Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Choose1 - 11.II.1460 - R - TOP

Aller en bas 
AuteurMessage
asterie**
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 10436
Fief : La châtre
Fontion sociale : Médecin
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Choose1 - 11.II.1460 - R - TOP   Lun 18 Juin 2012, 22:02

Juge : Asterie Ambparé

Procureur : Zelgius

Accusation : Duché du Berry

Accusé :Choose1

Témoin de la défense :
Témoin de l'accusation :

Sanction prononcée par la Cour : Le prévenu a été relaxé.

Acte d’accusation :

Citation :
[Procès opposant le Duché du Berry à la Dame Choose1, le 11 Février de l'an de Pâques 1459 pour Trouble à l'Ordre Public (vente de poissons illicite) sur le marché de la ville de Saint-Aignan.

Ces méfaits nous ont été signalés par Zelgius, Procureur du Berry et le dossier validé par Arhiana, Prévôt du Berry.]

*Le jeune homme entra dans une nouvelle salle d'audience. Toujours sans remplaçant pour son interprète, le précédant s'étant surement plaint de la manière d'agir des procureurs Berrichons... Il avait d'ailleurs eu comme réponse un "Vous parlez parfaitement le français, débrouillez vous donc sans nous !", mais là n'était pas le sujet... Il énoncerait ce jour là les faits d'un dossier particulier... Celui d'une maire qui enfreignait les propres lois de son village. Il commença donc à parler.*

Votre Honneur,

Je porte devant vous un dossier assez délicat. En effet, la maire de Saint-Aignan aurait vendu du poisson à son titre personnel en faisant fi des arrêtés municipaux de son village.

*Il sortit un écrit de l'arrêté municipal en question.*

& quot;La vente de poisson est interdite, c'est un monopole de la mairie. Si un particulier ne respecte pas ce principe il sera mis en procès."

*Puis, il reprit la parole, articulant chaque mot.*

La transaction dont nous avons connaissance -nous ne savons en effet pas s'il y a eu d'autre poissons vendus à titre personnel- s'est déroulé le 28 décembre 1459. Il est vrai que nous pourrions dire que cela s'est déroulé il y a longtemps. C'est un fait. Mais le billet de la transaction ne nous ai parvenu qu'il y a quelques jours. Le voici d'ailleurs.

*Il sortit rapidement de son dossier le billet de ladite transaction.*

& quot;28-12-1459 10:40 : Vous avez acheté à Choose1 1 poisson pour 21,00 écus."

*Laissant quelques secondes à tous le temps de parfaitement suivre l'affaire, il alla boire à son bureau. Avant de reprendre enfin la parole.*

Avant toute cette histoire de procès, lorsque l'on m'a remit le billet d'achat... Ne voulant pas croire qu'un maire puisse faire fi d'une loi qu'il a pourtant tant d'empressement à porter en justice lorsque celle-ci est enfreinte par d'autre -à savoir les dossiers de Marinou86, Saimi et Bella_, les trois ventes s'étant déroulées à quelques jours près du 28 Décembre 1459- un courrier lui fut envoyé. En voici la lecture.

*Il prit un feuillet précis dans son dossier et entama la lecture.*

& quot;Bonsoir Choose,

Après renseignements, nous avons découvert que certains produits, tel que le poisson ou le fer, étaient vendu par vous, et non par la mairie. Ce qui fait donc que l'argent arrive dans votre poche et non dans la trésorerie de la mairie. Ce courrier est une demande officielle émanant du conseil ducal quant à la raison pour laquelle ces transactions sont faites à votre nom personnel et non au nom de la mairie de Saint-Aignan.

En espérant obtenir réponse claire et rapide,

Zelgius, Procureur et Conseiller ducal du Berry."

Deux réponses ont suivi ce seul courrier.

*Il prit un second feuillet.*

& quot;Expéditeur : Choose1 d'Andr�� de Baranowski de Saint-Aignan
Date d'envoi : 08/02/1459 - 00:45:15
Titre : Re: Enquête officielle.

la reponse claire et rapide
parce que c'est moi qui achete etant donné que la mairie ne peut pas le faire
est que vous voyez aussi aussi toutes les fois ou je fais des dons pour faire fonctionner la mairie
à l'avenir il n'y auras plus ni fer ni poisson et vous expliquerais ca au villageois en vous presentant a la mairie "

*Puis un troisième...*

& quot;Expéditeur : Choose1 d'Andr�� de Baranowski de Saint-Aignan
Date d'envoi : 08/02/1459 - 00:59:59
Titre : Re: Enquête officielle.

pour repondre a l'enquête officiel


le fer n'est point propriété de la mairie,
donc point d'apauvrissement de la mairie.
A une époque on m'a dit d'acheter du fer, je l'ai fait.
Je vais quand meme pas construire une statue avec alors que le duché
n'est plus en état d'enfournir

choose maire et sacristaine de la ville "

*En prenant le temps de ranger les feuillets dans l'ordre d'envoi, le jeune homme reprenait son souffle. Tant de lecture en si peu de temps. Heureusement que cela n'était point tous les jours. Puis se préparant à reprendre la parole, il se racla la gorge et reprit.*

Vous remarquerez que la première lettre affirme que les transactions faites le sont toutes, ou la majorité, à son nom propre. De plus, quelques instant plus tard, l'arrêté municipal stipulant que la vente de poisson est une exclusivité de la mairie est abrogée par l'accusée. Comportement trouble ? Oui, tout à fait. C'est pourquoi, je demande à Votre Honneur, dans le but de faire savoir que la loy doit être connu et respectée de tous, que l'accusée Choose1 soit amendé de trois fois le prix de ce poisson -une fois pour chaque personne dénoncé aux services de police pour les mêmes faits-, dont elle déposera la somme totale dans la trésorerie municipale, qu'elle fasse savoir aux Saint-Aignanais ses regrets quand à cette vente de profit sur la place publique (halle) et qu'elle travaille deux journées à la mine.

De plus et comme le veut la coutume berrichonne, l'accusée peut être représentée par un avocat de son choix pour sa défense. Nous lui recommandons l'Ordre des Avocats du Dragon, ceux ci ce proposant de représenter chaque personne qui le souhaite gracieusement.

*Enfin, il s'approcha de la juge pour lui remettre les pièces du dossier.*

=========================
Pièces jointes au dossier
=========================

Reçus achats sur le marché de Saint-Aignan :

& quot;28-12-1459 10:40 : Vous avez acheté à Choose1 1 poisson pour 21,00 écus." (https://i.servimg.com/u/f43/13/03/34/97/poisso10.jpg)

Arrêté Municipal de la Mairie de Saint-Aignan :

& quot;La vente de poisson est interdite, c'est un monopole de la mairie. Si un particulier ne respecte pas ce principe il sera mis en procès."

Les trois lettres lues :

& quot;Bonsoir Choose,

Après renseignements, nous avons découvert que certains produits, tel que le poisson ou le fer, étaient vendu par vous, et non par la mairie. Ce qui fait donc que l'argent arrive dans votre poche et non dans la trésorerie de la mairie. Ce courrier est une demande officielle émanant du conseil ducal quant à la raison pour laquelle ces transactions sont faites à votre nom personnel et non au nom de la mairie de Saint-Aignan.

En espérant obtenir réponse claire et rapide,

Zelgius, Procureur et Conseiller ducal du Berry."

& quot;Expéditeur : Choose1 d'Andr�� de Baranowski de Saint-Aignan
Date d'envoi : 08/02/1459 - 00:45:15
Titre : Re: Enquête officielle.

la reponse claire et rapide
parce que c'est moi qui achete etant donné que la mairie ne peut pas le faire
est que vous voyez aussi aussi toutes les fois ou je fais des dons pour faire fonctionner la mairie
à l'avenir il n'y auras plus ni fer ni poisson et vous expliquerais ca au villageois en vous presentant a la mairie "

& quot;Expéditeur : Choose1 d'Andr�� de Baranowski de Saint-Aignan
Date d'envoi : 08/02/1459 - 00:59:59
Titre : Re: Enquête officielle.

pour repondre a l'enquête officiel


le fer n'est point propriété de la mairie,
donc point d'apauvrissement de la mairie.
A une époque on m'a dit d'acheter du fer, je l'ai fait.
Je vais quand meme pas construire une statue avec alors que le duché
n'est plus en état d'enfournir

choose maire et sacristaine de la ville "

=========================

*Puis, il ajouta une dernière phrase avant d'aller s'asseoir.*

Je laisse maintenant la défense s'exprimer.

[Prononcé à Saint-Aignan, le Onze Février de l'an de Pâques mil quatre cent cinquante neuf,
Par Zelgius, Procureur du Berry,
Au nom de George Ier Le Poilu, Duc de Berry]

Première plaidoirie de la défense :

Citation :
choose entre et va s'asseoir sur le banc des accués
elle écouta le procureur

puis à la demande du juge

elle se leva et vint à la barre des accusés

Bonjour votre honneur

puis salua le procureur et la prévote


puis elle commença
je ne vais pas témoigner ce jour votre honneur
je m'explique
j'ai un avocat en la persone de messire Vincent
et que comme dans le berry ont à le droit aux avocats libres et pas obligatoirement à un avocat du dragon pour officier, j'ai donc mander cette personne pour me représenter.

mon avocat d'ailleurs ne devrait plus tarder maintenant

merci votre honneur de m'avoir écouter
j'espère que vous aurez l'indulgence de prendre en considération cette demande

Choose retourna s'assoir sur le banc des accusés
et attendit la réponse du juge et l'arrivée de son avoca

Réquisitoire de l’accusation :

Citation :
*Le jeune homme écouta tout en jouant de sa canne avec la main. Une fois fini, il se leva, se plaça au milieu de la pièce et, appuyé sur la canne avec il jouait quelques instants plutôt, commença à parler.*

Messire Vincent, tout d'abord, et comme vous devriez le savoir de part votre poste de Kef de la Police Berrichonne. Tout dossier validé par le prévôt est portable devant la justice. Pour ce qui est de ce que vous laissez entendre que je sois l'acheteur, je vous répondrai simplement que je n'étais pas à Saint-Aignan à l'époque des faits... Non. C'est messire Blacktiger, qui va nous expliquer dans quelques minutes pourquoi la plainte à temps tarder à arriver, qui a fait ledit achat.

Mais revenons-en à l'important. Justice a été enfreinte et aveu sous-entendu lors de l'abrogation de l'arrêté municipal sur la vente de poisson à titre personnel lors de la prise de contact. Pourquoi l'abroger si tard alors qu'action était faite pour aider Saint-Aignan ? Pourquoi porter plainte contre des gens effectuant la même action dans le même temps ? Pourquoi ne pas simplement abroger l'arrêté lorsque décision a été prise, tout simplement ? Certes, à ce que vous nous dites pour défendre votre cliente, cela a été fait pour aider la mairie. Nous ne jugeons pas ici la capacité à gérer ou non une mairie. Loin de là. Nous jugeons une infraction à la justice. Poisson a été vendu, nous en avons la preuve. Et rien dans ce que vous nous dites là ne vient contre dire ce fait. Est ce donc que vous concédez que la justice a été enfreinte ? Si oui, que nous en finissions avec une lettre d'excuse aux habitants de Saint-Aignan et une explication précise quant au pourquoi ne pas avoir abrogé l'arrêté plutôt. Si non, expliquez le nous ici avec des preuves concrète qu'il n'y a pas eu vente personnelle.

*Puis, il se tourna vers la juge.*

Votre Honneur, je pense que tout est dit, je vais demander à l'acheteur de venir nous expliquer pourquoi il a tant tarder à porter plainte maintenant. De plus, au vu des arguments apportés par la défense, je pense qu'une peine de 21 écus, soit le prix du poisson, et une lettre aux habitants de Saint-Aignan expliquant le pourquoi de l'abrogation de l'arrêté si tard par rapport aux transactions effectuées. Certes, l'accusée est maire de Saint-Aignan, mais elle ne doit pas ignorer la loy, comme tout un chacun... Et l'abrogation de l'arrêté laisse à penser qu'elle se moque de cette justice. Je vous remercie de m'avoir écouté, et laisse maintenant l'acheteur nous expliquer ce temps entre achat et plainte.

*Il s'inclina et retourna à sa place, recommençant à jouer avec sa canne en écoutant la suite.*

Dernière plaidoirie de la défense :
Citation :
votre honneur

je tiens à signaler que quand je faisais des dons à la mairie cétait bien avant le loto ducale
et que donc pour le loto ducale ce n'est pas répertorier dans la mairie
mais bien donné à part et inscrit en halle municipale
et au chateau même si c'est la mairie qui garde l'argent.

maintenant je laisse la parole à mon avocat
maitre vincent07
choose retourna s'asseoir sur le banc des accusés

laissant son avocat poursuivre

Témoin n°1 de la défense :
Citation :
La défense a appelé Vincent07 à la barre. Voici son témoignage :
Vincent de Noldor, avocat pour l'occasion était arrivé au tribunal, il ne faisait pas parti des avocats du dragon soit, mais au Berry cette profession est libre.

Votre honneur
Messieurs dames les jurés
Messire le Procureure

Je me présente Vincent de Noldor Avocat de la défense.

*Arrive et écoute le procureur faire son Acte d'accusation quand il eut fini ce fût à son tour de jouer.*

Ma cliente ici présente dame choose1 maire de St Aignan depuis 8 mandats.

A toujours voulu le bien pour les habitants, elle n'a vécu que pour ça, elle c'est donnée corps et âme pour cette mairie et la guerre a fait que la mairie a subit beaucoup, n'est-il pas dans le rôle d'un maire de vouloir le bien de ça mairie et de ses habitants?

Même au risque de la préserver, cette dame a du c�ur mais peut de gens ne le voient pas de cet �il.

*Il alla à son bureau, puis but un verre d'eau après tout le procureur avait bien fait la même chose. *

Ma cliente a même donné de son temps, de sa vie et même de son argent, de son travail pour cette mairie la liste de dons et le montant sont magnifiquement marqué sur cette page de plus même le mari de ma cliente a investi dans la mairie de Saint Aignan

*sort la dite page *

31-01-2012 13:31 : choose1 a fait un don de 50 écu(s) à la mairie de Saint-Aignan.
31-01-2012 22:34 : norm.. a fait un don de 20 écu(s) à la mairie de Saint-Aignan.
02-02-2012 12:20 : choose1 a fait un don de 30 écu(s) à la mairie de Saint-Aignan.
05-02-2012 10:43 : norm.. a fait un don de 50 écu(s) à la mairie de Saint-Aignan.

Est-ce que cela ne prouve t-il pas de leur générosité à tous les deux, 150 écus au total, ce n'est pas rien pour une famille, c�est une énorme dépense, sans compter, bien sur vous comprendrez mesdames et messieurs.

*Rebois une gorgée*

Comment faire fonctionner une mairie qui na pas assez pour faire vivre ses habitants?

Comment un maire est censé agir pour le bien de ses habitants ?

Si quelqu'un à la réponse dans cette salle qu'il se lève et parle, ou qu'il se taise.

*attend quelque minutes et reprend la parole*

Votre honneur, ma cliente a trouvé la solution, elle c'est dite puisque j'ai de quoi en matière d'écu pour aider la mairie, Je vais faire comme ça et on lui reproche bien des choses.

Pour conclure je vais maintenant parler d'autre fait.

Votre honneur vous trouvez normal que le procureur ici présent s'occupe de cette affaire ?

Oui vous allez me répondre.

Mais il y a un gros souci votre honneur et je vous explique de quoi il s'agit.

Messire le procureur ici présent n'est pas seulement procureur dans cette affaire,

Il est aussi la personne qui a monté le dossier.

Il est aussi à preuve du contraire quand je regarde le dossier, qu'il est lui-même la victime.

Les faits remontent au 28 décembre 1459, mais ce dossier qui a été déposé le 8 février 1459 à la prévôté

Date à laquelle comme par hasard est la date des élections de saint Aignan ou l�actuelle maire ici présente est accusée, et ou l'actuelle procureur c'est lui-même présenter après avoir déménagé de Bourges.

*reboit un verre d'eau et reprend son souffle *

Votre honneur arreter cette mascarade et au vus des faits votre honneur, depuis quand un procureur peut monter un dossier, depuis quand un procureur peut être victime puisque il y a aucun témoin de citer dans ce dossier, et fait l'acte d'accusation.

Je demande un vice de procédure et une relax immédiate pour ma cliente.

*puis s'assoit au près de choose et lui sourit*


Témoin n°2 de la défense :
Citation :
La défense a appelé Vincent07 à la barre
Voici son témoignage :
*Ecoute les différents témoignages.*

*Se lève de nouveau et retourne au milieu de la salle *

Votre honneur

Apres avoir écouter messire le procureur.
que je cite ici présent (Tout dossier validé par le prévôt est portable devant la justice)

Seulement si ce dossier est fait par un lieutenant de la prévôté ou un sergent de la prévôté et en aucun cas par le procureur lui-même.

Hors votre rôle messire le procureure n est pas de monter es dossier de la prévôté, mais bien de défendre les intérêt de la victime, de la puisque vous avez eu la preuve en main pourquoi ne l avoir pas transmise aussitôt au lieutenant de St Aignan messire Hereonus.

De ce fait vous pouvez monter n importe quelle dossier inventer des preuves ou de faire tout autre choses, c�est bien trop facile Messire le procureur, ma cliente ici présente, et trainer dans, le système de la justice par simple erreur.

De plus votre honneur je vois dans le dossier les lettres envoyer du procureur a ma cliente qui encore une fois n avait pas à le faire, puisque c est au rôle de la prévôté de faire ceci.

Votre honneur encore une chose qui me trouble dans cette affaire, le procureur et je cite ses mots (Mais le billet de la transaction ne nous ai parvenu qu'il y a quelques jours) j

Votre honneur je ne voie nul par la présente lettre qui dit le nom du témoin ainsi que quelque mots nous disant un peux prêt comme ceci.

& quot;Messire le procureur je vous écris aujourd�hui pour vous signaler une infraction, madame la maire de St Aignan vend du poisson illégalement je joins a cette lettre le document prouvant mes dire."

Mais point de lettre de ce messire qui réapparait comme par magie aujourd�hui.

Votre honneur peut on faire confiance à ce témoin ?

D�ou ce témoignages qui me laisser perplexe, qui apparemment était malade a cause de poisson , peut être cela est il la vérité, mais de la a ce souvenir que ce poisson était celui de ma cliente, ça pousse un peu fort surtout que sa va faire presque 1 mois et demi que cela c�est passer .

Si il ne pouvait pas apporter les preuves lui-même pourquoi ne les a-t-il pas envoyé lui-même, pourquoi ne les avoir pas confié a un moine, qui aurai très bien pus rendre ce service votre honneur.

Je demande à récuser le témoignage du témoin, qui prouve pas grand-chose, et vus dans l�état qu�il dit être il ne doit pas ce souvenir de grand choses et tout doit être confus et a peut être confondu les personnes.

Et par rapport au dossier je redemande le relax de ma cliente.

Merci votre honneur de ma voir écouter merci messire le procureur pour vos effort fourni.

*retourne s assoir laissant la juge faire a présent son travaille *


Témoin n°1 de l’accusation :
Citation :
L'accusation a appelé Blacktiger à la barre
Voici son témoignage :
lacktiger entra dans le tribunal après la demande de témoignage qu'il avait reçu.

Votre Honneur, c'est vrai j'ai beaucoup tardé à porter plainte mais il y a une raison simple à ça ! J'ai dû me rendre chez les moines, pour prier, comprenez ? Mais une fois là bas, je suis tombé malade, dès le lendemain ! Après avoir mangé le poisson que j'ai acheté à dame Choose ici là. C'est donc une fois complètement remis que les moines m'ont laissé sortir et que j'ai pu porter plainte. Je l'aurai bien fait avant, mais j'étais alité et donc incapable de bouger pour porter cette information à qui il fallait. Et je m'en excuse d'ailleurs. Je vous confirme donc que j'ai bien acheté le poisson moi-même à cette femme là. Et pas à la mairie. Merci de m'avoir écouté.

Blacktiger s'inclina devant les personnes présentes et alla s'assoir là où il devait.
*lit quand même avant


Témoin n°2 de l’accusation :
Citation :
L'accusation a appelé June à la barre
Voici son témoignage :
* June s'avança à son tour.

Votre Honneur,

Voilà que l'on m'appelle à témoigner. Je dirai ce que j'ai à dire et je jure de parler sans haine et sans crainte, de dire toute la vérité, rien que la vérité.

* Il se tourna vers la Juge et vers Vincent de Noldor, avocat pour la situation.

Je tiens tout d'abord à dire, messire Avocat, que les preuves de dons que vous avancez sont faussement utilisées. Je m'explique : actuellement et depuis le 30 janvier dernier, le conseil ducal et le duc en place, George le Poilu, organisent un Loto ducal, dont le principe est le suivant : 25 pour cent des dons vont à l'acheteur du billet gagnant, 5 pour cent à l'acheteur d'un deuxième ticket tiré, et encore 5 pour cent à un troisième. Le reste de l'argent récolté va au duché, pour aider à renflouer les caisses, mises en abîme par la récente régence de guerre.
Pour acheter un billet et donc participer à ce loto, il faut verser à la mairie de votre ville l'équivalent de 5 écus par billet ; on peut donc donner 20 écus et avoir 4 billets, 50 écus et avoir 10 billets, bref.

L'argent reçu par les mairies ira donc soit à une personne tierce pour une partie des écus, soit au duché, mais en aucun cas aux mairies.
Je suis chargé de faire les comptes de ce loto ; je note donc l'achat de billets.

Les preuves que vous avances, messire Vincent, je les connais déjà, car ce sont des tickets d'achats de billets que je possède-moi-même, puisque dame Choose me les a communiqués en Salle des Maires.

Je peux même vous donner les numéros de billets auxquels ils correspondent :

Choose1 : 10 billets (50 écus)
Numéros de billets : 79 à 88

Norm.. : 4 billets (20 écus)
Numéros de billets : 89 à 92

Choose 1 : 6 billets (30 écus)
Numéros de billets : 141 à 146

Norm.. : 10 billets (50 écus)
Numéros de billets : 186 à 195

Ces montants magnifiques, comme vous dites, sont donc destinés au duché ou à une personne tierce, et sûrement pas à la Mairie de Saint-Aignan. Ce ne sont donc en aucun cas des dons gracieux.
Si dame Choose avait voulu que ces dons soient destinés à la Mairie et non pas au Duché, elle n'aurait pas publié ces relevés en salle des maires à mon attention.

Vos preuves sont donc irrecevables, messire Avocat, et ne montrent en rien la générosité vantée de la mairesse et de son mari.

Messire Vincent, je fais appel à votre mémoire. Vous avez vu vous-même à la mairie de Bourges, puisque vous y êtes conseiller, que j'ai personnellement donné à la Mairie de la Capitale 50 écus, encore 50 écus, puis 999.95 écus et 500 écus via l'achat de deux stères de bois à prix augmenté.
Ce n'est d'ailleurs nullement l'argent de la mairie caché chez moi durant la régence, comme pourraient le penser les mauvais esprits, mais bien le mien - les rapports faits quotidiennement le prouvent - durement gagné avec mon atelier de tisse, ayant déjà rendu l'argent municipal aux jours de ces dons.
Pourtant, suis-je June le Magnifique, le grand sauveur de Bourges ? Non messire, jamais je n'y prétendrai. J'aide ma ville, comme tous les citoyens qui ont donné quelques écus à Bourges. Et je n'utilise pas ces dons pour justifier de ma bonne conduite...

Ensuite, si vous accusez, messire Avocat, le procureur Zelgius d'intenter un procès dans le seul but de gagner les élections en la ville de Saint-Aignan - et preuve aujourd'hui, avec la victoire de Choose, que ce n'est pas fondé -, êtes-vous de ceux aussi qui disent que l'armée ducale envoyée à SA pour la protéger n'est aussi que complot ?
Êtes-vous aussi de ceux qui souhaitent, et cela est dit clairement en halle selon les propos justement rapportés via la compagnie d'archivage RPartage, que Saint-Aignan soit, je cite, ' indépendant militairement ' ?
Ne croyez-vous pas qu'une telle attitude, une telle arrogance, peur nuire à l'intégrité de ce Duché ? Posez-vous la question.

Réfléchissez donc, je vous prie, avant d'accuser ainsi le Procureur nommé par le Duc de Berry, vous qui défendez une femme qui se moque bien des demandes de ce même Duc via son Conseil Ducal.
Car moi je le vois bien, Messire Vincent, je suis maire et je vois tout cela en salle des maires : le non-paiement volontaire d'impôt ducal, essayant même de tromper le Cac sur une histoire de date, le refus de rendre des rapports, cachant volontairement les comptes - honteux ? - de la mairie, la non-information des habitants sur l'augmentation des impôts, et j'en passe.

Oui, monsieur, je surveille de près le village d'à côté. Car lorsqu'une gangrène atteint le patelin d'à côté, monsieur, on a toujours peur qu'elle vienne finalement chez soi.

Ah, au fait, une dernière chose : dame Choose n'ayant apparemment rien à faire des relations mairies-duché, elle est sans doute incapable de demander du minerai de fer à notre CaC qui pourtant ne rechigne jamais à nous en vendre.
Cela doit être pour ça que c'est la Mairie de Bourges qui approvisionne les forgerons saint-aignanais en fer ? Ce que j'ai accepté car je le pouvais, pris de pitié par les conditions de vie de ces pauvres gens qui ne peuvent même pas vivre de leur métier...
Ah, mais attendez, peut-être est-ce parce que la mairie de SA ne peut acheter ce minerai ?
Mais comment peut-on le savoir ? Les rapports ne sont pas faits, on ne sait donc rien, l'avenue est toute tracée si le maire veut prendre de l'argent sur le dos de ses habitants, sans preuves, les relevés s'effaçant peu à peu avec le temps.

Je ne crois que ce que je vois, messire Vincent, vos Honneurs, autant ne puis-je voir que Dame Choose vole sa propre bourgade, autant aucune preuve ne montre qu'elle ne le fait pas.

C'est tout ce que j'avais à dire, merci de m'avoir accordé la parole.


Verdict :

Citation :
**La juge se pencha discrètement sous son bureau pour se servir d�un petit verre de poire c�est qu�il commençait à faire soif.
Une nouvelle affaire de trouble à l�ordre publique encore une histoire de poison à Saint Aignan pourtant elle avait entendu qu�il n�y avait plus de décret pour la vente exclusive par la mairie.
L�accusée était la Mairesse de Saint Aignan tient �
Elle écouta le réquisitoire du procureur.

Elle leva un sourcil interrogateur l�affaire remonterait à plus d�un mois et demi ! Et bien se dit �elle un poison qui aura attendu espérons qu�il eut été bien fumé sinon �Elle sourit discrètement, elle se trouvait dans un tribunal, elle devait montrer l�exemple.
L�accusée se présenta pour annoncer qu�elle serait représentée par un avocat.
La juge sourit enfin un procès avec un avocat cela allait devenir intéressant voyons �

L�avocat n�était pas membre des avocats du Dragon mais en Berry , il était possible d�être représenté par une tierce personne sans être inscrit au barreau.
La juge écouta un autre plaignant puis vint le tour de June Maire de Bourges. Elle écouta puis se perdit dans son témoignage ne comprenant vraiment pas ce que le loto ducal venait avoir à faire ici, ainsi que les impôts du Saint Aignan �
Elle essaya de l�arrêter mais le messire était bavard, elle le laissa donc continuer se demandant si ce n�était en effet plus qu�un règlement de compte envers la Mairesse de Saint Aignan qu�autre chose.
Après quelques minutes le messire eu enfin terminé, elle s�adressa à lui. **

Restez s�il vous plait messire vous avez une grande allocution. Je vous avoue ne pas avoir vraiment compris votre témoignage, non que je suis sous l�effet d�une légère fatigue, mais pouvez-vous me le dire en quoi votre témoignage entre en compte sur le fait que Dame Choose ici présente ai vendu un poisson à ce messire là-bas.

**Elle le désigna du doigt. **

Pardonner moi j�ai oublié votre nom mais le greffier pourrait peut- être �Blacktiger ,oui voilà merci greffier .

Messire June vous me parler de loto ducal d�impôt, de vente de minerais, de donation, vous vous permettrez de vous adresser à l�avocat de la défense ...
J�ai eu je vous l�avoue un moment de doute me demandant ou je me trouvais. Dans un tribunal avec un procureur qui jusqu�à maintenant n�était pas vous ou au conseil ducal. Ce qui je vous l�accorde n�as rien à voir.

On vous a demandé un témoignage sur la vente d�un poisson, non une accusation. Mais surtout vous vous permettez de critiquer le travail d�un autre Maire ce que je désapprouve, surtout lorsque cela n�a rien avoir l�affaire en cours. Je ne prendrais donc pas en compte votre témoignage . Si vous avez des griefs contre Dame Choose présenter les au Duc.

**Elle reprit sa respiration prit un autre petit verre de poire.
Après le dernier réquisitoire de l�accusation la juge s�adressa au procureur et à l�accusé.**

Merci messire le procureur,
Je ne comprends pas vraiment cet acte d�accusation qui date d�il y a plus d�un mois et demi. J�ai bien entendu qu�il y avait eu un problème d�intoxication dû l�absorption du fameux poisson. Mais de là à en faire un procès, il aurait plus fallu s�en prendre au poissonnier mais �

**Sourit**

J�ai entendu les divers témoignages, dont un qui je ne sera pas pris en compte car, il est hors sujet. Ensuite je constate messire le procureur un conflit d�intérêt.

**Puis s�adressant à l�accusé. **

Dame choose vous avez vendu un poisson en votre nom qui plus ai n�était pas frais, je vous conseillerais de faire attention à l�avenir de la provenance, votre acheteur en a été malade est-ce dû à cela cette plainte �
Vous avez �uvrez pour le duché durant la guerre, en aidant nos armées et nos soldats, vous répondez toujours présente pour défendre le Berry.
Vous êtes une sacristaine active qui �uvre pour l�église et ses habitants.
Je vous relaxe donc vous pénaliser pour la vente d�un poisson qui en plus était mauvais.

Qu�il en soit ainsi !

**Le petit marteau retendit dans la salle du tribunal.

Fait à Bourges, les 24 jours de février de l'an Pâques 1459 (1960), par Asterie Ambparé, Juge du Berry, au nom du Duc du Berry, Georges le poilu.

Peine :

Citation :
Le prévenu a été relaxé.
[u]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chez-les-ambpare.forumchti.com/index.htm
 
Choose1 - 11.II.1460 - R - TOP
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Planning du 9 au 15 janvier 1460
» Catherine[TOP]Révolte et prise de la mairie - Varennes - nuit du 17 au 18 janvier 1460
» Rapports du Conseil Comtal sous le règne de Nathy de Castilla [décembre 1459 - février 1460]
» Kalum [TOP]- dépassement frontière illégal - Troyes - le 19/03/1460
» clovis [TOP] - dépassement de frontière + port d'arme - Troyes - Le 12/03/1460

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Greffe Ducal :: Archive des procès :: Escroquerie - Marché-
Sauter vers: