Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tagalu - 16.VI.1459 - C - Escroquerie

Aller en bas 
AuteurMessage
Pandorha
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 1043
Fontion sociale : Bailli et Porte Parole du Berry.
Date d'inscription : 20/06/2010

MessageSujet: Tagalu - 16.VI.1459 - C - Escroquerie    Sam 13 Aoû 2011, 15:27

Juge : Adilis
Accusation : Alleaume
Accusé : Tagalu

Témoin de la défense :
Témoin de l'accusation : Ethell

Sanction prononcée par la Cour : "je vous inflige une obligation d'achat de 3 miches de pain à 12 écus auprès du sergent Ethell ainsi qu'une amende d'1 écu. "

Citation :
Acte d'accusation
* Il avait fallu un petit moment pour remettre en avant les services de polices de Sancerre, mais cela avait l'air de porter ses fruits, étant donné que les policiers lui avait déposé un dossier bien mené de spéculation. Il entra dans le tribunal le dossier à la main prêt à débuter le nouveau procès. Il se tourna vers l'assistance qui se trouvait dans le tribunal, puis devant le Juge, et commença alors la lecture de l'acte d'accusation. *

Votre Honneur,

J'ouvre en ce 10ème jour de juin, de l'an 1459 un procès à l'encontre de Messire Tagalu, sous le chef d'inculpation d'escroquerie.

* Le Procureur prit le Coutumier entre les mains pour lire le texte de Loy qui avait été enfreint par le prévenu, afin que tout le monde puisse savoir ce qu'il en était. *

Voici un bref rappel de la loy, afin que nul ne puisse contester que les faits qui vous sont reprochés ne vous ont pas été rapportés,


6) La spéculation est interdite sur le territoire Berrichon. La spéculation consiste à acheter des marchandises sur un marché et à les revendre à des prix supérieurs sur le même marché. L'achat puis la revente du même produit à un prix moins élevé n'est pas répréhensible.
La spéculation est considérée comme une escroquerie sur le territoire Berrichon. (Loi faite par Volpone le 7 Avril 1451)

* Une fois le texte de loy du Coutumier lu, il referma celui-ci et s'avança en direction de l'accusé qui semblait bien jeune, il devait sans doute ce trouver pour la première fois ici, enfin il n'en était point sur, mais c'était l'apparence qu'il avait qui lui faisait penser cela. Il reprit alors la parole. *

Messire Tagalu !
Vous comparaissez aujourd'hui devant la Cour de Justice du Berry, pour répondre de vos actes, sur des faits d'escroquerie qui vous sont reprochés par le Duché. Vous avez été surpris sur le marché de Sancerre en train d'acheter des stères de bois aux alentours de 11h, la Lieutenante, intriguée de voir un jeune homme de votre age acheté du bois, étant donné que vous n'en avez point l'usage, à trouver bon de racheter du bois chère, et qu'à t-elle trouvée ? Vous, accusé, en train de faire un commerce illégale et en ayant spéculé sur le prix de ce bois !

Vous devez donc rendre compte aujourd'hui de votre agissement, et nous expliquer pourquoi un tel acte ?

Voici les preuves du dossier :

10-06-2011 14:10 : Vous avez acheté à Tagalu 2 stères de bois pour 4,15 écus.
10-06-2011 14:10 : Vous avez acheté à Tagalu 2 stères de bois pour 4,15 écus.
10-06-2011 11:20 : Vous avez vendu à Tagalu 6 stères de bois pour 3,85 écus.

( http://my.opera.com/policedesancerre/albums/show.dml?id=7487742 )


Conformément à la coutume berrichonne, le prévenu a le droit de se faire représenter par l'avocat de son choix. L'ordre des avocats du dragon propose de représenter à titre gracieux toute personne qui en fera la demande.
(http://admin-berry.forumactif.com/t6462-liste-des-avocats-pouvant-plaider-en-berry#127951)

La parole est maintenant à la défense, ainsi qu'à notre témoin, la Lieutenante de Sancerre.
Je vous remercie de votre écoute.

* Une fois que son acte d'accusation était terminé de lecture, il s'installa sur son banc et attendit la suite du procès.
Il signa l'acte d'accusation juste en dessous, pour les archives. *

Fait par Alleaume de Niraco,
Procureur du Berry, le 10/06/1459
Sous le mandat du Duc George le Poilu 1er
Citation :
Première plaidoirie de la défense
*Bein mince alors� Pour sûr qu�il n�avait jamais mis les pieds ici l�pauv�type, il aurait eu peur de salir les dalles ! Lorsqu�il avait reçu sa convocation, Tagalu était allé se la faire lire par le curé et tout cela l�avait tout retourné. Escroquerie, escroquerie� Le jour de l�audience, il s�apprêta du mieux qu�il pu, c'est-à-dire qu�il se lava, enfila des braies à moitié élimées seulement et passa une chemise rapiécée mais propre, y compris d�aspect. Se sentant bien petit dans ce lieu, il gagna la salle qu�on lui indiquait, puis écouta l�acte d�accusation. L�procureur avait l�air de lui en vouloir sacrément et ça ne le rassurait pas du tout ça, notre bûcheron. Son tour venu, il s�avance à la barre :*

Madame la Juge, monsieur le Procureur� *Il plie le dos dans un salut révérencieux mais surtout bien naïf. Maintenant, il s�agissait de bien causer.*
Madame la Juge, je ne nie pas les faits. Il ne fait aucun doute que ce 10 juin 1459, j�ai procédé à l�achat de 6 stères de bois au prix de 3,85 écus pièce sur le marché de la bonne ville de Sancerre où je réside depuis ma naissance, et que la bûcheronne auprès de laquelle je m�étais alors fourni a, ce même jour et sur ce même marché, fait l�acquisition de deux fois 2 stères m�appartenant à 4,15 écus pièce.

Cependant, si vous me permettez� Je suis bûcheron depuis toujours voyez-vous. Chaque jour que le Très Haut fait, je m�en vais en forêt avec ma hache, sauf lorsque je prends le chemin de la mine entre deux affutages de hache. Voici maintenant longtemps, un négociant me fit la demande de devenir l�un de ses fournisseurs « attitrés », ce que j�acceptais. Depuis, je coupais et stockais mes stères pour lui, jusqu�à ce qu�un de ses convois passe par ma bonne ville. Avec MA hache, j�attire votre attention.

Je ne veux pas passer pour un de ceux qui exploitent le système sans vergogne. Je n�utilise pas les haches que la mairie prête alors que le fruit de mon travail ne lui revient pas au final.

Il y a quelques temps, plusieurs mois tout de même, Sancerre a traversé une rude période sur le marché du bois� Le maire d�alors faisait appel aux bûcherons et leur demandait de vendre leurs stères sur le marché au lieu de les entasser, et de ne pas pratiquer des prix trop élevés. J�ai alors participé à mon niveau à la sortie de cette crise et résolu de toujours maintenir, disponibles sur le marché de Sancerre, une certaine quantité de bois. Tout en poursuivant mes activités pour le compte de mon client parallèlement.

Ainsi, je dispose à l�heure actuelle de stocks conséquents en bois de construction, de menuiserie, de chauffage,� Tous issus de mon labeur en forêt, à l�exception de quelques-unes, bien rares toutefois, que je me procure sur notre marché parfois. Certaines essences sont rares ou trop difficiles à équarrir pour mon savoir faire encore limité. Mais sur le Livre des Vertus, je peux bien promettre qu�il s�agit là de faits exceptionnels ! Je suis bien certain qu�une enquête auprès des bûcherons à Sancerre ne parviendrait pas à rassembler deux personnes ayant souvenances de m�avoir vendu du bois. Et je compte déjà le Lieutenant Ethell dans le nombre !

La spéculation implique l�achat et la revente avec majoration d�un même produit sur le même marché. Mais dans mon cas, avec l�achat de 6 stères l�année, à 3,85 écus pièce, il me semble que je ne fais que me livrer à une faible activité de commerce, non-répréhensible selon les lois sancerroises. D�ailleurs, la mairie n�annonce que le rachat par ses soins des stères en-dessous de ou à 3,80 écus. Pas même une réservation exclusive, même à ces tarifs bas. Quand aux stères en vente provenant de ma cabane, je ne sais même pas depuis combien de mois elles sont exposées sur le marché ! Peut-être 3, 4 mois ? Le nombre baisse et, de temps à autre, je pense à en rajouter un charriot. Il n�y a là aucune activité purement lucrative : il est assez rare qu�il n�y ait plus de stères à moins de 4,10 ou 4,15 écus, sur notre marché, ou bien les clients préfèrent attendre un jour ou deux que le marché soit réapprovisionné. Je ne gagne pas grand-chose, j�immobilise une partie de mes stocks sur le marché au lieu de les inclure dans les transactions régulières avec mon commanditaire, lequel paye tout de suite, lui.
Je ne cherche pas à passer pour un saint, bien sûr que non ! Ni même pour un villageois exemplaire de conscience morale et de solidarité communautaire. Non. Simplement, modestement, avec bon sens, j�essaye de profiter un peu à ma ville et à ses habitants, tout en menant ma propre barque.

Madame la Juge, monsieur le Procureur, voilà ce que j�avais à dire. Je suis prêt à faire ce qu�il sera décidé ici-même.

*Et le bûcheron retourne, enfin, s�asseoir.*
Citation :
Réquisitoire de l'accusation
* Il était restait assis un long moment, au départ il avait bien cru que l'accusé ne viendrait pas comparaitre à son audience, le temps était long, les loys obligés d'attendre un certain moment pour laisser le temps au prévenu de venir donner son témoignage au tribunal. Finalement, il avait finit par arriver, mais cela n'avait en rien atténuer le temps de l'attente, il c'était lancé dans une fort longue plaidoirie. Un très bon orateur, Alleaume pouvait en juger de ses propres yeux. C'était quelqu'un qui pourrait réussir, car même si on a était condamné, on a le droit de se repentir.
Une fois qu'il eu finit son explication, le jeune homme se leva de son banc, et prit alors la parole afin de faire son réquisitoire. *

En effet messire, vous reconnaissez faire l'acquisition de stères de bois, et cela de manière totalement illégale. Je vais vous démontrer pourquoi. Vous nous dites ici, que vous allez souvent en forêt pour aller à la coupe au bois, d'accord je le comprends, chacun fait les activités qu'il désire, cependant, je ne comprends pas, si vous coupez votre propre bois, pourquoi alors en achetez vous sur le marché de votre ville ?
C'est ce que vous n'expliquez pas. Il y existe ici une grande confusion dans ce que vous faites, vous achetez du bois, et vous en revendez, il y a un problème de transparence dans le commerce que vous pratiquez. Comment pouvons nous être sur que ce que vous dites est vrai ? Votre seul parole devrait-elle être un gage de satisfaction ?

Pour moi, cela est tout bonnement insuffisant, nous ne pouvons pas nous baser sur votre simple témoignage pour demander votre relaxe, c'est bien trop faible comme argument, malgré que vous soyez un excellent orateur, les faits sont tout de même là. Il y a achat de bois à un bas prix, et une vente de bois à un prix bien plus fort. Nous sommes donc en droit de penser qu'il y a bien eu présentement spéculation, et je vous avoue qu'après avoir écouté le témoignage de la Lieutenante Ethell, j'en viens à mon tour à la même conclusion.

* Il marqua un instant de pause toujours en train de regarder l'accusé dans le blanc des yeux, il avait l'air de quelqu'un de très intelligent, cela ne faisait même aucun doute pour le jeune homme.. Il continua alors son réquisitoire. *

Vous avez délibérément acheté des stères de bois sur le marché de Sancerre afin de les revendre à un prix plus fort, la Lieutenante de Sancerre vous a prit en flagrant délit à peine quelques heures que vous ayez achetez ses stères, vous avez mis votre bois en vente avec plus-value, comme le font toujours les spéculateurs. Nous ne pouvons ici que saluer l'excellent travail d'investigation de notre police qui aura réussit à vous déjouer.

* Il en avait terminé avec l'accusé, il s'apprêtait maintenant à finir ses réquisitions au prêt du premier magistrat du tribunal qui se trouvait assit, siégeant sur sa plateforme, la Juge Adilis. *

Votre Honneur !

Pour conclure cette affaire je dirais : soyons ferme mais juste ! Nous avons ici un jeune Berrichon qui c'est tenu à une activité illégale, depuis combien de temps cela dure ? Nous l'ignorons, mais il est fort à parier que le préjudice pour la ville de Sancerre, et pour le Duché du Berry est conséquent. C'est pourquoi, nous avons le devoir de le condamner exemplairement, tout en restant dans la justesse.
Les faits ici sont avérés, la police de Sancerre nous délivre un témoignage des plus accablants contre l'accusé, il nous serait difficile d'en juger autrement. C'est pourquoi je vous demande de reconnaitre messire Tagalu coupable d'escroquerie et de le condamner à une amende d'un écu symbolique et de l'achat de 3 miches de pains à 12 écus sur le marché de Sancerre au près du Lieutenant Ethell, ceci afin de combler le préjudice perdue depuis des années.

Merci de votre écoute.

* Une fois la fin de son réquisitoire arrivé, il retourna prendre sa place sur son banc afin d'attendre la suite du procès qui devait bientôt arriver à sa conclusion. *
Citation :
Dernière plaidoirie de la défense
*Tête de bûche, c'est comme ça que sa mère l'appelait quand il était petit. Un surnom qui lui conviendrait certainement encore aujourd'hui. Le bûcheron avait écouté, les sourcils froncés, le témoignage du Lieutenant Ethell. Puis était venu le moment du réquisitoire du Procureur. C'était durant celui-ci que son voisin lui avait apporté son carnet. Tagalu ne savait pas lire, mais il savait compter et dessiner. Aussi savait-il précisément combien il avait coupé de stères, combien il en avait vendu, combien il en avait acheté.
La partie était jouée d'avance, il le savait avant même de se présenter à ce tribunal, mais ma foi, comme on ne peut compter que sur soi-même, autant se défendre jusqu'au bout !*

Madame la Juge... Je ne sais que dire. On me reproche des activités spéculatives. On me reproche de ne pas expliciter assez clairement mes activités lorsque je développe longuement mes liens commerciaux avec un négociant en bois étranger et mon stockage de bois entre deux visites dudit négociant. Et pour finir, on veut me condamner pour "tout ce que j'ai peut-être fait depuis ma naissance", au cas où, des fois que...

Soyons clairs, nets, précis. J'ai ici mon livre de comptes, que mon voisin a pu trouvé chez moi après une longue recherche qui m'avait d'ailleurs mis en retard pour l'audience... J'y ai jeté un oeil durant le réquisitoire de monsieur le Procureur.

*Le bûcheron énumère alors :*

13-04-2011 20:50 : Vous avez vendu à Nicoton62 1 stère de bois pour 4,10 écus.
18-04-2011 04:12 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
19-04-2011 04:11 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
19-04-2011 04:11 : Votre hache s'est émoussée alors que vous l'utilisiez. Il va vous falloir la porter chez le forgeron fissa.
20-04-2011 04:11 : Vous avez gagné 7,50 écus.
21-04-2011 04:11 : Vous avez gagné 7,50 écus.
22-04-2011 04:11 : Vous avez gagné 7,50 écus.
23-04-2011 04:11 : Vous avez gagné 7,50 écus.
24-04-2011 13:30 : Vous avez acheté à Emmamustang 1 hache pour 149,95 écus.
25-04-2011 04:11 : Vous avez gagné 7,50 écus.
26-04-2011 04:10 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
26-04-2011 04:10 : Votre hache s'est émoussée alors que vous l'utilisiez. Il va vous falloir la porter chez le forgeron fissa.
27-04-2011 04:11 : Vous avez gagné 7,50 écus.
28-04-2011 08:50 : Vous avez vendu à Kalyos 10 stères de bois pour 4,15 écus.
28-04-2011 09:25 : Kalyos vous a accordé sa confiance.
29-04-2011 04:11 : Vous avez gagné 7,50 écus.
30-04-2011 04:11 : Vous avez gagné 7,50 écus.
04-05-2011 18:20 : Vous avez vendu à Jaquy 10 stères de bois pour 4,15 écus.
04-05-2011 18:20 : Vous avez vendu à Jaquy 5 stères de bois pour 4,15 écus.
04-05-2011 18:20 : Vous avez vendu à Jaquy 4 stères de bois pour 4,10 écus.
04-05-2011 18:20 : Vous avez vendu à Jaquy 4 stères de bois pour 4,15 écus.
06-05-2011 01:00 : Vous avez acheté à Camaris 1 hache pour 147,25 écus.
06-05-2011 04:10 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
11-05-2011 04:11 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
12-05-2011 04:11 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
13-05-2011 04:09 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
14-05-2011 04:11 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
////
14-05-2011 21:10 : Vous avez acheté à Macgyver59 6 stères de bois pour 3,80 écus.
////
15-05-2011 04:09 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
15-05-2011 23:20 : Vous avez vendu à Camaris 1 hache non aiguisée pour 118,00 écus.
16-05-2011 04:10 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
17-05-2011 04:10 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
18-05-2011 04:11 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
19-05-2011 04:10 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
19-05-2011 17:30 : Vous avez vendu à Camaris 1 hache non aiguisée pour 118,00 écus.
20-05-2011 04:09 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
21-05-2011 04:10 : Vous avez coupé 3 stères de bois.
21-05-2011 08:20 : Vous avez vendu à Kalyos 9 stères de bois pour 4,15 écus.
23-05-2011 04:10 : Vous avez coupé 5 stères de bois.
24-05-2011 04:11 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
24-05-2011 16:20 : Vous avez vendu à Ericvezinalegrand 4 stères de bois pour 4,15 écus.
24-05-2011 16:20 : Vous avez vendu à Ericvezinalegrand 1 stère de bois pour 4,15 écus.
25-05-2011 04:10 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
26-05-2011 00:50 : Vous avez vendu à Feeline 6 stères de bois pour 4,15 écus.
26-05-2011 04:09 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
27-05-2011 04:10 : Vous avez coupé 5 stères de bois.
27-05-2011 04:10 : Votre hache s'est émoussée alors que vous l'utilisiez. Il va vous falloir la porter chez le forgeron fissa.
27-05-2011 04:30 : Vous avez vendu à Ericvezinalegrand 2 stères de bois pour 4,15 écus.
28-05-2011 04:10 : Vous avez gagné 7,50 écus.
[retraite]
02-06-2011 12:40 : Vous avez vendu à Kalyos 10 stères de bois pour 4,15 écus.
07-06-2011 13:50 : Vous avez acheté à Camaris 1 hache pour 147,25 écus.
07-06-2011 17:50 : Vous avez vendu à Pathibulaire 1 hache non aiguisée pour 120,00 écus.
08-06-2011 04:09 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
09-06-2011 04:10 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
10-06-2011 04:09 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
////
10-06-2011 11:20 : Vous avez acheté à Ethell 6 stères de bois pour 3,85 écus.
////
10-06-2011 14:10 : Vous avez vendu à Ethell 2 stères de bois pour 4,15 écus.
10-06-2011 14:10 : Vous avez vendu à Ethell 2 stères de bois pour 4,15 écus.
11-06-2011 04:09 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
12-06-2011 04:09 : Vous avez coupé 4 stères de bois.
14-06-2011 04:09 : Vous avez coupé 3 stères de bois.
15-06-2011 04:09 : Vous avez coupé 3 stères de bois.

*Il lève la tête, respire un bon coup et poursuit :*

Soit 101 stères coupées en 2 mois, entre le 13 avril et le 13 juin.
Soit 3 haches émoussées et 3 haches achetées sur le marché de Sancerre, en 2 mois.
Soit 66 stères vendues en 2 mois, entre 4,10 et 4,15 écus pièce, plus les 4 achetées par le Lieutenant Ethell.
Soit 2 fois 6 stères achetées sur le marché en 2 mois, à 3,80 et 3,85 écus pièce.

Soit un bénéfice net, grâce à mon odieu stratagème spéculatif et ultra-lucratif de... 4,2 écus en 2 mois. En admettant que les fameuses 12 stères achetées aient la moindre chance de se retrouver sur mes étales.
Ces comptes sont complets, précis et exacts. Vous pouvez lancer un appel à témoin à travers toute la ville, vous n'apprendrez rien de plus.

Contrairement à ce dont je croyais me souvenir et que j'ai donc annoncé précédemment, il est plus courant que je ne le pensais pour les Sancerrois de faire appel à mes stocks. Manifestement, mes prix ne sont pas si infâmes que cela, vu l'empressement que certains mettent à acquérir plusieurs dizaines de stères parfois. Je suis plus cher, oui. Mais je suis toujours là. Et ça, le Lieutenant ne pourra pas prouver le contraire. Un client m'a même gratifié de sa confiance (le 28/04), après qu'il ait pu trouvé du bois disponible sur le marché "grâce" à moi. Je suis un petit, mais je n'accepterais pas d'être dépeind comme un avide profiteur vampirisant sa ville et ses concitoyens.
Maintenant, s'il est déclaré par ce tribunal que je fais acte de spéculation avec ces ponctuels et petits achats, je cesserai définitivement. Peut-être ne puis-je voir ce qui parait si évident au Lieutenant et au Procureur...?
Nul besoin de vitupérer et de proclamer des accusations indignées. Je ne suis pas un assassin, et jusqu'ici je ne pensais pas même pouvoir faire de mal à qui que ce soit. Il est regrettable, à mon humble avis, que les services de police privilégient les procès à la médiation. Enfin, si le Lieutenant a eu subitement la conviction que j'étais l'écumeur du marché du bois... Plutôt que de vouloir m'expédier faire mon "sale trafic" loin de Sancerre, mieux aurait valu tenter de m'orienter différement. Je n'ai aucune envie de quitter MA ville.


Monsieur le Procureur trouve qu'il est "évident" que j'ai vidé le marché, qu'il ne fait aucun doute que les stères "plus chères" soient apparues à la suite de l'achat des stères à 3,80 écus. Des 6 stères, j'insiste. Et qu'il semble dés lors logique de penser que je floue avec satisfaction et grande préméditation, tout à la fois les bûcherons, les menuisiers, les boulangers, Sancerre et le Berry.

Mais de quel droit, et je parle bien de droit, DU droit, de la LOI, de quel droit veut-on faire de moi un exemple ?!
Je suis ici pour l'achat de 6 stères. Soupçons de spéculation il y a. Aveux il y a, sans contrainte et de plein gré, que de précédents et RARES achats similaires ont été effectués. Explications ont été données de mes activités.

Je refuse de croire qu'en Berry, la justice fait des exemples avec des bûcherons. Je refuse de croire qu'en Berry, celui qui vole une miche de pain est condamné pour le vol de toutes les miches de pain qu'il aurait hypothétiquement volé pour se nourrir quotidiennement depuis des années. Je refuse de croire qu'en Berry, la Prévôté et la Procure ont soif de maigres vengeances sur les petits pour tous leurs échecs avec les grands. Je refuse de croire qu'en Berry, un Lieutenant de police peut souhaiter le départ d'un Berrichon sous prétexte que ledit Lieutenant est convaincu d'avoir déniché Mandrin se promenant dans la cour du château.

Je l'ai déjà dit : je suis plus que prêt à accepter la décision de ce tribunal. Je n'ai pas nié les faits, j'en ai donné ma propre interprétation, c'est tout. Je ne comprends pas pourquoi cela soulève de telles émotions chez l'accusation...


Madame le Juge, j'en ai terminé. Pardonnez-moi d'avoir été long...
Citation :
L'accusation a appelé Ethell à la barre
Voici son témoignage :
Le lieutenant Ethell avait attendu dans la salle une partie de la journée l'heure de son témoignage. Elle avait ainsi pu entendre la piètre plaidoirie de l'accusé. S�avançant a la barre elle fit son témoignage:
Monsieur le procureur, madame le juge, je suis ulcérée par les mensonges déclamés par l'accusé.
Je vends très régulièrement mon bois sur le marché entre 3.7 et 3.9 écus, car il part vite, les boulangers en ont grand besoin. Or le 10 du mois c'est l'accusé qui m'en a acheté. Or je me suis avisé quelques temps après que tout le bois a moins de 4 écus avait disparu du marché et que l'accusé n' avait pas besoin de bois.
Étrangement une quinzaine de stères a 4.15 écus sont apparues sur le marché. Voulant vérifier j'ai acheté quelques stères qui se sont révélées être vendues par l'accusé. Je les ai revendues immédiatement a 3.85 a un boulanger qui en avait grand besoin pour faire ses pains a bas prix.
Et maintenant le sieur TAGALU ose nous dire qu il fait ce trafic depuis longtemps pour aider!
Si cet escroc voulait vraiment aider il aurait mis son bois au mémé prix que le prix d achat. mais non il se livre a la spéculation pour s enrichir sur le dos des plus faibles et en plus admets le faire depuis plusieurs mois. Sans remords ni prise de conscience?
Je demande une peine exemplaire pour justement lui faire prendre conscience de ses actes et qu il aille se livrer a son sale trafic loin de Sancerre.
Merci de m'avoir écouté madame le juge
Citation :
Enoncé du verdict
*Adilis avait écouté attentivement les deux parties. Ce procès avait durer très longtemps, l'accusé avait beaucoup parlé, ce qu'elle appréciait grandement car il tenait vraiment à expliquer ce qu'il à fait. Elle réfléchit longuement avant de se décider à se lever et de prononcer son verdict.*

Messire, tout d'abord merci de vous être présenté, expliqué et de ne pas nier les faits. C'est tout à votre honneur. Je vous avoue que j'ai bien envie de vous croire car ce que vous dites est cohérent.

Pour ce qui est de vos stère je vous invite a aller couper des chênes, ils donnent une stère en plus et cela vous permet de les vendre en dessous de 4 écus afin qu'elles partent plus vite.

Cependant vous avez commis une faute que je ne peux laisser insanctionnée sinon cela laissera la spéculation s'emparer de nos marchés. C'est pour cela je vais me rapprocher de la demande du procureur, je vous inflige une obligation d'achat de 3 miches de pain à 12 écus auprès du sergent Ethell ainsi qu'une amende d'1 écu.

Dura lex, sed lex!

*Adilis tape avec son marteau*

Les parties peuvent, si elles le souhaitent, faire appel de ce jugement devant la Cour d Appel.

Fait à Bourges, le seizième jour de juin de l'an Pâques 1459, par Adilis, Juge du Berry, au nom du Duc du Berry, George Le Poilu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tagalu - 16.VI.1459 - C - Escroquerie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marca - 30.III.1457 - C - Escroquerie
» Devian - Escroquerie[classé sans suite]
» Programme des Elections Ducales Dauphinoises de Février 1459
» Lps accordés et date de validité - sep/oct/nov 1459
» IMPORTANT!!! Frontières fermées - sep, oct, nov 1459

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Greffe Ducal :: Archive des procès :: Escroquerie - Marché-
Sauter vers: