Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Une vieille histoire : la guerre de la poire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysabeau
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 27949
Fief : Sury près Léré
Fontion sociale : ex-rectrice, douanière, voyageuse
Date d'inscription : 03/05/2006

MessageSujet: Une vieille histoire : la guerre de la poire   Lun 27 Avr 2015, 19:12

Cela faisait bien longtemps que j'en avais envie
Alors voilà... un petit résumé de la fameuse guerre de la poire, que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître.
Quelle époque mâtin, quelle époque !
Ecoutez...

Citation :
La guerre de la poire

L'histoire se passe au cours du mois de juillet de l'an de Pâques 1454, dans le duché du Berry. Elle concerne une guerre née entre la ville de Sancerre et celle de Saint Aignan.

La ville de Sancerre produit et fournit la poire pour tout le Berry. Des convois provenant de là, approvisionnent les différentes cités. Les quantités sont malheureusement limitées.

Or un jour, un convoi, parti de Sancerre, est attaqué alors qu'il se rend à Saint Aignan, la ville voisine. Toute la cargaison est pillée.
Aussitôt, les relations entre les deux villages s'enveniment, Sancerre accuse Saint Aignan d'avoir détourné cette poire pour accroître ses réserves et Saint Aignan accuse Sancerre de vouloir conserver la poire pour ses habitants.

Il est vrai que le maire de Saint-Aignan, George Poilu, s'était imprudemment vanté en public d'avoir une réserve personnelle du divin breuvage, réserve d'origine pour le moins suspecte.

Donc après quelques échanges virils et la décision Sancerroise d'appliquer un strict embargo sur ce produit, George Poilu, grand amateur de cette liqueur, décide de venir prendre en personne la poire stockée à Sancerre. Cette dernière se prépare à combattre : des groupes sont formés, souvent composés de jeunes volontaires. Ceux ci sont disposés aux portes pour protéger la ville des troupes de Saint Aignan qui se rassemblent autour. Les combats éclatèrent. Durant deux jours Sancerre résiste. Un soir, les défenseurs chargés de la porte nord sont étrangement éliminés les uns après les autres par des éléments infiltrés en ville: la porte reste sans défense et aussitôt les troupes ennemies s'en emparent sans même combattre et entrent dans la ville. Commencent alors les combats sur les barricades érigées à travers les rues de Sancerre.

L’homme des bois, un des défenseurs de la ville, est mis hors combat, les combats sont terribles mais les barricades tiennent.
C'est alors que Dame Josybabas, représentante du conseil ducal, organise des négociations afin d'arriver à un accord entre les villages. Celle ci ont lieu à Sancerre, en la maison sise sur la parcelle numéro 20. Une trêve est decretée. On retrouve autour de la table entre autre George Poilu , maire de Saint-Aignan, Ethelred, maire de sancerre, Gilberg, lieutenant de Sancerre, Angus Demoultebière, sergent de Sancerre , Jazzette , CAC de Saint-aignan, , Wandrian, de Saint Aignan et Galvane , Homme des Bois et le nouveau venu Gallup.

Ces négociations sont tendues, les provocations sont multiples et réciproques. Et surtout, alors que l'on pouvait espérer encore un accord, se produit un grave incident.

Un convoi d'approvisionnement en provenance de Saint-Aignan a été attaqué et son escorte massacrée. Sancerre est accusée d'avoir rompu la trêve. Pour finir, les tables volent, les injures fusent, les armes sont tirées et les hostilités reprennent de plus belle.

Le lendemain, on découvrira qu'une poudre mystérieuse a été ajoutée dans les boissons des participants. Lunaire identifiera cette poudre comme étant un puissant excitant à base d'absinthe, augmentant l'énervement des participants.

Un message perdu tend à prouver que des éléments extérieurs sont infiltrés en ville et ont pour mission de saboter les négociations, et de provoquer des incidents.

Les hostilités reprennent et les troupes plus nombreuses de Saint Aignan avance en direction de la mairie, dernier bastion Sancerrois. Les stocks de poire sont stockés à la mairie qui sera défendue par les derniers combattants valides, mais finira par tomber, dame Ethelred ayant été grièvement blessée. Triste moment…

Simon Gallup décide de descendre à la cave de la Mairie, afin de détruire les réserves. Las ! L'essentiel des stocks à déjà disparu !!
Quand les hommes de Saint-Aignan commencent à piller la mairie, seule une petite réserve bien cachée est découverte.
Quelques semaines plus tard, Simon Gallup, nommé garde chasse, découvre un cadavre en forêt, à l'entrée du souterrain qui mène droit à un passage secret dissimulé dans les caves de la mairie.
Homme des bois, qui de son coté avait découvert le passage coté mairie, est retrouvé inanimé en ce tunnel.*

Les documents retrouvés sur le cadavre donnent quelques indications. En fait, l'attaque du convoi de Poire et de celui de vivres est le fait d'une compagnie de brigands très organisés, qui ont profité d'une situation tendue pour déclencher un conflit, qui leur a permis de s'approprier l'ensemble des réserves de Sancerre, tandis que Leur chef était le petit fils bâtard d'Arnaud de la Cervole**, dit "l'Archiprêtre", (ancien connétable de France et mercenaire impitoyable). Sous couvert de cette opération, l’héritier de l'archiprêtre tentait d'assouvir une vengeance personnelle contre Shaigan, capitaine de sancerre et vicomte de Gracay, vicomté qui avait été à la charge de l'archiprêtre par le passé** et qu'il considérait donc comme son du. Mais un incident éclata dont on ne sait rien, et le malheureux fut trucidé par ses propres hommes.

Ces faits furent établis par une commission d'enquête regroupant Wandrian, Bernhari, Swip, Gallup, Galvane et Homme des bois, à la suite de quoi une grande fête fut donnée entre nos deux villages pour sceller une paix qui n'aurait jamais due être rompue.

Par la suite, on apprit que les stocks de Poire volés furent écoulés à la cour des miracles, à Paris, probablement par un ordre de brigands connus sous le nom de "La rose noire», et que les marauds infiltrés à Sancerre pour provoquer la chute de la porte nord sont les sieurs Ange, Grand Louis et Petit Robert, plus connus sous le sobriquet des "spadassins".

Par Mathilde, avec l'aide de gallup, hdb et tous les autres...







_________________




Le ciel est à tout le monde !
Vicomtesse (hé oui !) de Sury sur Léré
servante du Berry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une vieille histoire : la guerre de la poire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une vieille histoire : la guerre de la poire
» histoire de la tactique
» La guerre de la poire
» Guerre & Histoire 4 : la review
» [Histoire] - La grande Guerre du Chaos -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Le Château de Bourges :: La Bibliothèque Volpone de Médicis-
Sauter vers: