins et commença alors son réquisitoire. *

La colère est mauvaise conseillère, mais je peux comprendre cela, lorsque nous sommes jeunes, nous sommes souvent virulent, et nous aimons revendiquer les causes qui nous tiennent à c�ur, je l'ai moi même fait par le passé, et j'ai eu à en payer les conséquences. C'est pour cela qu'il vaut mieux prendre le temps de réfléchir avant de parler, afin de ne pas commettre de délit, on peut être virulent, sans pour autant être grossier, troubler l'ordre public, et tout ce qui est répressibles.

Il est très mal vu dans notre Duché que des étrangers se permettent d'entrer ainsi dans notre vie politique et tentent de créer la discordes, il faut que vous le sachiez pour l'avenir.

Votre Honneur,
l'accusé reconnait donc les actes qui lui sont reprochés, elle le dit explicitement, elle plaide donc coupable des faits, ce qui nous prouve ça bonne foy.
Cependant, il y a bien eu création d'un trouble à l'ordre public dans notre Duché, et cela doit mériter la culpabilité de cette dame. Même si elle c'est trompé de destinataire, elle aurait du présenter ses excuses à notre Duc, et en publique et s'en prendre à la personne concerné.

* Il s'arrêta un petit moment, il attrapa une bouteille de poire qui se trouvait sous son bureau et se servit un petit godet, il en but une bonne gorgée, il faisait soif à force de parler, et la chaleur qu'il régnait dans le tribunal était digne des enfers.. Il reprit alors la fin de son réquisitoire. *

C'est pourquoi je demande donc que l'accusé soit condamné à présenter des excuses public à notre Duc régnant, et à une peine d'un écu symbolique.

Merci de votre écoute.


Citation :
Dernière plaidoirie de la défense

*La jeune se leva pour prendre à son tour la parole. Elle était un peu perplexe de la tournure de son procès,croyant que celui ci était clos par la relaxation.*


Merci de comprendre ma réaction Monsieur le Procureur. Oui, c�est vrai, je ne contredis aucunement ce qui a été dis plus tôt. Tout simplement, parce qu�on a qu�une parole. Et je pense que c�est aussi votre cas. Après, je ne suis pas d�accord lorsque vous dites que je provoque des agitations. Si j�ai envoyé une missive c�était justement pour que cela reste entre moi et la personne concernée pour ne mêler personne à ces histoires. Je pense pas avoir influencé quiconque à se rebeller contre le pouvoir. La situation était déjà bien agitée avant même que je ne m�en mêle. Et là, je vous vois bien me dire «vous n�aviez qu�à pas vous en mêler ». Mais vous-même vous l�avez dit, j�ai des convictions, des principes et quand il s�agit de mes amis je ne peux rester les bras croisés. Donc forcément je n�ai qu�une parole�
Ensuite, j�ai eu vent de certains de vos dires. Je vous ai entendu dire que je serais relaxé. Je pensais que mon affaire était close étant donné que vous aviez soumis ma relaxation. Je ne comprend pas pourquoi avoir changé d�avis, j�ai peut être mal entendu�. Ceci dit une parole est une parole�

*Mahiro regarda le procureur et le juge attendant un éclaircissement*

Citation :
Verdict de la Cour

**Adilis écouta les 2 parties, l'accusée était Mahiro, une fille assez sympathique mais qui monte vite lorsqu'il s'agit de s énerver ^^

Adilis se leva pour prononcer son verdict dans cette affaire**

Mahiro, cela change de se rencontrer en taverne autour d'une tisane ou d'une rosette bien fraiche.

Je vais tenir compte que tout ceci est un mal entendu et que cela se déroulait dans un contexte hostile.

Il est évident qu'il y a eu confusion dans l'envoi de cette missive cependant c'est quand même au régnant que tu as envoyé cette lettre.

Je vais juste te condamner à une amende d'un écu symbolique et a une obligation de formuler une lettre d'excuse publique (en gargote) vis à vis de notre bon vieux Poilu, et ce avant ce dimanche, jour du seigneur.

Dura lex, sed lex!

*Adilis tape avec son marteau*

Les parties peuvent, si elles le souhaitent, faire appel de ce jugement devant la Cour d Appel.

Fait à Bourges, le premier jour de juin de l'an Pâques 1459, par Adilis, Juge du Berry, au nom du Duc du Berry, George Le Poilu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mahiro -24-V-1458- C - TOP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Napoleon_Louis - 10.X.1458 - R - TOP (Diffamation)
» Shigella - 29.I.1458 - C - TOP (Racket)
» Anne de Culan - 13.08.1458 - 865/900
» Em2.e_x - 25.III.1458 - C - TOP (Racket)
» Programme des Elections Ducales Dauphinoises de Janvier 1458

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Greffe Ducal :: Archive des procès :: Diffamation-
Sauter vers: