Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Coeur - 24/08/1461 - C - TOP

Aller en bas 
AuteurMessage
madenn
sujet actif


Nombre de messages : 189
Date d'inscription : 05/06/2013

MessageSujet: Coeur - 24/08/1461 - C - TOP    Dim 8 Sep - 8:43

Juge : Astérie d'Ambparé
Procès instruit par : Vincent de Noldor

Accusé : Coeur
Accusation : mairie de chateauroux


Témoins :alleaume, maire de chateauroux



Sanction prononcée par la Cour :
Arrow Coeur était accusé de trouble à l'ordre public.
Le prévenu a été condamné à une amende de 15 écus.


Minutes du procès :

Citation :
Acte d'accusation
Votre honneur

j’ouvre ce procès contre dame cœur, à la demande de monsieur le maire de Châteauroux nous somme le 21 aout 1461 cette affaire aura pour motif un cas de trouble à l’ordre public
En effet prendre tout le bois sur la marcher est préjudiciable, puisque les charpentiers on en besoin les boulanger en ont besoin pour le pain, si plus de bois on ne peut plus construit de sceau ni faire cuire du pain, ce qui provoquera la faim de tout habitant de Châteauroux.

*ouvre le codex et cite la dite loys.*

17) Constitue un acte de trouble à l’ordre public, toute perturbation au bon ordre, à la sécurité, à la salubrité et à la tranquillité publique (extrait du droit coutumier établi par Volpone et Arnvald en 1451)

*me prend des documents qu’ il lit à haute voix et les déposa devant madame le juge, a fin quelle constate les fait.*

Voici une copie de la lettre

* Expéditeur : Coeur
* Date d'envoi : 20/08/1461 - 21:56:36
* Titre : Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: BOIS

* Il est bien connu que le Berry et le pays des "grands noirs "

Vous en etes un magnifique specimen.

Voici un document avec les preuves fournit par Mr le maire

les preuves :

1461-08-20 18:20:05 : Vous avez vendu 5 stères de bois pour 4,00 écus à Coeur.
1461-08-20 16:30:03 : Vous avez vendu 10 stères de bois pour 4,00 écus à Coeur.

Non seulement le Mr le maire lui a demandé d’arrêter d’en acheter que cette dame continue a la faire et qu’elle a l’audace d insulté le Berry dans sa lettre.

Je laisse la parole à la défense afin de vouloir s’exprimer sur les faits reprochés l’accusation appellera sir alleaume maire de Châteauroux pour son témoignage.

Mais avant il est important de signaler ceci.

Conformément à la coutume berrichonne, le prévenu a le droit de se faire représenter par l'avocat de son choix.

L'ordre des avocats du dragon propose de représenter à titre gracieux toute personne qui en feront la demande.

*retourne s’assoir et écoute la suite du procès, en signant l’acte pour les archive.

Fait Par Vincent de Noldor
Procureur du Berry le 21 aout 1461
Sous le mandat du Duc Georges
.
Citation :
Première plaidoirie de la défense
*Coeur arrive pour sa premiere defense.*

Bonjour , je me presente Coeur , Corsaire du roi.

Je n ai pris que du bois a 4 ecu en tres petite quantité .
Que ce maire apporte les preuves , vous verrez que c est 15 bois a 4 ecus que j ai pris.
Il en reste donc beaucoup au dessus, je n ai declenché aucune penurie
Je n ai en aucune façon déstabilisé le marché

J ai pris une fois 10 et une fois 5

J ai dit au maire de marquer son bois en le faisant un peu plus cher ou un peu moins cher , que nenni , monsieur est trop fier et du coup j ai eu droit a un courrier d insulte , je me reserve d ailleurs le droit pour deposer une plainte contre lui pour injures, et menaces.

Cette personne est non seulement maire mais aussi prevot , membre de la liste majoritaire de ce comté.
Alors evidemment il peut faire ce qu il veut , meme insulter ceux qui lui deplaisent

Voici d ailleurs ce fameux courrier

Expéditeur : Alleaume
Date d'envoi : 20/08/1461 - 22:05:20
Titre : Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: Re: BOIS

Mais je vous emmerde. Personne ne vous a demandé de venir ici, je me contre fiche de votre bateau. Pour qui vous vous prennez pour m'injurier ?
Faut te calmer la gueuse, tu parles pas a n'importe qui.

Vous vous etes un beau spécimen d'imbécilité, et je mache mes mots.

Vous etes tellement idiote, que vous n'êtes pas capable de comprendre ce qu'on vous dis

Alors maintenant foutez moi le camps d'ici, on se reverra au tribunal.

Cette personne abuse de son pouvoir de maire et du meme coup de son poste de prevot

L affichage en mairie permet l achat , et je n ai pas acheté des quantité enormes , il restait encore du bois a un peu plus elevé sur le marché

Je laisse la parole a l accusation

*Coeur alla se rasseoir*
.
Citation :
Réquisitoire de l'accusation
*Mon dernier acte dans ce procès ne va pas être aussi simple.*

*alors qu’il était dans c est pensée un homme ouvrit les porte du tribunal et entra donner un parchemin au procureur*

1461-08-21 13:20:04 : Vous avez vendu 5 stères de bois pour 4,00 écus à Coeur.

Votre honneur

J es bien entendu la défense puis Mr le maire.

Cependant malgré les lettre de Mr le maire elle continus d’acheter le bois, prend le morceau de parchemin arriver plutôt.

Ce parchemin indique qu’elle a encore acheté aujourd‘hui 5 morceaux de bois.

*Puis le pose devant madame le juge afin qu’elle constate *

Pour l’accusation cela ne fait aucun doute, la cours doit condamner ce comportement, et votre lettre, prouve que vous l’aviez insulter en premier , quand on insulte un haut place un noble faut pas s’étonner à ce qu’ il réponde .

Vous l’auriez écoute et ne plus acheter les stère de bois, tout cela se serais finit mieux pour vous,

L’accusation soutien le maire de la ville, l’accusation demande une amande de 50 Ecu.

Je laisse la parole à madame le juge afin qu’elle donne verdict.

*S’assoit sur son bancs est attend*
.
Citation :
Dernière plaidoirie de la défense
je ne vois pas en quoi 15 steres de bois un jour et 5 un autre tous à 4 ecus peuvent destabiliser un village ou il y a une foret.

Je tiens a rpreciser que rien n interdit dans ce village d acheter du bois, si c n est l humeur d un maire qui à ses tetes.

De plus j ai laissé tout le bois aussi e 4 ecus, et il y en avait , donc je n ai pas créée une penurie.

Maintenant dire a quelqu un que c est un specimen de grand noir , parce que cette personne est habillé en noir , je vois pas trop ou est l insulte.
Je comprendrai mieux si j avais fait allusion a sa cuirasse en disant qu elle etait a son effigie.

Moi qui suit Capitaine corsaire je n ai pas l habitude non plu de me laisser insulter ainsi.
Je n ai pas rencontré de problemes dans les autres villes du Berry que j ai traversée.

Ai ayant discuté avec pas mal de Berrychons , il semble bien qu il soit tres connu comme etant un grand mangeur d avoine.

Je demande ma relaxe , je dois sortir du Berry aujourdhui ou demain, pour regagner mon navire .

Veuillez faire dilligence pour le verdict , commandant un navire assez puissant je suis souvent demandée pour des missions importantes
.
Citation :
La défense a appelé / à la barre

.
Citation :
L'accusation a appelé alleaume à la barre
Voici son témoignage :
Bonjour Votre Honneur, Messire Procureur,

Je vienns en effet témoigner du comportement de cette dame.
il y a quelques jours elle m'a demandée si j'avais du bois a lui vendre, je lui ai dis que non.

Car nous n'en avions plus sur le marché ! La mairie a alors mis 10 stères a vendre, elle les a toutes achetés sans en laisser pour les autres. Car MADAME veut reconstruire son bateau, mais elle se fiche que les boulangers n'aient pas de bois. Après tout elle s'en moque !

Je lui ai donc écris une lettre lui disant d'arrêter de tout acheter, ce a quoi elle m'a répondu qu'elle était d'accord,
Or quelques heures après avoir remit du bois, encore Dame Coeur qui l'achète !
Je lui ai deonc demandé si elle se fichait de moi, ceux a quoi elle a répondu par sa lettre injurieuse.

Nul n'est censé ignorer la jurisprudence qui a lieu en Berry sur les destabilisations du marché. Car c'est bien ce qu'elle a fait, en privant les Castelroussins de bois, elle c'est rendu coupable de destabilisation.

Je vous demanderai donc de la condamner à une forte amende, cela lui fera passer l'envie de rire du Berry
.
Citation :
Verdict de la Cour
**Nouvel acte d’accusation certes fois-ci pour l’achat de marchandises sur le marché.
Elle écouta l’acte d’accusation puis regarda l’accusée elle se souvient avoir répondu à un courrier pour une demande de bois importante. Elle avait dit oui au départ puis le duché a eu besoin de bois donc il était prioritaire.
Elle prit le courrier que l’accusé lui tendit et le lu. Elle leva un sourcil et bien quand le Duc était en colère il n’y allait pas quatre chemins ! **

D’après ce que je peux constater sur la lettre aux nombres de morceaux de cire (re, re,re,re) il y a eu plusieurs missives donc plusieurs correspondances , vous ne me montrer que celle qui incrimine le Duc Argenton Maire de Bourges.**la juge sourit**

**Puis la juge écouta le témoignage du Maire de Châteauroux. **Merci de votre témoignage votre grâce.

**L’accusée revient à la barre **

Je comprends que vous soyez en colère votre bateau a besoin d’être réparer et vous n’avez pas le matériel pour ce faire. Mais est-ce une solution que d’insulter un haut dignitaire de prendre ce qui vous ai interdit .
Le Maire de Châteauroux vous avait demandé de ne pas acheter de bois à 4 écus vous en avez acheté tout de même.
D’après ce que je comprends il y avait du bois plus cher, mais vous n’avez pas respecté la demande du Maire de Châteauroux.
En effet je ne pense pas qu’il y ai quoique ce soit qui interdise d’acheter du bois mais si le maire le met à 4 écus c’est pour éviter de défavorisé les boulangers et les charpentiers. En achetant ce bois vous ôter aux artisans de Châteauroux d’en disposer.
Je vous prierais également madame de mesurer vos propos.

Vous êtes capitaine de votre navire donc maître à bord, comme chaque maire est maître de sa mairie sous l’autorité du Duc du Berry.

**La juge écouta le procureur se tourna vers l’accusée.**

Attendu que l’accusée n’a pas tenu compte des différentes lettres.
Attendu qu’accusée a récidivé.
Attendu que l’accusée a fait actes de présence dans ce tribunal.

Je condamne l’accusée à une amande de 15 écus un écu par stères non autorisé à acheter.

Qu’il en soit ainsi !

**Le petit marteau retendit dans la salle du tribunal.

Fait à Bourges, les 24 jours d’août de l'an Pâques 1961, par Asterie d’ Ambparé, Juge du Berry, au nom du Duc du Berry, Georges le poilu.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Coeur - 24/08/1461 - C - TOP
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [LEGO] Coup de coeur"metal sonic"
» [Lego] Coup de Coeur: BlueStarMedia
» [Guilde Alliée] "Coeur Vaillant"
» Nabaztag au coeur d'un jeu urbain multimédia !
» Le coeur de Pandala.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Greffe Ducal :: Archive des procès :: Escroquerie - Marché-
Sauter vers: