Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Missive urgente de l'Artois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alazaïs
nouveau sujet


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Missive urgente de l'Artois   Jeu 03 Avr 2008, 01:04

Citation :
A sa Majesté le Roy de France,
A son Altesse Armoria,
Aux Grands Feudataires du Royaume de France,
Et à tous présents et advenir. Salut

En ce deuxième jour du mois d'avril 1456, Nous, Lysandre, Comte d'Artois , pour que ne dure d'avantage la situation actuelle, menant l'Artois contre son Roy, proposons une trêve afin d'ouvrir de possibles discussions pour mettre fin au conflit.

Faisons savoir que cette trêve serait une première étape à l'ouverture de pourparlers, que nos troupes resteront en Artois sans intention belliqueuse mais en mode défensif, à condition qu'aucune troupe royale n'entre ou ne reste en territoire artésienne.

Alors, une rencontre pourra être organisée entre chaque parti, dans la zone démilitarisée située entre ces deux villes.

Espérons qu'une attention particulière sera portée sur ce premier pas, et qu'il n'y soit mis d'obstacle.

Sur notre Foy aristotélicienne, nous faisons le serment que cette trêve est une volonté sincère d'initier des discussions, et que nous apposerons notre scel sur une Armistice afin que celle-ci soit officielle et reconnue pour la recherche d'une paix durable.


Lysandre,
Comte d'Artois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alazaïs
nouveau sujet


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Missive urgente de l'Artois   Sam 05 Avr 2008, 01:57

RÉPONSE AU GMF:

Citation :
Faict à Arras le 4 avril 1456.

A tous présents et advenir. Salut.

Nous, Lysandre, Comte d'Artois,
Confirmons que demande de trêve à effectivement été faite de la part de son Altesse Armoria, son Altesse Morgennes et la Vicomtesse Pisan.

Informons que les conditions relatives à l'ouverture de cette trêve étaient la désorganisation de nos défenses rendant l'Artois vulnérable et à la merci des troupes royales en cas d'attaque.

Déclarons qu'il serait impossible à l'Artois de rentrer dans une trêve où une des parties se trouvent à genoux et l'épée sous la gorge. Il n'y aucun intérêt pour aucune partie à forcer une trêve et une paix si nous voulons qu'elle soit sincère et perdure dans le temps.

Avons annoncé publiquement, en réponse, notre désir d'ouverture d'une trêve sincère et où les discussions pour la paix ne seront pas imposées, et donc d'un espoir de fin des combats durables.

Constatons que, sans même avoir été félon, n'ayant jamais donné l'ordre d'attaquer les terres royales et cherchant à établir rapidement une trêve, nous nous retrouvons déjà pour le Grand Maistre de France comme non-loyaliste. (Coté loyaliste, coté Artois.)

Constatons que bien que chaque partie ait proposé l'ouverture d’une trêve, une attaque des troupes royales s'en est suivie montrant le peu d'envie d'aspirer à cette trêve, et paix, pour ceux-ci. Bien plus ponctuelle que l'ultimatum alors qu’ il eut été déclaré volonté de trêve des deux côtés.

Rappelons qu'une trêve n'est pas une paix et que demander le désarmement d'une des parties reviendrait à demander de sceller une paix imposée, et donc forcément très instable.

Rappelons que le peuple artésien ne peut être simplement rendu silencieux en imposant quoique ce soit et que notre refus de démilitarisation n'a pour but que de se diriger vers une paix sincère.

Rappelons que le peuple artésien a réagit si vivement car une partie d'eux-même s'est sentie bafouée par le passé. On ne guérit pas une plaie en pressant simplement dessus.

Réaffirmons notre désir d'ouverture de trêve et notre volonté à construire une paix durable.

Tenons à remercier le bon sens des Normands, particulièrement de l'armée normande à proximité de Péronne, pour ne pas avoir pris les armes contre nos armées qui n'étaient positionnées qu'en défense.

Lysandre,
Comte d'Artois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alazaïs
nouveau sujet


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Missive urgente de l'Artois   Mer 09 Avr 2008, 21:30

Citation :
Faict à Arras le 8 avril 1456.

A tous présents et advenir. Salut.

Nous, Lysandre, Comte d'Artois,


    Avons pris connaissance de la trêve demandée par son altesse Armoria... La perte d'un serviteur du Très-Haut est ressentie par tous mais réjouissons nous que se présente ainsi l'occasion de cesser temporairement un conflit qui meurtrit les âmes et les coeurs.

    Nous nous associons aux prières qui accompagnent Monseigneur Olaf vers sa dernière demeure, Mais nous prirons aussi pour ceux qui tombent à Péronne. Car toute vie est précieuse, celle d'un Pair de France comme celle d'un humble, clerc ou croyant.

    Ainsi pour que ce moment de répit soit profitable à la paix, nous proposons de se réunir à nouveau pour définir les conditions de la trêve afin que cette période de recueillement ne soit pas uniquement marquée par le renforcement des troupes en vue de nouvelles batailles qui ne peuvent que faire à nouveau couler le sang et retirer d'autres vies.

    Remercions les Flandres, la Normandie, la Bourgogne ainsi que bien d'autres personnalités, qui ont osé manifester leur indignation quand au refus du Domaine Royal de choisir une solution pacifique !


Lysandre,
Comte d'Artois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alazaïs
nouveau sujet


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 03/04/2008

MessageSujet: Re: Missive urgente de l'Artois   Lun 14 Avr 2008, 23:48

Citation :
Faict le 14 avril 1456,

A tous présents et advenir. Salut.

Nous, Lysandre, Comte d'Artois, avons répondu positivement à l'appel de trêve pour prier pour nos morts, dont Monseigneur Olaf, prouvant notre bonne volonté, mais le moment est venu de faire un pas l'un vers l'autre, pour arrêter de vivre dans ce climat de guerre.

Ainsi, nous renouvelons notre proposition de discussion, d'égal à égal, afin de trouver une solution, équitable pour chacun des protagonistes, assurant ainsi une paix durable.

En gage de bonne volonté, nous annonçons dès ce soir la libération du Vicomte de Chelles, retenu prisonnier depuis le début du conflit !

Nous espérons sincèrement que cette fois-ci ce n'est pas par la voix des armes qu'il nous sera répondu.

Lysandre,
Comte d'Artois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Missive urgente de l'Artois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Missive urgente de l'Artois
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP]Une missive pour l'évêque d'Autun
» Missive envoyé à la Garde de Hurlevent
» Missive à l'attention de Gwaenadynn Farral.
» Missive cachetée du Serment de Theramore
» Ambassade d'Artois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Le Château de Bourges :: Le Château de Bourges RP :: Le Rez de chaussée-
Sauter vers: