Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Baptêmes d'Andalouse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pomps
nouveau sujet


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Baptêmes d'Andalouse   Jeu 15 Sep 2016, 20:43

Le Curé Pomps poussa les lourdes portes de la Cathédrale de Bourges, y entra et rejoignit directement le baptistère, situé dans une des absides qui formaient un chemin de méditation, derrière le chœur de l'édifice. Elle vérifia que l'eau était propre, apporta un lutrin près du baptistère, puys s'éclipsa un court instant dans la sacristie, afin d'aller chercher un cierge, une médaille et une petite bague, qu'elle fourra dans la poche de son scapulaire, avant de revenir dans la nef pour déposer le cierge sur le lutrin, juste à côté de son missel.

Tandis qu'il s'affairait à ces derniers préparatifs, un novice montait au clocher pour tirer sur la corde commandant le carillon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andalouse
nouveau sujet
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 18/09/2016

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Dim 18 Sep 2016, 05:14

Andalouse était nerveuse, c'était une journée très spéciale et ignorait si ses invitations, trouverait réponse. Elle se rendit à l'endroit indiqué par le Père Pomps. La Cathédrale de Bourges était magnifique de l'extérieur et elle se demandait à quoi elle pouvait ressembler de l'intérieur. Elle avait revêtue un vêtement sobre et de circonstance, et sa longue chevelure d'ébène était remonter en chignon parfait. Elle resta sur le pavie de la cathédrale et écouta le carillon se faire entendre. Aujourd'hui était le jour de son baptême, et elle avait le pressentiment qu'elle vivrait ce moment seul avec le père Pomps et sa foi.

Après un instant, elle entra enfin, sans commettre le moindre bruit, et elle resta dans l'allé... cherchant du regard le père Pomps.. Puis, elle se dirigea vers l'avant et se glissant sur un banc de bois. Attendant la suite sagement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pasinul
nouveau sujet


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 18/09/2016

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Dim 18 Sep 2016, 10:30

Pasinul pressa le pas en arrivant devant la cathédrale et regarda le cadran solaire. Il était encore en retard visiblement. Maugréant contre la lenteur des pigeons voyageurs il se dirigea vers la grande porte. Apercevant son amie passant les portes, il se dit que finalement il n'était pas si en retard que cela. Il rentra dans le bâtiment religieux et rejoint Dame Andalouse mais tout en gardant une distance afin qu'elle puisse se préparer au mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomps
nouveau sujet


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Lun 19 Sep 2016, 00:32

La grande cloche de la Cathédrale se mis à sonner pour annoncer le début du Baptême d'Andalouse



Le père Pomps attendait avec impatience la prétendante au baptême afin de commencer la messe sans troubler la prière des autres frères. Il leva ses mains pour chercher l’encensoir afin de commencer la prière, et, ne la trouvant pas à sa place, se gratta la tête pour savoir où pouvez être passé l'instrument à la fumée si parfumé. Il eu juste le temps de le trouver que, déjà, tous les moines semblaient en prière, chacun sur son banc. D'un geste de la main, il les salua tous.

Bienvenue, mes frères et sœurs, bienvenue pour cette nouvelle célébration de la toute puissance du Tout Puissant. A l'issue de cette cérémonie, nous ferrons également, si elle le veux bien, entrer sœur Andalouse elle le veux bien, entrer sœur Andalouse dans la communauté des fidèles, pour que brille la foi, la puissance de l'âme et l'amour divin.

Le père Pomps attendit que les derniers arrivant avant de commencer la cérémonie. Les cloches se tinrent assez rapidement après la fin de son petit discours d'introduction, pour laisser place à un moment de prière en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andalouse
nouveau sujet
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 18/09/2016

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Lun 19 Sep 2016, 04:40

Andalouse, sentie une présence non loin d'elle et elle tourna la tête, le visage qu'elle perçus la fit sourire. Elle remercia de ce même sourire, messire Pasinul, elle était reconnaissante de sa présence. Elle était nerveuse devant le moment en lui-même, et se sentir soutenue, elle lui en fit une reconnaissance sincère.

Reposant son regard bleuté vers l'avant, elle suivit le père Pomps du regard, et laissa le temps de silence et des cloches tintés pour se recueillir et pour sa part, tenter de se calmer un peu. Elle ignorait encore complètement ce qui allait se passé et ses mains tremblaient légèrement
...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pasinul
nouveau sujet


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 18/09/2016

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Lun 19 Sep 2016, 11:33

Pasinul rendit le sourire qui lui était adressé. La pauvre semblait complètement stressée. Pourtant de ce qu'il savait, même si il n'était pas très religieux, les catholiques sont loin d'être dangereux. Le jeune homme était persuadé que tout allait bien se passait. L'odeur montante de l'encens le mettait de plus en plus à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse le Poilu
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 1612
Fief : la Ferté-Imbault
Fontion sociale : Duc de Berry
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Lun 19 Sep 2016, 12:43

L'ancien Duc de Berry poussa les portes de la cathédrale comme cela lui arrivait plus que rarement vu que les religieux se faisaient rares. Certains gardaient quand même son respect comme le frère Bardieu qu'il connaissait bien comme tout enfant de Berry et deux ou trois autres. Cependant, depuis son mandat, ces lieux étaient devenus un peu plus familiers, y cherchant parfois un peu de calme pour réfléchir mais aussi la fraicheur bienfaisante lui permettant de survivre aux fortes chaleurs de l'été. C'est qu'il n'aimait pas trop ça suer, transpirer à grosses goûte, sans que se soit pour une raison charnelle ou découper un royaliste tentant de passer en Berry.

Qu'elle ne fut pas sa surprise ce jour là lorsqu'il vit que les lieux étaient occupés. Nulle cérémonie ne s'y était déroulée depuis des années. Ce lieu n'avait plus fonction. Il déposa alors son épée contre le mur extérieur des lieux, comme le voulait la coutume et pénétra à l'intérieur.
Alphonse s'avança dans l'allée principale vu que la cérémonie n'avait pas encore débutée.


Pardonnez moi mais ... Qui êtes vous ?
Je n'ai pas été averti qu'un nouveau clerc ait été nommé en notre belle province.


Il étudia les visages plus attentivement, du clerc ou du moins, celui se faisant passer pour et des deux autres personnes présentes. Non, définitivement, ils ne lui disaient rien.

Vous n'êtes pas berrichons non plus.

Le Duc commençait à se demander réellement qui ils étaient et pourquoi ils étaient là. Comment cela se faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomps
nouveau sujet


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Lun 19 Sep 2016, 13:03

Le Curé Pomps continua, par une petite prière, en silence. Il s'agenouilla devant l'autel et commença à psalmodier comme un perroquet en transe au milieu d'une île déserte. Il n'osait pas se retourner de peur de voir une abbatiale vide, le silence de la prière devant assourdissant. Pas un mot était maintenant la règle dans tout l'édifice religieux édifié du temps d'Arnvald vivant et du temps probablement de Lescure que l'on encenser, au sens propre du terme, aujourd'hui.


Le Curé Pomps se retourna et vit des nouveaux venues, probablement pour assister au Baptêmes d'Andalouse, Il continua ensuite par une petite prière à Aristote, le "je vous salue Aristote", afin de préparer le temps de Lescure, le temps de la parole.

Le Curé Pomps ouvrit le livre des vertus et commença à lire un passage, sur saint Lescure, mais sans convictions. Il préféra raconter l'histoire plus que la lire. Un saint de l'ère du renouveau, et u des plus grands, même s'il a fondé un ordre concurrent de l'ordre cistercien. Bardieu avait voué cette année a honoré les saints, même les concurrents des saints cisterciens. Pendant qu'il se mettait à parler, il souleva également une sainte icone de l'homme que fut Lescure, dans son enveloppe terrestre, afin que son souvenir perdure, et, à travers lui, les idées qu'il a inculquées aux hommes.

Mes sœurs et mes frères, rendons grâce à saint Lescure, dont c'était la fête il y a quelques jours. Un saint, et que certains d'entre nous ont peut être connu, car il est mort il y a peu, quelques jours le 9 mai 1454* (HRP : c'était un personnage IG avec un vrai joueur derrière), jour que nous commémorons.

Citation :
Qui était il ? Tout d'abord, dans sa jeunesse, un cistercien, bien évidement, comme tous les hommes de bonne foi... Bardieu se dit qu'il en faisait un peu trop, là, mais le public était acquis à la cause, donc, un peu de publicité ne nuisait pas. Il arriva aux plus hautes fonctions de l'église par le travail : en effet, il est arrivé au tout début de la période de refonte du dogme, suite aux redécouvertes des textes d'Aristote. Il a œuvré, dans notre abbaye, à la refonte du dogme. Il a travaillé main dans la main avec une foule d’hommes illustres comme Fredstleu, Aaron, Arnvald ou Bynarr. C'était un âge d'or pour l'ordre cistercien. Bardieu repris la lecture, car le passage était mieux écrit que ses mots.

Il ne faut pas oublier le contexte politique et religieux de cette époque tumultueuse. En décembre, suite à la mort du Pape Nicolas V, les réformistes, appuyés, dans l’ombre, par le Roy de France, formèrent un front de plus en plus solide et influant. On a notamment retenu de cette crise une guerre des pamphlets cinglante entre le Cardinal Arnvald et le Roy de France, suivie de la démission dudit Cardinal Arnvald. Lors de cette vague de réformisme, on proposa de nombreux changements, lesquels étaient inacceptables pour une part non négligeable d’ecclésiastiques. Des curés, des évêques et des Archevêques se rangèrent alors derrière la bannière de l’Archevêque de Bourbon-Auvergne, Himérius, et provoquèrent un schisme. On pouvait noter parmi les conservateurs et thomistes rassemblés dans l’Eglise Conservatrice Aristotélicienne des hommes comme Karel, Abysmo, Trufaldini ou Lorgol.

C’est dans ce contexte de crise que Lescure commença son ascension. Homme de raison et de tempérance, d’équilibre et de réflexion, notre prêtre cistercien pris part aux débats houleux qui se déroulèrent entre les réformistes et les conservateurs. Souhaitant sincèrement concilier ou réconcilier les deux camps, il essaya de jouer un rôle de passerelle entre lesdits courants. Ne dit-on pas que les Grandes figures se révèlent dans l’adversité ? si tel est le cas, cette crise fut un bel exemple de ce vieil adage ; on y découvrit un Lescure modéré dans ses propos, avide de justice, cherchant le juste milieu, et surtout habile et fin théologien.

On a beaucoup discuté autour de cette affaire de l’ECA, essayant de déterminer lequel des deux camps avait raison. Lescure fut un de ceux qui comprirent que cette question était vaine, puisque son Eglise, la notre, était et se trouve toujours être le fruit de cette crise, héritière des thomistes autant que des réformistes. En effet, la politique de conciliation des contraires menées par des clercs de bonne volontés, comme notre saint homme, Karel, Frère Nico, ou d'autres encore, porta ses fruits. Parfois au prix d’artifices théologiques et philosophique compliqués, l’Eglise, au début du moi de janvier 1454, se réconcilia avec elle-même, et les thomistes regagnèrent le giron aristotélicien.

Bref, il ramena la concorde dans un temps troublé. Il fut également le premier camerlingue de notre grand église. Sa mort est une tragédie. Normand d'attachement, il fut emprisonné par les phookaïstes une secte normande proche d'un homme qui se faisait passer pour un Dieu. Il connut d’atroces souffrances pendant sa captivité et mourut quelques jours après dans la geôle de Rouen.
Une fin triste, mais son message principal était l'amitié, et, cela, nous ne l'oublierons pas. Bardieu passa outre les petits détails comme la fondation de l'ordre grégorien ou ses amourettes de vieillesse. Après tout, c'était un saint, mais un homme avant tout, il avait ses faiblesses.

Et maintenant, mes frères, je vous invite à réciter le crédo. A l'issu, nous partagerons l'amitié aristotélicienne par le partage du pain et du vin, puis nous ferrons le baptême d'Andalouse.




Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'après avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Très-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotélicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Éternelle.

AMEN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomps
nouveau sujet


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Lun 19 Sep 2016, 14:19

Alphonse le Poilu a écrit:
Le Duc commençait à se demander réellement qui ils étaient et pourquoi ils étaient là. Comment cela se faisait.
Je vous ai répondu par MP

POMPS

Curé de Vannes
Evêque émérite de Périgueux
Ex Curé d'Aurillac, Ex Curé de Tulle, Ex Evêque de Tarbes
Médaille d’Argent d’Aristote
Escuyer du Grand Couvain
Père Cistercien, Maître des Novices
Universitaire voie de l'Eglise
Ex Connétable du Périgord et de l'Angoumois

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johanara
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 265
Fief : Lignières et Saint Lys
Fontion sociale : Le Sud , quel trou!
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Lun 19 Sep 2016, 20:18

Et du fin fond de la nef, une voix feutrée s'écria :

C'est quoi tout ce bordel? C'est pas censé être un lieu désert ici? Je suis venue chasser des Pok...des escargots! Mon Duc? Cousin c'est vous qui faites une cérémoie sauvage?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse le Poilu
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 1612
Fief : la Ferté-Imbault
Fontion sociale : Duc de Berry
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Lun 19 Sep 2016, 22:53

Le jeune Poilu était abasourdi. Non seulement le curé l'avait totalement ignoré mais en plus il lisait dans les pensées !! Aucun doute, ce n'était pas un clerc mais bien un sorcier qu'il avait là face à lui. Ni une ni deux, l'ex Duc bouscula le faux curé pour éviter qu'il ne se mangea quelque sortilège en pleine face, courant ensuite autour de l'autel prit de panique en hurlant à l'aide à la garde et à la noblesse de Berry trainant dans les parages.
C'est alors qu'il entendit la voix de sa cousine résonner à l'autre bout de la nef.



Cousine !
C'est horrible, fait attention, c'est homme n'est pas ce qu'il prétend être, c'est un sorcier ! Il lit dans mes pensées ! Ce n'est pas parce que tu es rousse que tu es immunisée !*



Puis entamant une course vers sa cousine il fit demi-tour à mi chemin et retourna vers l'être maléfique, reprenant un peu ses esprits, il se devait de protéger sa sublimissime cousine, ses pauvres êtres pensant se faire baptiser, le Berry et le monde.





*copyright JD Jurgen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rubein
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 4822
Fief : Duché de Mareuil et Seigneurie d'Ardentes
Fontion sociale : Bailli
Date d'inscription : 20/03/2014

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Lun 19 Sep 2016, 23:23

Quand les cloches avaient sonné, Rubein avait enfourché son cheval, et au triple galop et  s’était rendu à la cathédrale de Bourges, lieu peu connu de lui puisqu’il n’était que très moyennement pratiquant, mais qu’il respectait.
Pourquoi des cloches sonnaient elles?... l’endroit était fermé et nulle cérémonie n’était à sa connaissance prévue.
Voila un  mystère qu’il fallait éclaircir. D’ailleurs de ce qu’il en savait, quand on rouvrait la cathédrale, c’était pour un événement de la plus haute importance.

Arrivé sur place il saute plus qu’il ne descend de cheval, l’attache vite fait, et main sur le pommeau de son épée, arrive sur le parvis. Une épée est posée là, une épée qu’il lui semble reconnaitre.
Un cri soudain lui parvient…


Johanara a écrit:
C'est quoi tout ce bordel? C'est pas censé être un lieu désert ici? Je suis venue chasser des Pok...des escargots! Mon Duc? Cousin c'est vous qui faites une cérémoie sauvage?

Le brun ne réfléchit pas, prêt à défourailler, il se rue à l’intérieur...

Parbleu ! Que se passe t-il ici ?

Il reconnait le Duc Alphonse, et sa cousine entrevue une ou deux fois dans les locaux du FIER et quelques personnes qu’il ne connait pas.

Ola! Vous auriez pu me dire qu’il y avait une fête, j’aurai apporté quelque chose.
Que célèbre t-on?


Mais si la situation est quelque peu cocasse, soudain cela se gâte, il est question de sorcellerie, et le brun a toujours redouté comme tout être normalement constitué la sorcellerie
Le  Duc Alphonse se tenant dans l’allée centrale, lui-même avance de quelques pas et se tient à ses côtés, regardant celui qui resemble à un prêtre, et qu’il désigne comme étant un sorcier.
Le brun à toujours entendu dire que le sans nom avait mille facettes, mais là tout de même, déguisé et dans une cathédrale, ça dépassait l'entendement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pasinul
nouveau sujet


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 18/09/2016

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Lun 19 Sep 2016, 23:48

Fatigué de sa marche forcée et aidé de la douce psalmodie, le jeune pasinul était à moitié en train de s'abandonner aux bras de morphee, quand tout à coup cet énergumène passa à côté de lui criant à tout va, ses cheuveux tentant tant bien que mal de le suivre.
Tout d'abord surpris le néophyte en matière de cérémonies religieuses pensa que cela faisait parti du spectacle mais lorsqu'il vit le pauvre cure s'étaler de tout son long et l'énergumène crier au sorcier, il fut pris d'un fou rire incontrôlé qui résonna dans toute la nef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse le Poilu
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 1612
Fief : la Ferté-Imbault
Fontion sociale : Duc de Berry
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Mar 20 Sep 2016, 02:32

Apercevant son ami Rubein pénétrer à l'intérieur de la cathédrale, surement alerté par les cloches, Alphonse reprit confiance.

Rubein ! Vient, j'ai une idée.

Le brun fonça à nouveau vers l’hôtel et et précipita vers l'eau bénite. Il s'en saisit et fit quelques pas en arrière tout en en aspergeant le faux curé en trempant sa main et la lui jeter au visage.

Nous verrons bien si ça lui fait quelque chose ! En tout cas, ça ne peut pas nous faire de mal à nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andalouse
nouveau sujet
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 18/09/2016

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Mar 20 Sep 2016, 04:54

Andalouse devint abasourdit devant toute la festive attraction, se dévoilant sans préavis. Sur l'instant, elle resta bouche-bée, puis elle se tourne en direction de Pasinul lui parlant du regard, lui demandant en silence, si il savait ce qu'il se passait?...

La cérémonie du Père Pomps était à présent bousculer en sa totalité, ainsi que son baptême par le fait même... Déjà qu'il avait été difficile jusqu'à présent de mettre en place ce moment important de sa vie, voilà que maintenant, cela semblait devenir une cérémonie théâtrale... Elle ne comprenait pas tout, mais aux dernières nouvelles, Père Pomps était nouvellement nommé Vicaire de Nantes, ce qui lui avait ouvert, du moins ce qu'elle avait compris, les portes de l'Officialité où il pouvait désormais être Juge assesseur et la cathédrale de Bourges lui avait été désigner par Monseigneur Cathelineau. Homme qu'elle ne connaissait pas le moindrement mais qui avait su aider convenablement le Père Pomps.

Le bouquet, fut l'instant où des accusations de sorcellerie vint se joindre à tout cette cacophonie... Andalouse se leva avec peu de cérémonie et contourna la ranger de banc qui la séparait de Pasinul et elle vint le rejoindre... Andalouse en manqua presque la totalité des dires du Père... De plus, Andalouse, n'avait pas perçus de dialogue réel entre le père et l'homme inconnu, peut-être un échange de regard certes mais voilà qu'elle était déstabilisé et déçue de l'écoulement du moment...

Andalouse soupira de déception, pourquoi venir détruire ainsi, un événement qui en sommes ne dérangeait personne, ne nuisait à personne. Jamais elle ne se serait permis d'agir de la sorte même devant des incompréhensions et un peu plus dans un lieu saint, même abandonné ou peu côtoyer, car l'installation était très sommaire en sommes.  Et de plus, même si elle n'était pas Berrichonne, ce n'était pas ainsi qu'ils donneraient l'envie de le devenir... Pourquoi ne pas attendre la fin de la cérémonie pour poser toutes les questions nécessaires à une bonne compréhension, et depuis quand fallait-il est natif d'un Duché pour y vivre quelques événements qui soit?

Andalouse attendit de voir la suite, afin de savoir si elle devait intervenir avec respect comme il en aurait du être dès le début, ou bien laisser paraître son sulfureux caractère volcanique du sud de l'Espagne....

Et la suite ne se fit point attendre... Elle resta complètement stupéfaite devant la réaction de l'homme inconnue qui avait fait le premier, irruption dans la cathédrale...jetant à présent l'eau bénite sur le Père pomps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pasinul
nouveau sujet


Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 18/09/2016

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Mar 20 Sep 2016, 08:13

L'air grave de son amie suffit à arrêter le rire de pasinul. Apparemment ce n'était pas du tout ainsi que cette cérémonie était sensée se dérouler. Il chercha du regard un moyen d'arrêter tout cela sans faire de bêtise mais n'en trouva pas il regarda dame Andalouse d'un air interrogateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pomps
nouveau sujet


Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 11/09/2016

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Mer 21 Sep 2016, 16:59

Le Curé Pomps continua le baptême d'andalouse en ignorant  : les imbéciles individus du Le Château de Bourges
J'ai nommé : Alphonse le Poilu, Johanara, Rubein
.

Pour le manque de respect à un Homme d'église

Je suis bien le Curé de Vannes

Monseigneur Cathelineau Botherel de Canihuel, Archevêque de Rennes, Primat de Bretagne, Inquisiteur, Exorciste a écrit :

Citation :
ANNONCE POUR LE DIOCESE DE NANTES

Moi, Monseigneur Cathelineau Botherel de Canihuel, Archevêque de Rennes, Primat de Bretagne, Inquisiteur, Exorciste,

Faisons annonce de la nomination du Père POMPS à la charge de Curé de Vannes.
Nous le félicitons et lui apportons tous nos vœux de réussite dans sa nouvelle charge.

Fait à Sant-Meleg
Le XVII AOUT de l'an  MCDLXIV.

Son Éminence Arnault d'Azayes est informé,

Le Curé Pomps était content de voir la futur baptisée.

La cérémonie devait être brève : vu qu'il s'agissait d'un baptême, il avait choisi pour la forme brève du rite. Et commença donc par, comme le voulait le rite, par la forme de base, et dit alors, tourné vers le groupe.

La lumière du Seigneur Dieu est parmi nous : il nous a sauvé, en nous donnant accès au paradis. Car il est le seul vrai, il est la seule lumière, la seule vérité.
En acceptant et en demandant le baptême, vous rejoignez aujourd'hui la communauté des fidèles. Vous accédez au monde des idées, et si vous resterez un bon fidèles, vous aurez accès au paradis quand vos terrestres jours seront terminés. Seul par Lui, à travers magistère de l'EAR, vous pourrez accomplir le destin qu'Il nous a promis.


Petite pause, et se retourne vers l'autel, donnant des épaules à l'assemblée.

Seigneur Dieu, Très Haut, accorde à ces âmes ta grâce.

Puis s'en retourne vers Andalouse.

A travers le baptême, vous rejetez les ennemis du seigneurs, comme la Bestes sans Nom, c'est à dire l'ennemi du genre humain, Satan,  et ses démons, qui trahirent le très Haut dans les temps avant les siècles. Vous prenez dans votre cœur l'Amour de nostre Seigneur Dieu. Par votre silence à ces mots, vous acceptez humblement la gloire infinie de Dieu.

Il attendit quelques instants. Puis par cœur, il récita donc un extrait du Livre 1, le Mythe Aristotélicien- Partie VII, l'amour.

“Nous sommes certes enchaînées à la matière, certes soumis à ses lois, mais notre but est de tendre vers Toi, l’Esprit Éternel et Parfait. Donc, selon moi, le sens que Tu as donné à la vie est l’amour.” Alors Dieu dit: “Humain, puisque tu es le seul à avoir compris ce qu’était l’amour, Je fais de tes semblables Mes enfants."

Ainsi il en a été rapporté à nous.


Autre instant de silence. Il pris alors le livre des vertus, et ouvrit la partie doctrinale, et montra un texte aux deux futurs croyants. Il devaient, en fait, lire le Credo, dés qu'il eu dit ces mots.

Chers, Andalouse, en quoi croyez vous?

Il lui indiqua avec beaucoup d'insistance le texte.


Citation :
Je crois en Dieu, le Trés-Haut tout puissant,
Créateur du Ciel et de la Terre,
Des Enfers et du Paradis,
Juge de notre âme à l'heure de la mort.

Et en Aristote, son prophète,
le fils de Nicomaque et de Phaetis,
envoyé pour enseigner la sagesse
et les lois divines de l'Univers aux hommes égarés.

Je crois aussi en Christos,
Né de Maria et de Giosep.
Il a voué sa vie à nous montrer le chemin du Paradis.
C'est ainsi qu'aprés avoir souffert sous Ponce,
Il est mort dans le martyr pour nous sauver.
Il a rejoint le Soleil où l'attendait Aristote à la droite du Trés-Haut.

Je crois en l'Action Divine;
En la Sainte Eglise Aristotelicienne Romaine, Une et Indivisible;
En la communion des Saints;
En la rémission des péchés
En la Vie Eternelle.

AMEN


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilgaalad
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 4621
Fief : Savigny et Chaillac
Date d'inscription : 16/09/2006

MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   Mer 21 Sep 2016, 20:31

[Pop pop pop intervention modération :
Je clôture car ça devient n'importe quoi. Le RP doit être respecté ce qui n'est pas le cas ici présentement.
Merci de ne pas mélanger HRP et RP.

A moins de sorcellerie, je ne vois pas comment vous connaissez le nom des interventions à part celui de Rubein, vu que celui-ci a été cité.

J'ai régulièrement parcouru le rp:
Vous êtes visiblement le seul à ne pas comprendre ce qu'il se passe.
Les autres joueurs jouent un jeu et vous faites le mélangiste.

Il faudra aller jouer ailleurs car ce rp est terminé.]

_________________
Gilberg a écrit:
Vox Gilgaaladi, vox cancrorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baptêmes d'Andalouse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Baptêmes d'Andalouse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baptêmes d'Andalouse
» demande de baptême pour les von Frayner
» Demande de baptême
» [RP Saint André] Baptême de Mélisandel
» Confirmation de Servanne - Baptême de Tete08700

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Le Château de Bourges :: La Cathédrale de Bourges-
Sauter vers: