Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Allégeances au Duc Thomas, seconde édition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Thomas de Clérel
Vieux Duc
avatar

Nombre de messages : 3085
Fief : Dun-le-Roy
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Jeu 27 Nov 2008, 01:43

Seconde allégeance, le vieux Duc d’Aigurande qui s’approchait, norf de norf, le vieil homme avait certainement peur de s’endormir durant la cérémonie et venait donc faire allégeance le plus vite possible de peur que cela n’arrive…

Duc, pour vos terres d'Aigurande, de Saint Chartier et de Nohan Vic, je vous accorde aujourd’hui protection, justice et subsistance.

Je vous rassure tout de suite, cher ami, vous n’aurez pas à prendre cause pour nous contre le Roy, le Berry, Sa Majesté le Roy et son administration ont de très bonne relations, et je pense que cela va rester le cas longtemps.

Que Dieu vous garde et vous permettre de reprendre épouse sous peu pour vous assurer une descendance toujours plus nombreuse au service du Berry.


Le Duc scella l’allégeance par une accolade franche à son vassal et attendit la prochaine allégeance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 27949
Fief : Sury près Léré
Fontion sociale : ex-rectrice, douanière, voyageuse
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Jeu 27 Nov 2008, 08:52

Thomas avait reçu, à contre-coeur semblait-il, l'hommage du vicomte d'Ainay le Viel. Puis ce fut le tour du duc d'Aigurande, bien plus chaleureusement reçu. Ysabeau écoutait attentivement les paroles prononcées. Elle s'assombrit quelque peu aux derniers mots d'Aigurande, mais ils ne l'étonnaient pas. Aristote fasse que Thomas persiste dans sa loyauté à l'égard de la Couronne...
Après l'accolade donnée au duc d'Aigurande, celui-ci ayant rejoint sa place, elle s'avança à son tour, dans sa robe d'un beige soutenu, éclairée du jaune de son col car les frimas l'obligeaient à se vêtir plus chaudement, et s'agenouilla devant le duc du Berry.


Moi, Ysabeau, dame de Sury sur Léré, renouvelle l'allégeance de nos terres à la couronne ducale du Berry, en la personne du duc Thomas, légitimement élu.

Que le porteur de ladite couronne trouve en ma personne et en mon fief conseil, assistance et secours, pour la plus grande gloire du Berry, de Dieu et de Sa Sainte Eglise.

Que si un conflit venait vous opposer vous, Thomas de Clérel, Duc du Berry, notre suzerain, à un tiers, je jure que je prendrais cause pour vous, et mettrai mon épée au service du Berry.

Que si un conflit venait à vous opposer, vous, Thomas de Clérel, Duc de Berry, notre suzerain, à Sa Majesté Lévan III, Roy de France, notre souverain, je jure que je serais obligée de prendre cause pour lui. J'espère grandement toutefois que ceci n'arrivera jamais, et que le Berry restera toujours fidèle à la couronne royale à laquelle il a juré conseil, assistance et secours.

Que je ne puisse enfreindre la page de ce serment, ou aller à son encontre par un courage téméraire. Si cependant j'osais le tenter, que je sache que j'encourrais l'indignation du Dieu tout-puissant et de ses bienheureux prophètes.

Elle se tut, attendant la réponse ducale, pensant à tous ceux qui n'étaient plus et qui avaient fait la grandeur du Berry.

_________________




Le ciel est à tout le monde !
Vicomtesse (hé oui !) de Sury sur Léré
servante du Berry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
awacks
sujet conscrit
avatar

Nombre de messages : 66
Fief : Saint-Amand Montrond
Fontion sociale : Marquis
Date d'inscription : 13/05/2008

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Jeu 27 Nov 2008, 10:04

Sitôt la nouvelle de l'élection du Duc parvenue en Rouergue, le Marquis de Saint-Amand avait entrepris la rédaction de son message d'allégeance. Son messager parvint quelques jours plus tard en vue de Bourges par par une froide matinée de novembre. Sans prendre un instant de repos il chevaucha vers le château.


Citation :
Par la grâce d'Aristote,

Nous, Awacks, Marquis de Saint-Amand en Berry,

à Vous, Thomas de Clérel, Duc de Berry par la grâce des urnes,

salut.

Par la présente, nous reconnaissons comme suzerain vous, Thomas de Clérel, Duc de Berry par la grâce des urnes.

Que nous vous devons désormais respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait à vous opposer vous, Thomas de Clérel, Duc de Berry, notre suzerain, à Sa Majesté, Lévan, Roy de France, notre souverain, nous jurons que nous prendrions cause pour lui.

Que si un conflit venait vous opposer vous, Thomas de Clérel, Duc du Berry, notre suzerain, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Que nous ne puissions enfreindre la page de ce serment, ou aller à son encontre par un courage téméraire. Si cependant nous osions le tenter, que nous sachions que nous encourrions l'indignation du Dieu tout-puissant et de ses bienheureux prophètes.

Pour que l'autorité de notre sermentation obtienne une vigueur plus ferme dans les temps à venir, nous avons décidé de la confirmer par notre main et de la signer par l'impression de notre sceau.

nous Awacks, Seigneur du Marquisat de Saint-Amand en Berry, a écrit et ratifié,

Date en l'enceinte de l'hostel de Saint-Amand en Villefranche, le lundi 20ème jour de novembre de l'an Pâques MCDLVI [jeudi 27/11/08].

Qu'il en soit ainsi et heureusement. Amen.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
asterie**
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 10279
Fief : La châtre
Fontion sociale : Médecin
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Jeu 27 Nov 2008, 14:53

Asterie se présenta dans la salle des allégeances .Toujours impressionné par la beauté des lieux.
Regarda autour d’elle les nobles présents les salua.
Puis écouta le Duc avec attention sourit discrètement, non par irrespect bien au contraire.
Le Berry était une terre d’accueil il est vrai, mais avec des principes et surtout sa terre. Il était hors de question de se la laisser spolier par qui que ce soit.
Elle attendit son tour toujours un peu gêné d’être là entre toutes ses belles toilettes .Puis après tout pourquoi le serait ‘elle le Duc lui avait fait un honneur de la prendre comme vassale lors de son premier mandat.
Certes certain dirons que ce n’était que la succession de son défunt mari.
Mais si le faites d’être marié à un noble décédés procure un titre, faut ‘il le mérité …
C’était son tour elle s’approcha fît la révérence au Duc lui fît un sourire sincère et parla d’une voix clair.


Moi, Asterie d’Ambparé, Dame de Farges allichamps, prête en ce jour allégeance au Berry et au Duc Thomas de Clerel.
J'assure le Berry de mon soutien, de ma protection et de ma fidélité.
J’assure au Duc de toute mon amitié et de ma loyauté, et de mon honnêteté envers lui Thomas de Clerel et de mon duché.
Je mettrais à son service mes connaissances médicales, ainsi que mon épée.

Qu'Aristote veille sur notre Duché et sur notre Duc.


Asterie attendit ,son épée cela aurait bien fait sourire Gorille .Elle qui refusait de porter une arme mais il à bien fallu qu’elle s’y entraine...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chez-les-ambpare.forumchti.com/index.htm
Thomas de Clérel
Vieux Duc
avatar

Nombre de messages : 3085
Fief : Dun-le-Roy
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Jeu 27 Nov 2008, 16:48

Troisième allégeance, ce fut autour de Dame Ysabeau de venir lui faire allégeance visiblement plongée dans ses pensées…Le Duc en profita pour pensée à la Princesse Armoria, à quoi pouvait elle penser en ce moment ?
Lorsqu’elle lui eut fait allégeance, le Duc l’accepta en ces mots.


Dame, pour vos terres de Sury sur Léré, je vous accorde aujourd’hui protection, justice et subsistance, et ce temps que vous serez féal envers moi et ma terre. Puisse Dieu vous tenir loin de la félonie.

Pour ce qui est de mon allégeance à mon suzerain, elle ne fut pas faites exactement en ces mots, notez d’ailleurs qu’il est important de ce souvenir des mots qu’on emploi, afin de ne pas commettre de parjure…Mais vous n’étiez pas présente au Louvre, alors je vous pardonne votre ignorance…

Enfin rassurez vous, même si ma médiocrité a pu exister en début d’année, l’année se fini merveilleusement bien pour le Berry, mensonge et trahison n’étant pas marque de ma race, le Roy et ses serviteurs n’ont pas eut à se plaindre de moi, et je pense qu’ils n’auront pas à s'en.


Main tendu pour l’aider à se révéler, puis chaste baiser de paix pour sceller l’allégeance et la laissa retourner à sa place.

_________________


Dernière édition par Thomas de Clérel le Jeu 27 Nov 2008, 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas de Clérel
Vieux Duc
avatar

Nombre de messages : 3085
Fief : Dun-le-Roy
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Jeu 27 Nov 2008, 16:53

Dame Ysabeau qui pars, et un messager qui arrive. Après que la Maréchale d'arme ait pu en prendre connaissance, ainsi que le Duc, la lettre fut confié à la garde du page qui se tenait près du Duc.

Après la cérémonie, quand Thomas en aurait le temps et l'envie, il lui répondrait en ces mots :


Citation :
Moi, Thomas de Clérel, très Grand, très Puissant et Illustre Duc de Berry,

A Awacks, Marquis de Saint-Amand en Berry,

Salutations,

Cher Marquis j’espère que tout va bien pour vous en Rouergue, et que vous vous y plaisez.

J'ai, en outre, bien reçu votre allégeance pour mon second mandat.

En ma qualité de XI ème Duc de Berry, je vous accorde par la présente protection, justice et subsistance.

Fait à Bourges le 28 Novembre de l'an de grâce 1456.

Thomas de Clérel,

XI ème Duc de Berry.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas de Clérel
Vieux Duc
avatar

Nombre de messages : 3085
Fief : Dun-le-Roy
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Jeu 27 Nov 2008, 17:00

Quatrième allégeance, Dame Asterie sa bailli qui s’approche et se met à genoux, après qu’elle lui ait fait allégeance, Thomas lui répondit :

Dame Asterie, pour vos terres de Farges allichamps, je vous accorde aujourd’hui protection, justice et subsistance.

Puisse Dieu vous aider à tenir votre engagement et vous accorder rapidement un nouvel époux qui vous donnera descendance nombreuse et forte.


Le Duc aida la dame à se relever, puis, scella l’allégeance d’un baiser de paix chaste. Toujours debout, il attendit son prochain vassal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysabeau
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 27949
Fief : Sury près Léré
Fontion sociale : ex-rectrice, douanière, voyageuse
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Jeu 27 Nov 2008, 17:13

Ysabeau prit la main tendue du duc, accepta le chaste baiser de paix qui scellait l'allégeance, et s'en retourna dans la salle, cependant qu'Asterie s'approchait à son tour. Elle lui sourit, ses relations avec celle qui avait la charge de bailli étaient fort bonnes.

_________________




Le ciel est à tout le monde !
Vicomtesse (hé oui !) de Sury sur Léré
servante du Berry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zabouvski
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 219
Fief : Abbaye Cistercienne de Noirlac
Fontion sociale : Archevêque de Bourges & Abbé de La Bussière
Date d'inscription : 24/06/2008

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Jeu 27 Nov 2008, 18:32



En retrait, confortablement installé sur son grand fauteuil, le prélat continuait de suivre la cérémonie des allégeances, bénissant les nobles du pieux Berry en faisant le signe de la croix avec l'index et le majeur de sa main gauche. Dans sa main droite, il tenait sa croix processionelle.

En même temps, il adressait une prière silencieuse pour la paix et la concorde.

_________________

Ordre Cistercien - Le saviez-vous? Un diacre peut se marier et servir le Berry, comme un fidèle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cistercien.forumactif.com
Maryan
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 336
Fief : Vicomté de Culan, Berry
Fontion sociale : Amatrice de promotion canapé
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Ven 28 Nov 2008, 00:43

Elle avait gravi les marches du castel ducal en silence, l'air grave, la mine sombre, vêtue d'une simple jupe de camelot prune et d'un corselet de satin abricot, élégamment recouverts d'une jolie cape de finette brune.
Une mince guimpe de linon brodé recouvrait ses longs cheveux dorés, et des gants de cendal protégeaient ses mains d'ivoire.

La Vicomtesse posa un regard mélancolique sur les grandes portes de chêne massif. Il fût un temps béni où elle les franchissait toujours au bras de son époux, visage rayonnant et sourire aux lèvres.
Le bonheur autrefois lisible avait fuit ses traits réguliers, et la bouche aux contours lisses et à la couleur des roses printanières ne s'étirait plus que pour un mince sourire ne trahissant aucune espèce de joie.

Elle n'était revenue que par pure obligation, et peut-être aussi dans le mince espoir de revoir sa sœur et les quelques amis restants chers à son cœur en Berry.

S'avançant à pas mesurés dans la grande salle des cérémonies, elle jeta un regard neutre sur les nombreuses personnes alentours, détaillant les changements survenus, laissant les souvenirs envahir ses pensées.

Pincement de lèvres et soupir affligé. La plupart des gens de haut rang ici n'avaient de noble que la vêture. Les manières, quant à elle, restaient celles de roturiers braillards et avinés, qui n'avaient d'autres buts que de se pavaner en public, à coup de plumes colorés, de froufrous indécents, de quolibets puérils et de dithyrambes aussi idiotes que malvenues.

Ah, les dithyrambes...! Si les trois-quarts n'en connaissaient pas la définition, ils avaient au moins le mérite d'en connaître tout l'art.
Enfin, le mérite... Pouvait-il y avoir mérite à cracher paroles haineuses, pompeuses et belliqueuses à tout va, sous le prétexte fallacieux d'une pseudo-franchise cachant savamment une hypocrisie sans limite, dans le seul et unique but d'échauffer les esprits peu subtils de la populace ?

Le yeux pers de Maryan rencontrèrent la silhouette bien connue de la mégère de Farges-Allichamps. Hum... Certains auraient du y rester, dans la populace. La compagnie des andouillettes, des mules, des batracien amorphes et autres goujons faisandés aurait été pleinement suffisante pour satisfaire leur niveau intellectuel.

Détournant ses prunelles de la duègne décrépie venant de prononcer son allégeance, la Vicomtesse posa son regard azuré sur le Duc en exercice.
Un charmant visage et un air affable: nul doute que la générosité de Dame Nature profitait grandement à cet homme-là. Autant, peut-être, que son éloquence habile, qu'il était pourtant difficile de percevoir, tant l'homme était peu loquace, sauf évidemment lorsqu'il s'agissait de bêler.

Maryan n'avait jamais bien compris ce qui liait cet homme discret, aux propos généralement réservés, à son vulgaire parrain, le Duc d'Aigurande, plutôt connu pour ses manières de roublard ivrogne et ses discours puant suintant le cynisme et l'habileté sournoise.

Leur goût des femmes ? Sûrement pas. La douce Zoyah, dernière conquête de Face de Carême connue de Maryan, au charme tranquille et aux traits délicats, ne ressemblait guère à feue la Duchesse d'Aigurande, une femme à la franchise reconnue et à la répartie virulente. Pas plus qu'elle ne ressemblait, d'ailleurs, aux graines de lupanar que Sa Pilosité honorait bien souvent de ses faveurs libidineuses.

Pouvait-on donc mettre l'amitié des deux hommes sur le compte d'un rapprochement politique ? Certainement pas, dirait Maryan, bien que les deux compères soient du même parti. Quelles similarités pouvait-on trouver entre eux, quand l'un se targuait d'être contre tout ce qui se rapprochait de près ou de loin d'un royaliste, allant même jusqu'à afficher clairement son désir de les voir sous terre, et quand l'autre, tout au contraire, ne manquait aucune occasion de rappeler son affection pour la Couronne royale et pour le Grand Maître de France ?

À la vérité, seule la fausseté semblait lier les deux hommes. Chose peu surprenante en fin de compte, puisqu'en cette matière les deux ducs étaient passés maîtres.

Maryan esquissa un mince sourire, observant, amusée, le Duc en exercice afficher une amitié confiante et limpide envers la poule pondeuse royaliste d'à côté, qu'on avait préféré au Vicomte de la Chapelle d'Angillon pour officier.
La Vicomtesse se demanda ce que pensait son parrain de ce dernier fait, lui qui affichait volontiers son dégoût pour tout ce qui était étranger au Berry. La bovine maréchale d'armes, aux mamelles toujours plus grosses et plus exhibées telles pies sur pré, serait-elle pour autant parvenue à gagner l'amitié, ou tout du moins une considération bienveillante, du Duc d'Aigurande ?

Il en était probablement ainsi. Si l'on pouvait attribuer une phrase, une seule, au Poilu pour le résumer, ce serait quelque chose comme "Opinions et idéaux s'arrêtent là où commencent les intérêts personnels".

De l'avis de Maryan, le cas de Clérel différait quelque peu. Face de Carême, comme le surnommait autrefois affectueusement Mentaïg, était capable d'un tantinet plus d'honnêteté. Intégrité sans doute plus due à la douce bêtise affectueuse de l'idiot qu'il était qu'à autre chose.
Un "gentil abruti", comme l'avaient résumé d'autres.
Tellement prompt à faire étalage de sa bonhommie simplette qu'il s'attirait l'amitié de tous, y compris des plus grands de ce Royaume, qui finiraient sans doute par faire accéder Face de Carême à de plus hautes fonctions, au mieux par amitié généreuse, au pire par appétit de contrôle et goût malsain pour le marionnettiste.

Dommage... L'homme avait une physionomie agréable. Mais il fallait bien avouer que bêlement s'accordait mal avec virilité. Enfin... C'était toujours mieux qu'un meuglement, que l'on imaginait aisément provenir de la voisine du Duc en exercice.
Maryan posa un instant ses prunelles sur cette dernière. Pas de doute : on voyait très peu du papillon dans cette femme-là. Par contre, on distinguait très bien la larve.

La Vicomtesse s'approcha doucement du trône ducal. Le moment était venu pour elle de porter allégeance à ce Duc qu'elle n'estimait pas, en présence d'une Maréchale d'armes qu'elle estimait moins encore.

Oeil fixe, port noble, lueur froide et distante dans le regard. D'une geste prompt et gracieux, Maryan s'agenouilla devant son Duc, et commença à parler:


Nous, Maryan d’Ambroise, Vicomtesse de Culan, à Vous, Thomas de Clérel, Duc de Berry par la grâce des urnes, salut.

Par le présent serment, Nous vous reconnaissons Vous, Duc de Berry, comme suzerain, et reconnaissons :

Que nous vous devons désormais respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium)

Que si un conflit venait à vous opposer Vous, Thomas de Clérel, Duc de Berry, notre suzerain, à sa Majesté Lévan III, Roy de France, notre souverain, Nous jurons que nous prendrions cause pour lui

Que si un conflit venait à vous opposer, Vous, Thomas de Clérel, Duc de Berry, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour Vous

Que nous ne puissions enfreindre la page de ce serment ou aller à son encontre par un courage téméraire

Si cependant nous osions le tenter, que nous sachions que nous encourrions l’indignation du Dieu tout puissant et de ses bienheureux prophètes.

Qu’il en soit ainsi, et heureusement.

Amen.



Puis, docilement, elle attendit la réponse du Duc.

_________________


Dernière édition par Maryan le Sam 29 Nov 2008, 14:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://culan.1fr1.net/
Ysabeau
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 27949
Fief : Sury près Léré
Fontion sociale : ex-rectrice, douanière, voyageuse
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Ven 28 Nov 2008, 08:39

De sa place, Ysabeau vit entrer la vicomtesse de Culan. Maryan avait changé. Elle était toujours aussi belle, mais une gravité mélancolique assombrissait son visage. A peine un sourire, à peine une lueur dans ses yeux. Elle observa ses regards qui détaillaient sans aménité la plupart des assistants.
Maryan ne l'avait point vue. Pas grave, Ysabeau connaissait les soucis qui étaient les siens.
Quand elle la vit s'agenouiller, quand elle entendit son serment d'allégeance, elle se souvint d'autres cérémonies... Comme le temps avait passé... Et que la sinistre faucheuse avait oeuvré...
Elle écoutait, sans bouger.
Maryan... était-elle toujours son amie ?
Discrètement, elle lui fit un signe de la main.

_________________




Le ciel est à tout le monde !
Vicomtesse (hé oui !) de Sury sur Léré
servante du Berry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nebisa
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 03/09/2008

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Ven 28 Nov 2008, 21:43

La Maréchale notait les allégeances avec constance, s'appropriait un peu plus noms et visages, heureuse de voir la cérémonie se dérouller sans soucis, sans femelles à l'esprit dérangé en train de papoter avec les tapisseries et autres perturbations fort dommageable...

Encore que... la derniére nobliaude a se présenter ne semblait pas bien se porter... Elle était restée là, a fixer le vide, visiblement plongée dans ses pensées, comme si elle n'osait ouvrir la bouche, de peur de se voir remettre promptement, et aimablement, à sa place... Encore une de ces personnes plus fortes à la méditation qu'à l'action et la Malemort de s'étonner qu'elle n'ait pas déjà postulé à la pairie celle là... Quoi que seulement Vicomtesse, et même pas de mérites, la donzelle aurait pu, à loisir, converser par télépathie avec des gens de son accabit...

Tout en biffant le nom, bien heureuse dans son ignorance, la Malemort ne pouvait savoir que la petite dame, toutes à ses pensées, n'était même pas au fait des lois héraldiques, sinon, le nobliaude n'aurait pu que savoir que le Vicomte de la Chapelle d'Angillon, bien que poursuivant d'armes, n'aurait, de toute façon point pu préciser à la direction de cette grande cérémonie... n'étant point membre de la Hérauderie Royale de France...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cricriultras
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 1409
Age : 37
Fief : Domaine de Lazenay
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Sam 29 Nov 2008, 00:02

Cricri était venu en Berry pour assister à l'anoblissement de son filleul gilgaalad, elle en profitait donc d'être sur place pour se rendre dans la grande salle des allégeances puisqu'elle se devait de prester devant le Duc Thomas pour son deuxième mandat.

Elle avait revêtu pour la circonstance une robe dont le ton vert allait à son tein,coiffée d'un tour de tête avec guimpe qui tombait sur ses cheveux, une petite broche épinglée en épis de blé, cadeau de son tendre.

Elle n'était pas seule, son fils l'accompagnait elle lui donnait la main, il marchait depuis peu et ne tenait pas en place.

Monter les marches du château raviva des souvenirs, c'est avec un pincement au coeur qu'elle entra dans la grande salle,elle n'y était plus venu depuis son départ du Berry.
Elle confia son fils à sa nourrice qui suivait, lui indiqua un coin en retrait prés de la porte, si l'enfant s'agitait elle pourrait toujours sortir, lorsqu'un grand bruit se fit entendre, des bruits d'ailes et un croassement résonnèrent dans la pièce, elle leva les yeux pour voir Corbeau volant au dessus d'elle.


Puis Cochon fit son entrée !!! il arriva prés d'elle en grognant, pas content du tout..... elle ne pouvait pas espérer entrée plus discrète, ses joues s'empourprèrent.

Elle leva les yeux au ciel, eut un sourire pour son ami, s'il voyait la scène cela devait l'amuser.

Tous les regards se tournaient vers elle, elle aperçut Ysabeau et Asterie.
Elle espérait que Cochon se tiendrait tranquille, elle n'avait pas à s'inquiéter sa seule ennemie n'était plus de ce monde... Paix à son âme !!! c'est alors que ces yeux se portèrent sur une silhouette connue, le Duc d'Aigurande, George était là, elle fût surprise car contrairement à son habitude il ne dormait pas, du moins pas encore. Cochon se dirigea vers lui puis revint vers cricri.

Elle parcouru l'assemblée, le regard furtif elle espérait bien y voir des visages amis, qui d'un regard la soutiendrait, lorsqu'elle aperçu Maryan, cette dernière était en train de prester allégeance, Corbeau se dirigea vers elle et se posa sur son épaule un instant puis revins vers Cricri.

Venant en Berry elle ne pouvait pas ne pas les emmener,en souvenir de son ami Kuzcau, mais ils devaient rester dans le coche et non pas faire une entrée fracassante au château.Ils avaient dû échapper à la surveillance du Cocher, il allait l'entendre...... elle esquissa un sourire...
Elle devait se rendre dans la petite maison sur l'ile à Saint-Aignan, et souhaitait y emmener les compagnons de Kuz qui avaient été si chers à son coeur de son vivant.

Elle était impuissante face à la situation, ce ne sont que des animaux, et puis que diable, un peu d'animation à cette cérémonie ne ferait pas de mal...elle préférait cela aux ronflements de certains.

Elle attendit que le Duc Thomas réponde à Maryan afin de pouvoir s'avancer vers lui espérant qu'il ne lui tiendrait pas rigueur de l'intrusion de Corbeau et Cochon, qui, elle l'espérait allaient se tenir tranquille, cochon étant capable du pire.....

Elle n'osait lever les yeux vers Thomas.
Que de chemin parcouru, lui qui était prés d'elle lorsqu'elle était maire de Bourges et qui maintenant était Duc du Berry.....Elle avait toujours pensé qu'il était ambitieux et ferait son chemin..

_________________


Dame de  Lazenay


Dernière édition par cricriultras le Sam 29 Nov 2008, 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
George le poilu
Vieux Duc
avatar

Nombre de messages : 10626
Fief : RP: Saint-Aignan - HRP: Bruxelles
Fontion sociale : Duc à la retraite
Date d'inscription : 28/01/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Sam 29 Nov 2008, 11:40

george voit un cochon venir près de lui et marmonne "que fait donc ce gigot sur patte à cette cérémonie ?" quand il aperçoit sa filleule Cricri et comprend qu'il s'agit alors du vieux verrat de feu monseigneur kuzcau.

George se lève de son siège et traverse la pièce pour aller saluer sa filleule Cricriultras et prendre de ses nouvelles. Chemin faisant, il croise son autre filleule Maryan mais ne lui adresse ni parole, ni regard. Le duc n'en avait jamais voulu d'avoir rejoint le rang de ses adversaires et de continuellement déverser son fiel à son égard mais par contre, son absence à l'enterrement de son épouse Jazzette lui était resté en travers de la gorge et il n'était pas près de lui pardonner cette absence, surtout à elle la nièce adorée de Jazzette.

George est arrivé près de Cricri et lui fait une accolade chaleureuse


Cricri, comment vas tu ? as tu fait bonne route ? et comment va ton époux morillon, cela fait longtemps que je n'ai plus reçu de ses nouvelles.

_________________

Citation :
les royalistes sont utiles au Berry, ils lui fournissent l'engrais quand on les met en terre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas de Clérel
Vieux Duc
avatar

Nombre de messages : 3085
Fief : Dun-le-Roy
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Sam 29 Nov 2008, 14:54

La Vicomtesse de Culan fit son entrée dans la salle des allégeances, l’huissier l’annonça par tous ses titres, enfin par son titre de noblesse, puisqu’elle n’en avait qu’un, héritage de feu son époux.

Les deux gardes qui gardaient la porte se regardèrent à l’annonce du nom de la jeune femme.

L’un des deux chuchota à l’autre :


- « On m’avait dit qu’elle était morte »
-« Si fait, elle s’est suicidé de honte d’avoir été une si mauvaise épouse, à la mort de son époux.»
-« Mais non, elle est morte de maladie...qu’elle aurait attrapé à force de fréquenter trop d’hommes..., surtout depuis la mort de son époux…. »
-« Tu es sûr qu’elle ne s’est pas suicidée? »
-« Faut croire qu’elle est en vie…»

Elle s’avança et le Duc afficha un sourire, il appréciait les jeunes femmes plutôt jolies, et elle l’était.
Il se reprit, écouta l’allégeance et répondit :


Vicomtesse, pour votre terre de Culan, je vous accorde aujourd’hui protection, justice et subsistance.

Main tendu pour l'aider à se relever, et baiser de paix à sa vassale, puis il la laissa regagner sa place, et attendit la suite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
garius
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 452
Date d'inscription : 09/05/2008

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Sam 29 Nov 2008, 15:38

Gari arriva dans la salle des allégeances et salua discrétement les personnes déjà présentes, afin de ne pas perturber la cérémonie.

Quand le duc fut disponible, elle s'en approcha, se mit à genou et dit :

Moi, Garius, Dame de Baraize vous reconnais comme suzerain et XI ème Duc de Berry.

Soyez assuré de ma fidélité la plus totale au Berry et à sa couronne.

Je vous promets donc obsequium ,auxilium et consilium.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas de Clérel
Vieux Duc
avatar

Nombre de messages : 3085
Fief : Dun-le-Roy
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Sam 29 Nov 2008, 16:07

Sixième allégeance, dame Garius qui s'approcha. Le jeune Duc accueilli l'ex chancelière avec le sourire, écouta son allégeance et répondit :

Dame, pour votre terre de Baraize, je vous accorde aujourd’hui protection, justice et subsistance.

Puisse Dieu vous protéger et vous accorder une vie longue au service du Berry, de son Duc et de ses habitants.


Le Duc l'aida à se relever, déposa un baiser de paix sur ses lèvres pour sceller l'allégeance, et attendit son prochain vassal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cricriultras
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 1409
Age : 37
Fief : Domaine de Lazenay
Date d'inscription : 22/09/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Sam 29 Nov 2008, 19:07

Cricri vit arriver George vers elle, son visage s'assombrit
il lui fit une accolade,


Citation :
Cricri, comment vas tu ? as tu fait bonne route ? et comment va ton époux morillon, cela fait longtemps que je n'ai plus reçu de ses nouvelles.

Je vais bien, trés bien même , je suis ici depuis quelques jours déjà étant venue pour la cérémonie d'anoblissement de Gilou,d'ailleurs je t'y ai aperçu mais tu n'es pas venu me saluer.
Etant là je viens en personne prester allégeance, je reprendrai la route ensuite, on m'attends à Albi.


Quand à mon époux saches que je n'en ai plus, mon mariage a été annulé à ma demande, Morillon ayant disparu depuis de fort longs mois, il s'est enfermé dans un monastère aussitôt la naissance de mon fils, il n'a peut être pas supporté de savoir que c'était le fils de mon tendre Htfrison..
je n'ai reçu aucune explication ni aucune nouvelle. J'en suis désolée mais ton cousin est mort pour moi..


Elle lui avait parlé sur un ton un peu ferme.. au fait en parlant de mort mes condoléances pour Jazzette, mais je ne m'inquiètes pas pour toi, tu te remettra vite de son absence.... je ne pensais pas te voir au mariage de Chloé, c'était un mariage vraiment réussi!!! un peu long mais tu ne t'y es pas ennuyé !!! un sourire !!!!! mais point de salut de ta part !!! tu ne m'as peut être pas vu ....tu étais trop occupé !!

Pendant qu'ils conversaient, Cochon s'en prenait à la botte de george en grognant, elle se pencha et lui donna une tape. Elle essayait de suivre l'allégeance, jettait un oeil de temps en temps en direction de Ninon et Salvien, surveiller cochon, c'était beaucoup.....

Thomas venait de répondre à Maryan et Garius s'avançait. Trop tard pour elle, elle allait attendre encore un peu.

Lorsqu'elle entendit Thomas lui répondre elle s'apprêta à s'avancer
Tu m'excuseras, mon tour est arrivé, elle laissa george et se présenta devant le Duc, fit une révérence, mit genou à terre. Cochon l'avait suivi se tenant prés d'elle corbeau sur son dos.

Elle leva les yeux vers Thomas, l'air désolé mais avec un petit sourire tout de même.

Moi Cricriultras Dame de Lazenay et de Soires preste en ce jour renouvellement d' allégeance, de nos terres, au Berry et à son Duc Thomas de Clerel
je lui jure respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium) ainsi qu'au peuple berrichon.et met mon épèe au service du Berry si besoin en était


Puis regardant Thomas elle rajouta
je ne puis prester allégeance pour les terres de St benoit du Sault, n'étant plus liée par le mariage à Messire Morillon seigneur de St benoit du Sault dont je n'ai plus aucune nouvelle depuis de tres longs mois
et qui se trouve enfermé quelque part dans un monastère!.


Elle attendit les yeux baissés la réponse du duc

_________________


Dame de  Lazenay
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas de Clérel
Vieux Duc
avatar

Nombre de messages : 3085
Fief : Dun-le-Roy
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Dim 30 Nov 2008, 00:29

Septième allégeance, norf de norf, encore une femme, le Duc se dit qu’il était gâté…Il fut tout de même surpris de voir sa vassale arriver avec un cochon et espéra que le cochon n'allait pas se soulager dans la salle...voir sur les chausses d'un de ses vassaux...
Sourire aux lèvres, il écouta son amie lui faire allégeance puis mit ses mains dans les siennes et dit :

Dame, pour vos terres de Lazenay et de Soires, je vous accorde aujourd’hui protection, justice et subsistance.

Puisse Dieu vous aider à tenir l’engagement pris ce jour, et vous protéger.


Thomas l’aida à se relever, scella l’allégeance d’un baiser de paix, et avant qu’elle ne parte ajouta :
Norf de norf, j’espère que le seigneur va bien…Et j’espère que Dieu te donneras un meilleur époux, et que tu seras heureuse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Homme_des_bois
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 852
Age : 38
Fief : Sancerre
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Dim 30 Nov 2008, 14:18

Son tour était venu, la corvée reprenait. Si enfin un Duc avait le bon sens de limiter cette parodie de cérémonie à une par Duc élu, que de temps serait gagné... Se présentant devant le Duc Thomas, il s'inclina

Nous, Homme_des_bois, Baron d'Aupic, renouvelons notre serment d'allégeance au Berry et à sa couronne, et par celà à la couronne du Royaume de France.

Nous assurons obsequium ,auxilium et consilium au Duc Thomas, dans l'intérêt supérieur du Berry et du Royaume.

_________________
L'Homme_des_bois, Baron d'Aupic


Pour le bien de tous et non la gloire d'un seul
*Politicien retraité
*Ex Lieutenant des Grognards de Sancerre
*Ex Lieutenant et Sergent de police de Sancerre
*Ex Juge,Procureur, connetable, bailli et Capitaine du Berry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arator
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 237
Fief : Menetou-Couture
Date d'inscription : 30/03/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Dim 30 Nov 2008, 21:04

Le seigneur de Menetou-Couture se mit à genoux devant le duc

Nous Arator de Nailon, prestons en ce jour serment d'allégence à sa grâce Thomas de Clérel duc de Berry. Par le serment suivant, je lui offre mon épée et conseil. Je jure aussi faire respecter les lois berrichonnes au sein de mes terres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas de Clérel
Vieux Duc
avatar

Nombre de messages : 3085
Fief : Dun-le-Roy
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Dim 30 Nov 2008, 22:55

Huitième allégeance du jour, le baron d’Aupic qui s’avance. Allégeance écouté avec attention, toujours, et réponse identique à la précédente, comme toujours…

Baron, pour votre terre d’Aupic, je vous accorde aujourd’hui protection, justice et subsistance.

Puisse Dieu vous garder loin de la félonie, du mal et de ses disciples. Seul la Raison triomphera en ce bas monde, car l’idéal qui anime les berrichons reste intouchable.


Main tendu pour l’aider à se relever, franche accolade pour sceller l’engagement du jour, et le baron pu repartir, le jeune Duc attendit le suivant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas de Clérel
Vieux Duc
avatar

Nombre de messages : 3085
Fief : Dun-le-Roy
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Dim 30 Nov 2008, 23:00

Un nouveau noble qui s’avance vers le Duc, pour la neuvième allégeance du jour, en la personne du seigneur Arator. Le Duc accueilli son ami d’un léger sourire, écouta son allégeance puis répondit :

Seigneur, pour votre terre de Menetou-Couture, je vous accorde aujourd’hui protection, justice et subsistance.

Puisse Dieu vous garder longtemps en vie, vous assurer bon mariage et descendance nombreuse, pour la plus grande gloire de son Duc, mais surtout du Berry, car le Duc est malheureusement mortel, mais le Berry est éternel
.

Le Jeune homme aida son vassal à se relever, scella l’allégeance d’une accolade franche, et lui permit d’aller de retourner à sa place, attendant qu’un nouveau noble s’approche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ysandre
Vieux Duc
avatar

Nombre de messages : 2641
Fief : Chantôme
Date d'inscription : 07/11/2007

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Lun 01 Déc 2008, 19:44

La ronde des genuflexions continuait sous le regard attentif d'Ysandre.
Comme la plupart d'entre des nobles présents, elle avait fermé les yeux, le temps d'une prière pour leurs morts..
Quelques réminiscences surgissaient en sa mémoire, des visages aimés, d'autres qui l'avait déçue mais qu'importe, on n'emportait pas les rancoeurs dans la tombe, cuidait-elle.

Thomas présidait la cérémonie avec prestance et sérénité semblait-il.
De bonne grâce, la duchesse de Chantome s'approcha de son duc puisque son tour semblait venu, plongea dans une révérence sûre et étudiée.


Elle leva ses yeux clairs vers lui et attendit un instant qu'il lui fasse signe de prendre la parole .
Alors que le duc l'engageait à prononcer son allégeance, Ysandre, respectueuse, inclina imperceptiblement le chef en sa direction et lui dit en substance:


Au nom des terres de Chantome, j'assure devant vous, que je reconnais comme mon suzerain, légitimement élu, mon soutien inconditionnel au Berry.

Soyez assuré, mon duc, qu'en toutes circonstances je vous devrais respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium) et que ma fidèle épée reste, sans qu'oncques puisse en douter, au service de mon duché bien aimé.


La nuque penchée, Ysandre se tut, et patienta, immobile.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilberg
Vieux Duc
avatar

Nombre de messages : 5261
Age : 35
Fief : Vicomté de Bretagne
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   Lun 01 Déc 2008, 23:15

Appelé par son duc à Bourges afin de respecter son allégeance en obéissant à la levée du ban, c'est en armes que Gilberg s'avança dans la salle. Lorsque son tour fut arrivé, il s'approcha, plia le genou en terre et proclama

Moi, Gilberg, par la grâce de Dieu vicomte de Bretagne, renouvelle mon allégeance et celles de mes terres à la couronne berrichonne et à son duc. Qu'il trouve auprès de moi et de mes gens assistance et conseil et si, ce qu'à Dieu ne plaise, le besoin s'en faisait sentir, mon épée, pour Sa plus grande gloire.

_________________
Vicomte de Bretagne et de Chateaumeillant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Thomas, seconde édition   

Revenir en haut Aller en bas
 
Allégeances au Duc Thomas, seconde édition
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Partie seconde édition - tour 0 & mise en place
» Le Renouveau seconde édition
» Tournoi SSFIV Games Cultures 3v3 seconde édition MARSEILLE
» Descent 2 - Voyage dans les Ténèbres
» [Compétition terminée] Seconde édition du tournoi de Noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Le Château de Bourges :: Le Château de Bourges RP :: Salle des allégeances de la noblesse-
Sauter vers: