Gestion du Duché du Berry - RR
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Marylise 5 avril 1461-C - Top Brigandage

Aller en bas 
AuteurMessage
asterie**
sujet acharné
asterie**

Nombre de messages : 10485
Fief : La châtre
Fontion sociale : Médecin
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Marylise 5 avril 1461-C - Top Brigandage   Lun 29 Avr 2013, 16:58


Juge :Asterie d’Ambparé
Procès instruit par :Seiko

Accusé :Marylise
Accusation :Duché du Berry


Témoins :


Sanction prononcée par la Cour :
Arrow
Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 2 jours et �ne amende de 5 écus.


Minutes du procès :

Citation :
Acte d'accusation
[Procès opposant le Duché du Berry à Marylise, le 1/04/1461]

Vostre Honneur,

Ces méfaits, qui ont eu lieu près de Châteauroux, nous ont été signalés par le sieur Ceci. Ils sont réprimés par la coutume berrichonne, notamment par l'article suivant, et rappelons que nul n'est censé ignorer la Loy :

- Livre II : Lois Pénales, article 5 : « Le brigandage avec ou sans violence n'est pas toléré en territoire berrichon. Les contrevenants seront poursuivis pour trouble a l'ordre public. »

Conformément à la coutume berrichonne, le prévenu a le droit de se faire représenter par l'avocat de son choix. L'ordre des avocats du dragon propose de représenter à titre gracieux toute personne qui en fera la demande.

=========================
Pièces jointes au dossier
=========================

Un dessin décrivant le suspect : http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=Marylise

L'énoncé de notre coutumier :

1) Du critère du bon père de famille:
Est permise toute action que pourrait commettre une personne normalement sérieuse, raisonnable et soucieuse de ne causer aucun préjudice à autrui. Ce bon père de famille est un homme ordinaire, un homme de la place du marché qui agit en vertu de son bon sens.

Le courrier de la victime :

Expéditeur : Aldara.la.rouge
Date d'envoi : 31/03/1461 - 20:05:55
Titre : Re: Bienvenue
Messire,
Par bonne fortune, j'ai croisé une certaine Erinne qui fit preuve à mon égard de grande générosité et de soins pour mon bras ensanglanté. Bien que mourante, je me sens plus en forme et ai réfléchi à votre demande concernant les noms de ceux qui m'ont attaquée. D'après mes souvenirs ils étaient deux lui semble s'appeler Azrel et elle Marylise. J'avais sur moi quelques 100 écus et 3 miches de pain. Je vais rester à Chateauroux quelques jours le temps de me rétablir, si vous décidiez d'entamer une procédure à l'encontre de ces deux perfides personnages, vous aurez mon soutien et mon témoignage. Ancien procureur du Comté toulousain, j'ai souvenance que ces actes restent malheureusement souvent impunis car les pleutres se carapatent comme des cafards...
Vous remerciant de vos voeux de rétablissement,
Aldara

Copie de mes évènements: 29/03/1461 04:09 : Vous avez été racketté par un groupe composé de Azrel et de Marylise .
29/03/1461 04:09 : Vous vous êtes battu avec un groupe composé de Azrel et de Marylise (coefficient de combat 10), qui essayait de vous détrousser. Hélas, il a triomphé de vous, vous laissant inanimé dans un champ.


La référence du corpus berrichon :

http://admin-berry.forumactif.com/le-rez-de-chaussee-f30/lois-en-vigueur-dans-notre-pays-t5823.htm

=========================

J'appelle Aldara.la.rouge à témoigner contre ses deux agresseurs.

*La procureur retourna finalement s'assoir en attendant d'entendre les intéressés.*

[Prononcé à Bourges, le premier avril de l'an de Pâques quatorze cent soixante et un ,
Par Seiko, Procureur du Berry,
Au nom de Georgepoilu d'Aigurande, Duc de Berry]
.
Citation :
Première plaidoirie de la défense
*une fois que le sorcière eut fini sa plaidoirie Marylise se pointa a la barre*

Madame le Procureur, Madame le Juge.

Tout d'abord bonjour.

*elle regarda sa soit disant victime, puis les pièces qui avait été donné en temps que preuve dans ce procès*

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, ce n'est pas mon genre, toute fois j'aimerai savoir comment cette personne ici présente * désignant la victime* a pu savoir nos noms sans que nous soyons présentée? je ne pense pas me promener avec une pancarte autour du cou et il est encore moins écrit en grand sur mon front??? de même pour mon fiancé

De plus, il me semble qu'elle ai une très bonne vue pour me décrire aussi bien alors que la nuit tout les chats sont gris non? elle a des yeux de chats? elle peut bien voir dans le noir comme dans le jour pour me détailler a la perfection en donnant exactement ma tenue? mon pois? ma taille?

Je me demande madame le procureur, madame le juge si elle ne serai pas une personne qui pratique la sorcellerie, car pour donner tant de chose aussi détailler avec une action qui s'est déroulé je suppose en si peu de temps .

de plus a t'elle été voir tout de suite un médicastre pour son bras? rien ne prouve qu'elle ne sait pas blessée bien après les fait, nous accuser en plus de l'avoir brutaliser et blessée alors que ce ne fut pas le cas rendrai sa plaidoirie nul. Je demande donc qu'on apporte des preuve prouvant qu'elle a été soignée a son réveille et que cette blessure et bien du a cette fameuse nuit ou elle a été attaqué par mon fiancé et moi même.

*elle regarda la victime*

A t'elle une preuve qu'elle possédé bien autant sur elle comme elle le dit? a t'elle aussi des preuve de ce qu'elle possédé sur elle (screen a chaque départ en voyage) Non je ne pense pas, alors je ne vois pas pourquoi je devrai moi laisser dire alors que oui peut être que je l'ai détroussé, mais si c'est le cas elle n'avait pas autant.

Cette personne a peut être été victime une nuit, mais elle est coupable de mentir votre honneur, elle essaie d'avoir plus que ce qui lui a été prit, elle est coupable aussi de sorcellerie et je compte bien faire appel a l'inquisition pour cela .

[ hrp: 29/03/1461 04:09 : Vous avez racketté Aldara.la.rouge qui possédait 54,47 écus et des objets.
29/03/1461 04:09 : Vous vous êtes battu avec Aldara.la.rouge (coefficient de combat 3), qui essayait de vous résister. Vous avez triomphé, l'obligeant à vous ouvrir sa bourse)

preuve que mon perso n'a pas volé autant et que la victime ment]

*elle regarda la juge et la procureur et retourna s�asseoir*

[hrp : étant donné que nos noms on été mentionné alors que c'est une information que seule le jd peu en avoir connaissance et que de plus ma fiche a rien a faire là, je ne trouverai pas normal que mon perso ai une grande peine, il devrai même être aquiter au vu de toute les infos hrp qu'il y a dans ce dossier, car il y a un gros melange rp/hrp. Un dossier comme ça avec mélange il ne devrai pas y en avoir, je veux bien jouer le jeu et faire une plaidoirie, mais il y a de l'abus et en tant que bonne joueuse je ne trouve pas cela normal du hrp dans le rp.sur ce soyez bon joueur et rappelez vous trop de hrp tue le rp, vous tuez ce procès avec des preuves hrp]

.
Citation :
Réquisitoire de l'accusation
Votre honneur,

Certes, personne ne se balade avec son nom sur une pancarte et la victime a surement une excellente vue. Cependant, l'accusé reconnait "avoir peut être détroussé" la demoiselle. La victime ment-elle quant à la somme dérobée ? C'est possible mais aucune preuve ne le démontre. Il n'empêche que si nous somme tous là aujourd'hui, c'est parce qu'il y a eu litige.

Ainsi la procure demande à ce que l'accusée soit reconnue coupable des faits qui lui sont reprochés et requiert une peine égale à celle plébiscité pour son compagnon à savoir cinquante écus d'amende ainsi qu'une nuit en prison.
.
Citation :
Dernière plaidoirie de la défense
*Marylise écoute la proc et se demande s'il y a pas foutage de gueule et retourne a la barre*

Votre honneur,

Si comme la procureur le dit, je ne me promène pas avec une pancarte, et j'affirme ne pas le faire, que la victime me dise d'ou elle trouvé mon nom si elle n'a rien a cacher?

Si elle a une bonne vue dans le noir totale qu'elle me livre son secret car tout ressemble bien a de la sorcellerie, aucune personne ne peut le faire mise a par elle, de plus ou son les preuve que c'est bien des blessure du a son attaque? pourquoi la procureur ne donne que les réponse qui l'arrange?

Certes il y a litiges mais il y a aussi une gros mensonge de la part de victimes, celui de la somme dérobé, qui est hautement exagérée

[ si vous refusez de prendre en compte mes événement concernant ce que Mary lui a voler je ne vois pas pourquoi vous devriez prendre en compte ses événement et screen, c'est de la discrimination vis a vis de mon perso.]


Ne dit-on pas faute avouée et faute a moitié pardonnée? bien j'avoue je lui ai bien fait les poches mais elle ne possédé qu'une cinquantaine d�écus, donc elle ment bien sur la somme dérobé, réclamer le double sur deux procès, le mien donc et celui de mon compagnon est inadmissible.
Si mes calcul sont exact 50 pour deux personne font bien 25, donc demander 50 écus chacun, le double de ce qui a été prit est de l'abus, a moins que vous voulez remplir les caisse du Berry avec vu qu'elle ne va rien toucher de l'amande

De plus nous ne l'avons certainement pas blessée, je demande qu'un médecin vérifie ses blessures et qu'il juge quand celle ci on été faite.Je ne vois pas pourquoi on accepterai ses demande et pas les miennes, je reste innocente vis a vis de ses blessures jusqu'à preuve du contraire il me semble

je veux bien être accusée de vole mais certainement pas de blessure que je n'ai pas faite!

j'en ai fini votre honneur

*elle retourna a sa place trouvant que ce procès n�était fait que de preuve qui ne devrai même pas existé (rp parlant bien sur)*
.
Aldara.la.rouge
Citation :
La défense a appelé à la barre
Voici son témoignage :

La Rouge n'avait pas mis les pieds dans un tribunal depuis... norf, depuis des lustres! La dernière fois, c'était à l'occasion de ce procès mémorable qui l'opposait à un certain Raider49...
Elle n'est pas une once impressionnée par le lieu, encore moins par la face de rat qui ricane sur le banc des accusés. Elle serre les poings et les dents, subitement désireuse de faire justice toute seule... Se battre contre une femme, elle ne l'a jamais fait encore, ce serait une occasion?...
Elle s'avance pourtant, saisit la barre avec calme et fierté, réprimant une grimace de douleur quand les muscles de son bras se rappellent à son bon souvenir et prend la parole.

Madame le Procureur, Madame le Juge, grand merci de mander mon témoignage concernant l'odieuse attaque dont je fus victime il y a quelques nuits. Les faits sont avérés, l'acolyte de cette drôlesse ne les conteste même pas, ayant juste la hardiesse -mais les cafards font ils preuve de courage...?- de se moquer de cette Cour et de sa victime... Je souhaite que cet énergumène et son piètre compagnon soient punis comme il se doit, ce sera pour moi bien maigre consolation puisque je ne reverrai pas un cent de ce qu'ils m'ont dérobé avec violence et couardise.

Elle se tait enfin, laissant l'écho silencieux l'envelopper avec froideur.
.

Citation :
Verdict de la Cour
** La juge s�installa pour écouter la suite sur l�affaire de brigandage cette fois �ci la complice de l�accusé juste auparavant.

Bonjour, je voudrais s�avoir si vous vous moquez également de cette cour ?
Vous n�irez certes point par quatre chemins, nous non plus et non en effet je le reconnais ce n�est pas écrit sur votre front votre nom. En ce qui concerne la nuit en effet la vision est un peu plus difficile. Mais le noir total.
Vous reconnaissez donc par ce fait qu�il est donc facile d�agresser quelqu�un sans que l�on puisse être puni.

Je me permets de vous trouver un tant soit peu contradictoire, vous dites que cette personne ment et puis vous dites qu�il n�y avait pas autant, vous dites cinquante écus et votre complice soixante et l�accusé 100 écus et bien étrange non.

J�aimerais tout de même soulever le fait que votre fiancé l�avait rencontré dans une auberge et d�après ce que j�ai pu retenir lui aurait donné son nom. Étant votre fiancé il a dû donner le vôtre également ou peut être que vous y étiez aussi et que l�alcool aidant peut être vous avez oublié.
En ce qui concerne les blessures si ce n�est vous c�est votre complice, ce qui vous rend tout de même complice de coup et blessures envers autrui sans avoir rien fait pour l�empêcher.


**Une fois n�était pas coutume la juge demanda à l�accusé de s�approcher, elle l�examina rapidement.


Au vu des blessures je confirme que ce sont des coups récents. Je vous rassure, je suis également médecin cela vous satisfait et ce sont des coups portés.

Attendu que vous faites preuves d�impertinence envers la cour.
Attendu que vous avez avouez avoir dérobé de l�argent.
Attendu que le brigandage est puni sur les terres du Berry.
Attendu qu�il y a suspicion sur le montant dérobé je me baserais donc sur votre montant.

Nous condamnons Marylise à 2 jours de prison et 5 écus d'amande pour les parchemins envoyer et archiver, durant sa détention un gardien lui lira les lois et coutumes en Berry.

Qu�il en soit ainsi !

**Le petit marteau retendit dans la salle du tribunal.

Fait à Bourges, les 5 jours d�avril de l'an Pâques 1461, par Asterie Ambparé, Juge du Berry, au nom du Duc du Berry, Georges le poilu.

.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chez-les-ambpare.forumchti.com/index.htm
asterie**
sujet acharné
asterie**

Nombre de messages : 10485
Fief : La châtre
Fontion sociale : Médecin
Date d'inscription : 16/10/2007

MessageSujet: Jegress 7 avril 1461-C - Top Brigandage   Lun 29 Avr 2013, 17:05

Juge :Asterie d’Ambparé
Procès instruit par :Seiko

Accusé :Jegress
Accusation :Duché du Berry


Témoins :


Sanction prononcée par la Cour :
Arrow
Le prévenu a été condamné à une peine de prison de 2 jours et d’une amende de 30 écus.


Minutes du procès :

Citation :
Acte d'accusation
[Procès opposant le Duché du Berry à Jegress , Réquisitoire rédigé le 30 mars de l'an de pâques 1460 (1461) ]

***Pour la première fois, la jeune brunette s'occuperait d'une affaire judiciaire en tant que procureur du Berry et elle tenait à être efficace ! Aussi, elle entama d'une voix claire et assurée la lecture de l'acte d'accusation.***


Vostre Honneur,

Ces méfaits, qui ont eu lieu près de Châteauroux, nous ont été signalés par le sieur Ceci. Ils sont réprimés par la coutume berrichonne, notamment par l'article suivant, et rappelons que nul n'est censé ignorer la Loy :

- Livre II : Lois Pénales, article 5 : « Le brigandage avec ou sans violence n'est pas toléré en territoire berrichon. Les contrevenants seront poursuivis pour trouble a l'ordre public. »

Conformément à la coutume berrichonne, le prévenu a le droit de se faire représenter par l'avocat de son choix. L'ordre des avocats du dragon propose de représenter à titre gracieux toute personne qui en fera la demande.

*La procureur s'avança ensuite vers la juge afin de lui remettre les pièces du dossier*

=========================
Pièces jointes au dossier
=========================

Un dessin décrivant le suspect : http://www.lesroyaumes.com/FichePersonnage.php?login=Jegress

L'énoncé de notre coutumier :

1) Du critère du bon père de famille:
Est permise toute action que pourrait commettre une personne normalement sérieuse, raisonnable et soucieuse de ne causer aucun préjudice à autrui. Ce bon père de famille est un homme ordinaire, un homme de la place du marché qui agit en vertu de son bon sens.

Le courrier de la victime :

Expéditeur : Gaell
Date d'envoi : 30/03/1461 - 14:11:50
Titre : Re: Rappel
bonjour,

tout d'abord je m'excuse pour le retard de ma réponse.

Donc je voyage seul, et je me rend à Bourges retrouver des amis.

J'ai été attaqué et dévalisé juste avant chateauroux, j'en suis certain car j'ai fait une pause juste un noeud avant et à mon arrivée, plus rien !
plus de 200 écus de perdus.

29/03/1461 04:09 : Vous avez été racketté par Jegress .

Mémoire et vision

Hier, en chemin, vous avez croisé Glutoni, les défenseurs de Châteauroux, Sisi55, et un groupe composé de Termin de Maya.. de Cristalle de El_feroz et de Avalyne.

voila, je crois avoir répondu à toutes vos sollicitations.
S'il devait manquer quelque chose, je reste à votre disposition.

gaell

La référence du corpus berrichon :

http://admin-berry.forumactif.com/le-rez-de-chaussee-f30/lois-en-vigueur-dans-notre-pays-t5823.htm

=========================

J'appelle messire Gaell à témoigner. J'espère qu'il aura la force de venir nous raconter le calvaire qu'il a dû subir.

*La procureur retourna finalement s'assoir en attendant d'entendre les intéressés.*

[Prononcé à Bourges, le trente mars de l'an de Pâques quatorze cent soixante,
Par Seiko, Procureur du Berry,
Au nom de Georgepoilu d'Aigurande, Duc de Berry]
.
Citation :
Première plaidoirie de la défense
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.
.
Citation :
Réquisitoire de l'accusation
Votre Honneur,

Par son absence, l'accusé démontre malheureusement sa culpabilité.
Devons-nous vraiment faire preuve de clémence envers un homme qui n'a pas même pris la peine de venir se défendre ?

C'est pourquoi, Madame le Juge, la Procure demande à ce que l'accusée soit reconnue coupable des faits qui lui sont reprochés. Elle demande également que l'accusé soit sanctionné d'une peine de prison de quatre jours.
.
Citation :
Dernière plaidoirie de la défense
La personne intéressée ne s'est pas manifestée.
.
Citation :
La défense a appelé ceci à la barre
Voici son témoignage :

Ceci rentra dans cette grande salle un peu intimidé il avait laisse ses taches pour se présenter a la demande du tribunal apporter son modeste témoignage dans cette affaire

Il salua le juge et le procureur l'accusé la personne reconnu comme acte des méfaits ainsi que les habitués du tribunal et s�adressa au juge

Comme de coutume et en tant que douanier de notre village je me suis empressé d�accueillir un nouvel arrivant chez nous, messire Gaell originaire de Calais, après lui avoir souhaité la bienvenue , je vous cache pas que je l'ai trouvé étrange essoufflé, et complètement perdu incapable de répondre a mes questions, et complètement choqué , après un bon moment de repos et un bon repas, il a pu m'écouter et répondre a mes questions, je lui ai juste demandé s'il avait croisé des personnes sur son chemin et c'est la q'il m�apprend q'il fut raquette et q'on lui avait pris les quelques écus q'il avait, il a heureusement eu le temps de prendre quelques détails de son agresseur et après vérification il semblerait être messire Jegress malheureusement il a pas pu me dire si c'était avec violence ou pas je pense q'il vous présentera les faits mieux que moi.

Voila bien sur avant de lui avoir indique un endroit ou dormir au chaud je lui ai parlé de nos règles et coutumes ainsi que nos lois en vigueur pour lui éviter de se trouver de l'autre coté de la barre

Ceci salue le juge et s'en va sur ses pas aussi silencieux q'il était rentre
.
Citation :
L'accusation a appelé Gaell à la barre
Gaell arriva au tribunal suite à sa convocation.
Il salua les personnes présente.

On m'a demandé de venir suite au racket dont j'ai été victime.

En effet, je le confirme, comme écrit au courrier que j'ai transmis au douanier, j'ai été racketté sur le noeud juste avant Chateauroux, je suis certain de l'endroit car j'avais fait une halte la veille juste sur ce noeud avant de reprendre mon chemin et je n'avais plus que 10 lieues à faire avant d'arriver à la ville.

j'avoue, je ne m'attendais pas à me faire racketter à cet endroit, généralement les noeuds frontière sont bien moins sûrs, et comme je les avais passé sans encombre j'étais tranquille,enfin, pas tant que ça.

Donc oui, je confirme le racket et c'est bien la personne qui se trouve ici.
j'ai perdu un peu plus de 200 écus dans l'histoire.
Par contre, pas de violence, c'est par surprise qu'il m'a eu.

Voilà, je pense avoir tout dit, je reste dans tous les cas à votre disposition.
.
Citation :
Verdict de la Cour
** La juge reprit place dans son fauteuil après la pause déjeuné. Un autre acte d�accusation pour brigandage.
Après avoir écouté l�acte d�accusation du procureur et le témoignage du témoin.
Elle attendit que l�accusé ou son représentant se manifeste.
Mais personne ne se trouva devant sur le banc des accusés.


Attendu que l�accusé n�a pas jugé utile de venir s�expliquer devant ce tribunal. Donc aveu de culpabilité.
Attendu que tout acte de brigandage est puni par la loi en Berry.
Attendu qu�il n�y a pas eu de violence physique.

Nous condamnons l�accusé à deux jours de prison et 30 écus d�amande pour frais de parchemin et pour hébergement.

Qu�il en soit ainsi !

**Le petit marteau retendit dans la salle du tribunal.

Fait à Bourges, les 7 jours de mars de l'an Pâques 1459 (1960), par Asterie Ambparé, Juge du Berry, au nom du Duc du Berry, Georges le poilu.
.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chez-les-ambpare.forumchti.com/index.htm
 
Marylise 5 avril 1461-C - Top Brigandage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azrel 5 avril 1461-C - Top Brigandage
» Valaraukar [MAJ : 1er avril 1461 ]
» [ARC]Réforme du brigandage
» [Festival du jeu Toulouse 2010] 23-24-25 avril
» Tournois MLF Battle II (Avril 2011 ?)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau de Bourges :: Greffe Ducal :: Archive des procès :: Brigandage-
Sauter vers: