Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Edghel 16/09/1460 - C - TOP (Brigandage)

Aller en bas 
AuteurMessage
Arcothur
sujet acharné


Nombre de messages : 261
Fief : Bourges
Fontion sociale : Sergent de Police
Date d'inscription : 05/12/2010

MessageSujet: Edghel 16/09/1460 - C - TOP (Brigandage)   Sam 22 Sep 2012, 23:59

Juge :Georgepoilu
Procès instruit par :Piercy

Accusé :Edghel
Accusation :Duché du Berry

Sanction prononcée par la Cour :
Arrow Le prévenu a été déclaré coupable.


Minutes du procès :

Citation :
Acte d'accusation
Procès opposant le Duché du Berry au Sieur Edghel, le Six Septembre de l'an de Pâques 1460 pour Brigandage à l'encontre du Sieur Sebastian_m, habitant du Châteauroux.


Vostre Honneur,

Ces méfaits nous ont été signalés par Messire Maredsous, Sergent de Police de Bourges. Ils sont réprimés par la coutume berrichonne, notamment par l'article suivant, et rappelons que nul n'est censé ignorer la Loy :

- Livre II : Lois Pénales, article 5 : « Le brigandage avec ou sans violence n'est pas toléré en territoire berrichon. Les contrevenants seront poursuivis pour trouble a l'ordre public. »


Conformément à la coutume berrichonne, le prévenu a le droit de se faire représenter par l'avocat de son choix. L'ordre des avocats du dragon propose de représenter à titre gracieux toute personne qui en fera la demande.

Prononcé à Bourges, le Six Septembre de l'an de Pâques mil quatre cent soixante,
Par Piercy, Procureur du Berry,
Au nom de M1ne De La Rose Noire, Duc de Berry.


** Piercy alla donner le dossier au Juge avant de se rasseoir, prêt à écouter attentivement la suite du procès. **


=========================
Pièces jointes au dossier
=========================

Un dessin décrivant le suspect : http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=Edghel

L'énoncé de notre coutumier :

1) Du critère du bon père de famille:
Est permise toute action que pourrait commettre une personne normalement sérieuse, raisonnable et soucieuse de ne causer aucun préjudice à autrui. Ce bon père de famille est un homme ordinaire, un homme de la place du marché qui agit en vertu de son bon sens.

Les courriers de la victime :

Dame prévôte,
Merci pour votre réponse rapide mais je vous cache pas qu'il est rare qu'un brigand vous laisse sa carte de visite. Mais je crois qu'il a dit se nommé Edghel. Dure à se souvenir mais je ne sais pas pourquoi ce nom m'est resté en mémoire.

( 04/09/1460 04:05 : Vous avez été racketté par Edghel .)

Je viens de Châteauroux et je vous aller m'installer ailleurs. Quelle erreur dans un sens mais bon le mal est fait.

Merci pour tout encore une fois!

Bien à vous

Sebastian



Expéditeur : Sebastian_m
Date d'envoi : 05/09/1460 - 17:44:07
Titre : Re: brigandage plainte

Bonjour,

Je ne vous cache pas que je ne risque pas de bouger n'ayant pas d�écus pour manger et que je viens de passer deux jours en prison. Moi qui fait du vagabondage.... bref.

Comme je l'ai dit à votre prévôte, j'ai souvenir d'un nom car étrange. Edghel
(https://redcdn.net/ihimizer/img839/8551/plaintesebastian.png)

Vous savez, ils n'ont pas pour habitude de laisser leur nom mais je ne sais ce nom était comme graver dans ma mémoire alors que je ne le connaissait pas avant le drame.

Je viens de la ville de Châteauroux et je suis arrivé dans la votre le lendemain. Soit le 4 septembre de cette année. J'ai croisé en effet quelques personnes sur mon chemin ( https://redcdn.net/ihimizer/img546/9499/memoireetvision.png )

Bref, ce scélérat m'a prit les 496 écus que je portais sur moi. Je sais il ne faut pas avoir autant mais je comptais déménager pour une autre région. J'avais donc sur moi tout ce que je possédais.

Pour éviter de passer trop de temps en prison et pour vous montrer que je ne compte pas bouger dans que cette affaire ne sera pas régler je vais me receuillir chez les moines. Mais je serai prêt à revenir pour aller au procès et à recevoir vos pigeons aussi bien entendu.

Merci encore pour votre aide dans cette affaire.

Bien à vous Sergent

Sebastian_m

Référence du corpus berrichon :

http://admin-berry.forumactif.com/le-rez-de-chaussee-f30/lois-en-vigueur-dans-notre-pays-t5823.htm
Citation :
Première plaidoirie de la défense
Le blond se présente à la séance , amusé..A croire qu'il attire les petits pourris d'la justice.
Guidé par deux maréchaux à l'allure de précieuses avec leurs chapeaux à plume..Il ricane doucement. Jamais ils ne retrouveront ce qu'ils cherchent .. Mais ils peuvent toujours courir se dit-il. Peut-être que cela les guidera vers le terrain et verront-ils la galère du peuple écrasé sous les taxes.
Doucement il s'assit sur le banc des accusés , écoutant les blablas habituels et sans fondement. Qui a dit que ce code était valable ? A quand une bonne révolte se demandait le bonhomme.. Sifflotant pendant la séance.
Quand vint son tour de prendre la parole , se levant , il prononça ces quelques mots :

Bonjour votre honneur ! Je clame une erreur ! Je me prénomme Jean-Roger , habitant du Bourbonnais-Auvergne. Je suis actuellement perdu en vos terres..Quand ce vilain , m'a proposé l'hébergement sur la route prétendant connâitre un bon tapin ou trouver des femmes de joie. Me sentant insulté par ces paroles blessantes à mon égard...Qu'Aristote m'en soit témoin , je traite les femmes avec respect. Puis , voyant que je n'étais pas intéressé..Il s'est délesté de ses affaires les lançant dans le fossée..Criant qu'il me trainerait en procés pour Vol. C'est une honte ! Cet homme à un toupet de prétendre connaître et m'attribuer un nom qui n'est pas mien. De plus , je ne ressemble absolument pas à l'homme décrit sur cette affiche enfin..Voyez comment il s'habille ! Je ne suis point voleur vêtu de noir mais pauvre paysan.

Je tiens à ce que justice soit rendue ! Je ne serais que magnanime.. Que des excuses soient faites à mon égard.
Ce sera tout votre honneur.

Et de reprendre sa place , en attendant la suite.
Citation :
Réquisitoire de l'accusation
** Cette affaire différait des cas de brigandage que Piercy avait eu à gérer jusque-là. En effet, c'était bien la première fois que l'accusé inventait une histoire pareille pour tenter de convaincre le Juge... le Procureur ne laissa paraître aucune réaction en écoutant la première plaidoirie mais il ne pu s'empêcher de sourire intérieurement. Quand vint son tour de parole, il se leva, doté de l'affiche décriée par l'accusé ainsi que deux autres parchemins, et prit la parole après avoir pris place devant la cour. **

Eh bien, il semblerait que l'accusé soit un homme manquant cruellement de chance ! Rencontrer sur les routes un castelroussin inconnu invitant tous ceux qu'il croise à aller visiter un lieu de joies interdites durant la nuit, c'est déjà quelque chose de rare. Mais alors le voir jeter ses affaires et être menacé d'un procès de vol après avoir refusé l'invitation, c'est... disons un terrible concours de circonstances. Ou alors un bon petit mensonge préparé à la va-vite pour essayer de s'extirper des griffes d'une justice efficace, c'est selon. Car, voyez-vous, l'accusé n'est pas ce qu'on l'on pourrait appeler un simple et pauvre paysan.

** Le Procureur leva le bras droit, montrant entre ses doigts l'un des parchemins dont la teneur était encore inconnue de la cour, avant de le rabaisser et de reprendre la parole. **

Ou alors un paysan brigand. J'ai ici le compte-rendu d'un procès qui figurait dans les archives du Tribunal du Duché du Bourbonnais-Auvergne. Là donc où l'accusé a dit habiter. Dans ce procès, l'accusé, un certain Edghel, a été reconnu coupable le Six Août dernier et condamné à trois jours de prison et une peine de dix écus pour Trouble à l'Ordre Public et Brigandage. Dans ce dossier figurait là aussi un portrait du coupable, et... il ressemblait comme deux goutes d'eau à celui de l'accusé ici présent. Celui qui prétend s'appeler Jean-Roger. A moins que ce Jean-Roger n'ait un frère jumeau peu au fait des lois, il semble que l'accusé soit bel et bien le Sieur Edghel et qu'il n'est qu'un brigand récidiviste, même avec son petit plus d'imagination pour inventer des histoires incohérentes aux enquêteurs des forces de l'ordre.

** Le blond vénitien alla déposer sur le dossier les deux parchemins qu'il avait à la main : le résumé du procès et le portrait dont il venait de parler, afin que le Juge puisse en constater l'authenticité. Il revint alors devant la Cour et s'adressa à l'accusé. **

Monsieur Edghel, car c'est bien là votre nom, mentir à un homme au propos d'une histoire sans conséquence n'est pas un acte répréhensible. Mais mentir à la Justice berrichonne, si. Vous avez manqué totalement du respect le plus élémentaire à l'égard de l'institution judiciaire de notre Duché, et vous avez craché sur l'honneur de votre victime en jurant le bon Dieu qu'il courrait les femmes de joie et conviait des voyageurs à participer à ses dépravations. Par-dessus le tout, vous n'en êtes pas à votre coup d'essai et ne semblez pas vraiment atteint moralement par votre manque total d'éthique, vu les sifflotements que vous avez émis durant la lecture de l'acte d'accusation. Pour tout cela, vous ne méritez aucune clémence.

** Piercy se tourna alors vers le Juge, prêt à annoncer son réquisitoire. **

C'est pourquoi, Monsieur le Juge, la Procure demande à ce que l'accusé soit reconnu coupable des faits qui lui sont reprochés, et qu'il soit condamné à payer ce qu'il a volé, c'est-à-dire à une amende 496 écus, ainsi qu'à une peine de prison de six jours et une période de bannissement de trois mois hors de nos frontières. Le brigandage et le manque de respect au Berry ne méritent que la sévérité.

** Le Procureur retourna s'asseoir. Son rôle était terminé, et il était impatient de voir la fin de ce procès. **
Citation :
Dernière plaidoirie de la défense
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.
Citation :
Verdict de la Cour
Le prévenu a été reconnu coupable de trouble à l'ordre public.
Ce 16 septembre de l'an de Paques 1460, au nom du Duc de Berry Zelgius, moi George le poilu, juge de Berry, je rends justice

Le dossier de l'accusation semble démontrer la culpabilité de l'accusé.

celui ci clame son innocence mais il est de notoriété publique que les auvergnats ne sont que des voleurs et des menteurs

etant auvergnat, l'accusé ne peut qu'etre coupable des faits de brigandage

3 jours en touisme et 100 écus d'amende
argousins, emmenez ce criminel

La cour prononce également votre bannissement du Berry pour 3 mois à compter d'anui.
Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 3 jours et � une amende de 100 écus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Edghel 16/09/1460 - C - TOP (Brigandage)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edghel 16/09/1460 - C - TOP (Brigandage)
» Manguora 29/10/1460 - C - TOP (Brigandage)
» [TOP] Brigandage - Kayenn/Pasti - 25/10/1460 (en cours)
» [ARC]Réforme du brigandage
» Yasmin_b - 22.IX.1458 - C - TOP (Brigandage)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Greffe Ducal :: Archive des procès :: Brigandage-
Sauter vers: