Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lucius_iv - 16.IX.1458 - C - TOP (Révolte)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gilberg
Vieux Duc
avatar

Nombre de messages : 5261
Age : 35
Fief : Vicomté de Bretagne
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Lucius_iv - 16.IX.1458 - C - TOP (Révolte)   Jeu 16 Sep 2010, 22:39

Juge : Gilberg
Procès instruit par : Georgepoilu

Accusé : Lucius_iv
Accusation : Duché du Berry


Témoins :
  • Accusation : Ysabeau et Lilya (ne s'est pas présentée)



Sanction prononcée par la Cour :
Arrow 2 jours de prison et 3 mois de bannissement



Minutes du procès :

Citation :
Acte d'accusation

Votre honneur

ce bourguignon vient s'établir à Sancerre et le soir de son arrivée, il se révolte contre le maire...

voilà un comportement contraire à notre droit coutumier et plus particulièrement le comportement du bon père de famille et l universalité d action.

La procure demande donc 3 jours en touisme pour avoir le temps d apprendre nos lois, une amende de 50 écus pour les frais de la maréchaussée supplémentaires suite à cette tentative de révolte et un bannissement de 3 mois pour éloigner cet indésirable francais de notre pays.

Pour la procure, George le poilu, Procureur ce 04.09.1458
Citation :
Première plaidoirie de la défense

Votre honneur

Je plaide coupable, je reconnais cette révolte et je la revendique.

Je prie le grand Aristote que ce procès me donne l'occasion d'expliquer mon acte.

Je tiens à remettre mon acte dans son contexte:
Les royaumes sont à feux et à sang, la guerre de religion fait rages en Anjou, des armées croisés croisent le fers avec des hérétiques Angevins.
Des troupes de brigands s'attaquent à des châteaux et des mairies en Normandie, souvent avec succès
Partout meurtre, violence, brigandage sévissent sans que les duchés réussissent à protéger leur concitoyens, malgré les lois martial, les restrictions aux commerces imposées au marchand ambulant.

Toutes ces règles sont inefficace, n'apportent qu'un climat de méfiance, d'espionnage, de haine sur le royaume de France.

Je ne suis qu'un humble vagabond, cherchant une ville accueillante ou m'installer pour me reconstruire une vie. J'ai crut trouver cette ville en Sancerre, mais sitôt arriver, on m'assaille de question, on m'interroge sur mes rencontres cherchant à me faire avouer je ne sais quoi, l'on me traite comme le pire des brigands, comme une vermine qu'il faut éliminer.
Face à cette haine encore déployé, j'ai agis sans réflechir, j'ai attaquer le premier signe d'autorité à savoir la mairie.

Une attaque sans conséquence néfaste car ne me nourrissant que de pain sec et de mais rassis, armé que de mon bâton, je savais que je n'avais aucune chance de mettre en déroute les gardes municipaux .

Voila ou j'en suis aujourd'hui, un procureur ivre de sang demande ma tête par cette condamnation à mort, car c'est bien ce qu'elle est à mes yeux.

Je ne possède pas 50 écus, et trois jours de prison me laisserais dans un états si proche de la mort que je préfère que vous m'assassiniez tout de suite.

Je conjure votre honneur de faire preuve de mansuétude à mon égare, et de tenir compte que je suis venu me justifier et non pars fuir comme l'aurais fais n'importe quel brigand.

Pour la défense, Lucius IV, humble vagabond ce
04.09.1458
Citation :
Réquisitoire de l'accusation

si l accusé demande la peine de mort, la priocure est ravie d aller en son sens pour lui faire plaisir. Pendez le donc votre honneur, cela est conforme à la charte du juge puisque l accusé marque son accord.

un bel écartellement en place publique, voilà qui distrairait les enfants et servirait de lecons aux étrangers qui veulent bafouer nos instuitutions.
Citation :
Dernière plaidoirie de la défense

Votre honneur

Que puis je répondre à tant de violence et d'injustice ?
Sinon que l'attitude du procureur est inqualifiable.

Ce retard est inadmissible, et insultant pour la justice de ce comté et je suis sur que dans votre grande sagesse, vous prendrez la seul décision juste: la relaxe.

La relaxe car les faits qui me sont imputés n'ont entraîné aucune conséquence néfaste.
La relaxe car le procureur à commis une faute grave en délaissant ce procès pour vagabonder je ne sais ou.
La relaxe pour la justice votre honneur.
Citation :
L'accusation a appelé Ysabeau à la barre

Ysabeau, un peu surprise, avait reçu un pigeon d'un voyageur qui lui avait répondu de façon un peu... disons agressive, voici quelques jours. Il lui demandait de venir le défendre.
Elle se rendit donc au tribunal et s'avança vers la barre des témoins.
Elle tendit un parchemin, copie de la lettre que Lucius avait envoyé au bureau de la douane.
"* Expéditeur : Lucius_iv
* Date d'envoi : 01/09/2010 - 18:53:02
* Titre : Re: bienvenue a Sancerre !

* Madame, avec tout le respect que je vous doit, je suis dans l'obligation de répondre négativement à toute vos questions.

Je les trouvent liberticide, une grave atteinte aux droits fondamentaux des vagabonds.
C'est une preuve de méfiance envers tout les voyageurs qui contribuent à créer un climat d'insécurité dans le royaume.

Quand vous osez me demander qui j'ai rencontrer en chemin, c'est tentez de me rendre complice des agissements du duché, c'est inacceptable !

Je n'ai pas de motifs à vous fournir pour ma visite, et je tiens à vous dire que vos lois, je m'en contre fout
Je suis vagabond, de passage dans votre ville pour plus ou moins longtemps, et je compte bien attaquer votre mairie ce soir en signe de contestation.

Cordialement
Lucius"
Puis elle ajouta :
Lucius m'a envoyé cette missive en réponse à mon courrier de la douane. Il semblait fort en colère que j'ose lui poser les questions d'usage.
Vous constaterez que sa révolte n'avait en effet pour but que la "contestation", contestation quelque peu mal placée car je ne vois pas en quoi mon courrier a pu le choquer à ce point.
Nous sommes en période de menaces, il est bien normal que la douane veuille se renseigner. La plupart des voyageurs répondent d'ailleurs fort courtoisement.
Je prends son attitude comme une gaminerie... Et c'est un bien piètre moyen pour s'installer dans un village que de commencer par se révolter.
Voilà, j'ai dit ce que j'avais à dire. 50 écus sont peut-être une somme trop élevée pour une gaminerie, je le répète...
Citation :
Verdict de la Cour

*** Une affaire des plus étranges était à présent présentée au Juge. Une tentative de révolte, vouée à l'échec en raison de son manque d'organisation, revendiquée et même annoncée...

Se tournant vers l'accusé, le Juge prit la parole. ***

J'avoue ne pas bien vous comprendre...
Vous vous présentez ici, regrettant l'ambiance guerrière du royaume. Vous déplorez les nombreuses révoltes, prétendant que les Provinces ne savent assurer la sécurité de leurs sujets. Et que faites-vous pour lutter contre cet état de fait ? Vous vous révoltez... Drôle de logique...
Vous regrettez d'un côté que nous ne sachions assurer la défense de nos sujets, et, pourtant, vous refusez, en termes peu amènes, de renseigner ceux qui y travaillent.

Vous avez choisi une existence nomade. Fort bien. Cela vous regarde. Mais comprenez - et si vous ne le comprenez pas, remarquez, cela ne change pas grand chose - que nous ne pouvons laisser n'importe qui se balader, sans avoir de compte à rendre à personne, sur nos routes.

Après avoir tenté de prendre d'assaut la mairie, vous prétextez de votre échec pour nier la gravité du délit. Mais c'est bien la tentative, et non pas son succès, qui est répréhensible, tout au moins en Berry.

Après avoir goûté de la qualité des défenses de nos mairies, vous allez pouvoir juger des moyens que la justice met en oeuvre pour protéger le peuple des multiples révoltes dont vous vous plaignez.
Et puisque vous trouvez notre accueil des étrangers trop peu aimable, je ne vais que pouvoir vous aider à aller voir ailleurs comment l'on traite les va-nu-pieds.

*** Quelques coups de marteau ***

Moi, Gilberg, Vicomte de Bretagne, Juge du Berry, rend jugement dans l'affaire opposant le Duché du Berry à Lucius_iv,

Vus les principes fondateurs du droit berrichon, que sont le critère du bon père de famille, l'universalité d'action, ainsi que la jurisprudence coutumière,

Considérant que le dénommé Lucius_iv a pris d'assaut, dans la nuit du 1er au 2 septembre, la mairie de Sancerre,

Attendu que l'accusation de la Procure n'a été nullement contestée,
Attendu que l'accusé a lui-même reconnu les faits,
Attendu que l'accusé a lui-même annoncé son intention de prendre d'assaut la mairie,

Pour ces motifs, la Cour reconnaît le dénommé Lucius_iv coupable de Trouble à l'Ordre Public.

Attendu que le coupable a reconnu avoir agi sans réfléchir,
Attendu que le coupable n'a pas cherché à se dérober à la justice,
Attendu que le coupable n'a, à ce jour, jamais été condamné en Berry,

La Cour condamne le dénommé Lucius_iv à deux jours de prison.
La Cour prononce en outre le bannissement du Berry du dénommé Lucius_iv pour une durée de trois mois à compter de ce jour.

Je rappelle que les parties peuvent, si elles le souhaitent, faire appel de ce jugement devant la Cour d'Appel.

Rendu à Bourges par Gilberg, Juge du Berry
Le 16 septembre 1458,
Vroqu étant duchesse

_________________
Vicomte de Bretagne et de Chateaumeillant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lucius_iv - 16.IX.1458 - C - TOP (Révolte)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Axel - 22.IX.1458 - C - TOP (Révolte)
» [TOP] Niecke - Tentative de révolte - 15/08/1458 (2jours)
» Napoleon_Louis - 10.X.1458 - R - TOP (Diffamation)
» [Recherche] Volte-face
» Shigella - 29.I.1458 - C - TOP (Racket)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Greffe Ducal :: Archive des procès :: Révolte - Prise du Château - Trahison-
Sauter vers: