Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Miya – 2/08/1461- R - TOP (lances)

Aller en bas 
AuteurMessage
asterie**
sujet acharné
avatar

Nombre de messages : 10465
Fief : La châtre
Fontion sociale : Médecin
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Miya – 2/08/1461- R - TOP (lances)   Mer 14 Aoû 2013, 18:42

Juge :Asterie

Procès instruit par :Vincent de Noldor

Accusé :miya

Accusation :Duché du Berry


Témoins :


Sanction prononcée par la Cour :
Arrow

Le prévenu a été relaxé.

Minutes du procès :

Citation :
Acte d'accusation

Votre honneur

J’ouvre ce procès à l’encontre des personne qui sont en lance qui on aider à prendre la mairie de saint Aignan l’accusation appelle à la barre Miya .

J’ouvre ce procès ce jour 28 juillet 1461 pour trouble à l’ordre public.

Il est important de récité les loys pour que tout le monde comprenne bien

17) Constitue un acte de trouble à l’ordre public, toute perturbation au bon ordre, à la sécurité, à la salubrité et à la tranquillité publique (extrait du droit coutumier établi par Volpone et Arnvald en 1451)

1) Du critère du bon père de famille:
Est permise toute action que pourrait commettre une personne normalement sérieuse, raisonnable et soucieuse de ne causer aucun préjudice à autrui. Ce bon père de famille est un homme ordinaire, un homme de la place du marché qui agit en vertu de son bon sens.

Les personne appeler à la barre ce jour on aider à prendre la mairie. C’est un acte grave votre honneur, mais laissons la défense s’exprimer sur cette acte de révolte sur la mairie de Saint Aignan.

Mais avant il est important de signaler.

Conformément à la coutume berrichonne, le prévenu a le droit de se faire représenter par l'avocat de son choix.

L'ordre des avocats du dragon propose de représenter à titre gracieux toute personne qui en feront la demande.

*retourne s’assoir et écoute la suite du procès, en signant l’acte pour les archive.

Fait Par Vincent de Noldor
Procureur du Berry le 28 juillet 1461
Sous le mandat du Duc Georges
.
Citation :
Première plaidoirie de la défense
Par une préparation tenace et réfléchie la luciole s'est pointée à la barre, un bandeau multicolore sur le front, la crinière tressée en une longue natte sur le côté et sa robe à ramages jaunes poussin. Du bon goût, probablement pas encore reconnue.
Oui briller ! C’est ce qu'il faut ! C’est là ou réside toute ténacité et réflexion précitées. Enfin… venons en aux faits. Elle tape de son petit poing sur la barre et entrouvre les lèvres.
Mais ou est ce que je me trouve sacrégnongnieu!!!??
Attention : Prélude d'un essaim d'conneries d'formes diverses, aux oreilles sensibles, risque d'hémorragie.
Votre honneur ! Comme vous je suis aujourd'hui Cho--quée ! Par tant de laideur morale, ignominie et injustice ! Ils porteront les stigmates de la débauche ou ils iront ! * zieute le borgne mauvaise* Moi qui ai toujours opéré au service d'un monde nouveau, de la réconciliation, de la justice et de la paix, ayant comme unique credo " Inverser le son de la haine dans nos coeurs"

Mais plus que vous, aujourd'hui je suis Scan--da--li--sée. Cabale ! Machination ! Complot ! Contre mon humble personne ! Voleuse, prêteuse de chèvre pis quoi encore ?

Ouvrez donc vos yeux, vos oreilles et vot' cœur ! Que voyez-vous ? Si ce n'est ma splendeur pleine de puissance et de majesté ? Qu’entendez vous ? Si ce n'est ma profonde sagesse ? Et que ressentez-vous ?? Si ce n'est la douce chaleur de ma bienveillance ?

NOOOON me répondez pas ! Je sais Votre honneur !

Ce témoin corrompu, ce coquefredouille, cette grenouille de bénitier, me traitant de beauté ingrate voit d'un seul œil infecté, manque d'hygiène, probablement. Et ce procureur me traitant de voleuse, ne voit pas du tout, manque de perspicacité sûrement. Vous m'suivez ? Je sais votre honneur !
Laissez-moi donc vous raconter ce que je faisais le soir même ou la mairie est tombée sous la main de ces voleurs sans scrupule. * marque une pause, les regarde *

Je ramassais des escargots ! * simple *

Et d’ailleurs… * elle glisse ses mains dans ses poches pour sortir ses vieux escargots écrasés et les jette dans l’air en gueulant * IL PLEUT DES PREUVES !!!!

Irréfutables ! Je sais votre honneur !

* Complètement hors contexte, et histoire de tenir une promesse, elle se fout tout simplement à poil… oui elle aime ça ! Allez lui apprendre la pudeur, la logique ou aut' chose d'humainement sensée *

Je sais votre honneur !
.
Citation :
Réquisitoire de l'accusation
otre Honneur

La défense nous parle de escargot et ses témoin de lait de chèvre, mais que ce que sa avoir avec l’accusation ?

La cueillette a l’escargot un alibi pour le soir de la prise de mairie ? Alors que la défense dit qu’elle était à la cueillette a l’escargot son témoin dit qu’il était tous les deux ensembles pour traire une chèvre ?

Visiblement les deux mente, ou du moins l’un des deux, je suis d accort le lait de chèvre est bon, ici n’est pas la question.

Cette personne a était vus en lance e lendemain de la prise de saint Aignan avec celle qui a pris le pouvoir cette nuit-là.

Votre honneur malgré les témoignages de la défense et de c est témoin.
Je suis d’avis de demander une peine de 2 jours de prison et de 10 Ecu d’amande.

*retourne s’assoir à son bureau et rajoute*

Je laisse votre honneur trancher sur cette affaire et énoncé un verdict juste.
.
Citation :
Dernière plaidoirie de la défense
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.

.
Citation :
La défense a appelé Tord_fer à la barre
Voici son témoignage :
*Le borgne arriva a la barre, a peu prés coiffé, du moins il s'était craché dans les cheveux pour les plaqués et faire un peu plus présentable. Il se racla la gorge et regarda les juges.*

M'ssieur les juges, vous accusez la à tort une pauvre donzelle sans défenses ! En effet cette dite Miya, est qu'une pauvre petite chèvre sans foyer, amis des bêtes qui ne fait rien d'mal a part peu être cueillir quelque escargots quand la pluie pointe son nez.

Et vous l'accusez, ELLE, de fricoter avec ces espèces de ritales, cette famille de dégénéré dans l'but de prendre d'assaut une mairie ?! Non, la je dit NON ! Elle n'f'rait même pas d'mal a une pauvre luciole éteinte, comment osez vous tenir de tel propos ?!

De plus chers juges, j'ai une preuve en la présente, j'sais pas si ça s'dit, mais j'l'ai d'ja entendu en procès, une preuve dis-je que cette pauvre Miya, était avec moi lors des faits ! En effet elle me prêtais gentiment sa chèvre afin que je la...traie ! pour ... récupérer tous ce bon lait ! Parce que vous savez le lait est bon pour les os !

Oui monsieur ! Il parait que le lait évite d'avoir des os brisais ! Alors allez donc en donnée a ces pauvres gardes qui ne savent même pas défendre notre belle ville contre d'infâmes brigands à l'accent prononcé ! Et laissez nous cette pauvre chèvre, euh, pauvre Miya en dehors de tous ça car je le clame haut et fort ! Vous faites du délit de faciès ! Oui monsieur je connais un mot savant ! Et oui cette pauvre fille est moche ! Mais mérite-elle vraiment qu'on la dénigre et qu'on l'accuse a cause de se physique ingrat ?! Moi je dit non !
NON au injustice injuste !

Et OUI au bon lait de chèvre !

Voila, j'ai terminer monsieur l'juge, enfin, j'crois....

*Le borgne salua l'assemblait et sortit du tribunal*
.
Citation :
La défense a appelé Tynop à la barre
Voici son témoignage :
*dur dur d'être un témoin. Le blondinet connaît le chemin, c'est quand même son troisième témoignage. Comme une vieille tirade qu'il a pris l'habitude de répéter*

Madame le juge, mademoiselle le procureur, peuple Be.. Blablabla...

Je m'insurge. Les propos proférés icelieu sont totalement injustes et infondés.

*toisant le borgne, puis Miya, il en profite pour se rincer l’œil sur cette dernière*

Comment une personne saine d'esprit peut penser une seconde que cette femme est MOCHE ? Je veux dire regardez là ! Elle est superbe, splendide, magnifique, délicieuse ! Regardez moi cette poitrine bien ronde, cette chevelure dorée qui lui tombe jusqu'à ses hanches si parfaitement galbées, cette paire de fesse pour lesquelles un saint se damnerait ! Je veux dire... regardez ce cul ! Regardez-le ! Comment pouvez vous croire un instant qu'une donzelle dotée d'une telle paire de fesse irait risquer de l'abîmer en allant piller une mairie ? Non, l'entretien d'un tel corps nécessite une attention permanente ! PERMANENTE !

*s'essuie la bave qui perle de ses lèvres d'un revers de manche*

C'est très simple. Elle était en train de cueillir des escargots sous la chèvres de le Borgne trayait. Ça coule de source. Je ne vois d'autre explication. Je les ai d'ailleurs vu, tandis que je me faisais vomir dessus par Agnésina. Ils étaient mignons, tous les deux.

D'ailleurs, j'y pense. Elle m'a offert l'un de ses escargots.

*Extirpe la preuve irréfutable de sa besace, une petite boite qu'il ouvre et exhibe sous l’œil du juge*

Il s'appelle Jedi. Il est mignon, hein ?

*Range ensuite précieusement la boite.*

Quelqu'un a de la laitue ? Je veux bien du lait de chèvre, au fait.

*Retourne s'asseoir, attendant ce qu'il a demandé.
.
Citation :
L'accusation a appelé Untel à la barre

.
Citation :
Verdict de la Cour
**Les procès se succédaient, un autre acte d’accusation la juge écouta puis s’adressa a l’accusé.**

Vous êtes dans un tribunal ! Pas dans une taverne ou dans une des rues de Bourges ! Je vous prierais de respecter ce lieu !

**La juge voulu parler mais ne le pu. Elle observa l’accusé s’empêchant de rire, elle regarda de gauche à droite. Elle se trouvait bien dans une salle du tribunal et non en tant que spectatrice d’une comédie théâtrale car, depuis le début de cette matinée, elle avait vraiment l’impression d’être ailleurs...
Il est vrai que pour une fois que les accusés se donnaient la peine de venir et s’expliquer, c’était tout un spectacle. On en oublierait presque le pourquoi de l’accusation.
Mais l’apogée c’est lorsque l’accusée se mit nue.
La juge ouvrit de grands yeux tapa avec son petit marteau pour faire rétablir un peu de calme.**

Faites sortir immédiatement l’accusée et donner lui quelque chose pour se couvrir ! J’aurais tout vu !

**Elle écouta le premier témoin, je comprends que vous n’y voyez que d’un œil mais c’est Madame le juge ! Et non Monsieur !
J’avoue ne pas trop avoir compris votre histoire de chèvre mais bon merci de votre témoignage.

**Le témoin suivant était un habitué...**

Fermé la bouche messire vous aller vous luxer la mâchoire à l’ouvrir comme cela.
Décidément que d’animaux dans cette histoire. **La juge soupira se passa la main sur le visage de pire en pire. Regarda la boite avant qu’il ne sorte quelque chose la juge tendit le bras **non s’il vous…**Un escargot elle s’attendait à pire …**
**Puis s’adressa au procureur soupira **je suis un peu perdu également.

Attendu que nous n’avons pas de preuves tangible qu’une aide quelconque a été apporter mais juste des doutes et je suis pour une justice équitable avec des preuves à l’appui.

Je relaxe l’accusée mais attention si nous retrouvons l’accusée dans une lance quelconque, ou le meneur ou l’une des personnes du groupe se trouve impliquer dans une révolte l’accusé ici présente sera condamner comme participant d’office que vous soyez à la chasse aux escargots ou bien entrain de traire vos chèvres ou …**soupira** …

Je pourrais vous condamner à une amende pour vous êtes dévêtue en public mais aujourd’hui je suis de bonne disposition et j’avoue vous m’avez divertie , mais ne recommencer pas .

Qu’il en soit ainsi !

**Le petit marteau retendit dans la salle du tribunal.

Fait à Bourges, les 2 jours d’août de l'an Pâques 1961, par Asterie d’ Ambparé, Juge du Berry, au nom du Duc du Berry, Georges le poilu.
.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chez-les-ambpare.forumchti.com/index.htm
 
Miya – 2/08/1461- R - TOP (lances)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» vendredi 4 Janvier 1461 - Aucune embauche
» Santiagoriccardo - Révolte - Varennes le 05/05/1461
» Phelim Lyon 25/02/1461
» LOIS D'ORLÉANS - MaJ Septembre 1461
» Rapport Comtal sous le règne de Sa Grandeur Atchepttas Diana Ysgarde [Décembre 1460-Janvier 1461]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Greffe Ducal :: Archive des procès :: Douanes – Lances-
Sauter vers: